LETTRE OUVERTE À Mr. BARAK OBAMA, NOBEL DE LA PAIX

L'Élection-Malédiction qui en mésuse, pensant méduser le monde.

" Deux choses constituent la religion et le monde, le sabre et la plume, mais le sabre est au-dessous de la plume. "

L'émir Abdelkader, sauveur de centaines de chrétiens à Damas.

                                     •

 

" Un aigle plein d'orgueil et d'ambition lissa ses ailes et s'envola un jour de son rocher vers l'azur.

Admirant ses ailes majestueuses, il se disait :

" La terre entière est aujourd'hui sous mes ailes.

Si je prends de l'altitude, j'atteindrai le centre de la lumière.

Je verrai alors tout ce qui est sur la terre jusqu'à la plus petite parcelle du fond des mers. "

Il était tellement fier et présomptueux que rien n'existait en dehors de lui.

Il planait en criant : " Moi... moi...moi..."

Au même instant, par hasard, un chasseur hardi lança de son arc puissant une flèche en direction des ailes de l'aigle.

Ce dernier se sentit brutalement noyé dans une douleur fulgurante.

Lors de sa chute des nuages sur la terre où il se traînait comme un poisson, il cherchait dans son ailes le fer de la flèche.

Quand il trouva la flèche, il constata qu'elle était faite de la partie la plus dure d'une de ses propres plumes.

Dans un dernier soupir, il songea :

" De qui nous plaindre puisque nous sommes à l'origine de tous les maux qui nous atteignent."

                                      •

In, Shâh Nâmeh, Le Livre des Rois, Abu-l-Qâsim Mansûr ibn Hassan al-Tûsî, dit Firdawsî, (Tûs  940-1020 )

                                      •

Ne désespérant jamais de l'homme, humain moi-même, excédant les politesses républicaines, je vous salue, Salâm, du fond de mon humanité, à coeur défendant. 

Rhône, Jeudi 3 Décembre 2015.

El'Mehdi Chaïbeddera

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.