Que se passe-t-il dans une « classe-relais » ? Un podcast sur France culture

Ils sont dans leurs classes au collège, et ils empêchent leurs vingt-trois camarades de suivre les cours, accessoirement ils empêchent aussi leurs enseignants de faire leur travail. Ce sont les élèves décrocheurs qu'on envoie pour douze semaines en classe-relais. Mais que leur est-il arrivé pour qu'ils soient dans l'incapacité de s'intégrer au collège ?

https://www.franceculture.fr/emissions/lexperience-le-podcast-original/par-resonances-une-autre-pedagogie-en-classe-relais

Ils sont dans leurs classes au collège, et ils empêchent leurs vingt-trois camarades de suivre les cours, accessoirement ils empêchent aussi leurs enseignants de faire leur travail. Ce sont les élèves décrocheurs qu'on envoie pour douze semaines en classe-relais. Mais que leur est-il arrivé pour qu'ils soient dans l'incapacité de s'intégrer au collège ? Que font-ils pendant ces douze semaines ? Qu'en pensent les enseignant.e.s qui les prennent en charge dans ces classes spéciales ?

Un podcast de France culture, Par résonances : hors des sentiers de l'école, est consacré à une expérience immersive dans deux classes, l'une à Saint-Ouen, l'autre à Aubervilliers, et nous emmène à la rencontre des élèves et de leurs deux enseignantes qui ont l'habitude de travailler ensemble.

On nous dit les difficultés de ces adolescents qui sont d'abord des jeunes meurtris avant d'être des cancres, et de leurs professeures qui s'improvisent éducatrices, psychologues et mamans, en fonction des besoins et des situations. On nous dit aussi le désarroi de tout le personnel de l’Éducation nationale face à ces élèves qu'il est de plus en plus difficile d'aider tant qu'ils sont en classe ordinaire, faute de moyens, ou plus concrètement : faute de travailleurs sociaux, de psychologues, ou d'enseignants disponibles pour cela.

Les classes-relais existent encore, mais elles aussi subissent leurs cures d'amaigrissement. Le podcast recueille leurs dernières flammes. Et si demain il ne doit en rester que des braises, on craint le pire pour l'école publique...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.