Le stage de 3e chez Amazon

En 3e, les collégiens doivent faire un « stage en entreprise ». L'Education nationale a eu l'excellente idée d'initier un partenariat avec Amazon. Certains des élèves d'un collège REP du 93 sont donc allés en stage chez Amazon à Clichy. Ils sont revenus des étoiles plein les yeux, ils ont même eu des cadeaux...

Comment des professeurs de collège deviennent correcteurs du « service publicité » d'Amazon ?

En 3e, les collégiens doivent faire un « stage en entreprise ». L'Education nationale a eu l'excellente idée d'initier un partenariat avec Job IRL qui est lui-même partenaire d'Amazon. Certains des élèves d'un collège REP du 93 sont donc allés en stage chez Amazon à Clichy. Ils sont revenus des étoiles plein les yeux, ils ont même eu des cadeaux... Voici un exemple de « rapport de stage », et, non, ce n'est pas de la science fiction mais bien un document authentique !


I. Où ? Chez Amazon à Clichy.

Quand ? Du 8 février au 12 février.

Pourquoi le choix du stage ? Je voulais découvrir le monde du numérique et commercial.

Temps du travail ? On travaillait deux heures ensuite on faisait une pause avant de reprendre.

Trajet ? J'y allais en bus.

II. Description de la structure d'accueil.

Son histoire : en 1994 Jeff Bezos (le fondateur d'Amazon) décide de créer un commerce en vendant des livres car à l'époque les livres étaient très vendus.

Nombre d'employés : il y a 1,2 million de salariés dans le monde.

III. Durant mon stage, je commençais toujours à 9h30 et finissais à 16h30.

J'étais aussi accompagnée d'Olivia et de ses collègues.

IV. À l'entrée de l'immeuble, je devais prendre ma température pour ensuite prendre un badge et attendre 9h30. Et ensuite, moi et les autres stagiaires devions entrer dans une très grande salle où il y avait cinq longues tables. Nous étions assis par groupe (groupe1, groupe 2, etc.) et j'étais dans le groupe numéro 1.

Durant tout le stage nous avions la chance de rencontrer plusieurs intervenants qui travaillaient en partenariat avec Amazon. Ils nous parlaient de leur métier, et comment fonctionnait Amazon.

Il y avait une activité qu'on faisait à chaque fin de journée, qui s'appelait « Imagine 2040 ». C'était une activité que j'appréciais beaucoup, le but était d'imaginer un produit Amazon qui aiderait le client durant la vie quotidienne. Chaque groupe avait une idée, et le groupe qui avait la meilleure idée remportait des cadeaux (il fallait passer à l'oral devant un jury et présenter notre projet), et d'ailleurs c'est mon équipe qui a gagné.

V. Ce stage m'a donné envie d'aller plus loin dans la vie et de ne jamais abandonner mes objectifs. Et pour ça il faut travailler dur.

Les points positifs : les employés sont très sympas et ils sont toujours là quand on a besoin d'eux. (Il n'y a pas de point négatif).

Grâce à la foire aux métiers qui a eu lieu mardi, j'ai plus eu envie de faire du marketing.

Pendant mon stage j'ai plus pris des notes qu'au collège. Les salariés ont un salaire contrairement aux collégiens et travaillent plus dur.

En tout cas, je remercie toute l'équipe de m'avoir accueillie durant une semaine de stage, et de m'avoir appris tant de choses.


Et voilà, je suis professeure de français, mon travail consiste à corriger les fautes d'orthographe dans ces rapports publicitaires. Je précise que ces mêmes élèves dont j'ai la charge ont leurs cours d'histoire-géographie « à distance » cette année : l'Education nationale a préféré réfléchir aux stages des élèves plutôt qu'au remplacement des professeurs qui auraient pu contribuer à former l'esprit critique.

 

Allez, un deuxième exemple pour le plaisir :

Ce que j'ai retenu dans ce stage c'est que les gens sont tout le temps sur leurs outils à travailler mais ils ont régulièrement des pauses, c'est comme si c'était eux qui faisaient leurs propres règles.

Les points positifs que j'ai retenus, c'est qu'ils mettent les gens à l'aise, ils ont des espaces zen pour bien se concentrer ou rester seuls pour téléphoner sans bruit, pour travailler au calme sans que personne ne les dérange, ils ont des salles détentes, ce qui est important pour se sentir bien. Si par exemple ils ont des réunions compliquées, il peuvent y aller pour boire du café, etc... rencontrer d'autres collègues. Il y a même des salles de sport, des salles de jeux, et dans ces salles il y a d'autres jeux comme la PS4, le ping-pong...

Il y a des salles de réunion, ce qui est bien car ça sert à prendre des décisions importantes pour l'entreprise ou recevoir des clients. Ce qui est bien avec les avantages flex, c'est qu'ils favorisent la distanciation sociale et les nouveaux modes de travail. Il y a des environnements de travail améliorés, on peut rencontrer d'autres collègues et ces collègues peuvent s'aider, et il y a une bonne atmosphère conviviale et réactive. Et aussi il y a des salles informatiques, ce qui est très important dans cette entreprise. Et je trouve que entre collègues ils sont vraiment soudés et ils sont très conviviaux.

Les points négatifs que je trouve dans ce stage, c'est que je trouve qu'ils nous nourrissaient un peu mal, ça ne nous rassasiait pas.

Le stage ressemblait plus à un cours d'école qu'à un stage, car pour ma part je trouve qu'ils ne nous formaient pas assez.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.