E'M.C.

Pr.-Apprenant permane, assigné à résilience.

Sillon-Butte dans le Rhône - France

Sa biographie
Cartier de Lettres françaises. Réside à l'Étymon, navigue à la Nuance. Artisan adéquateur. Spéléo-Sherpa. Écrivain, Poète. Blogs : Mehditerranée. Blogspot.com Facebook : -El-Mehdi CHAÏBEDDERA- -MOSTA-L-'UTHAYL- -VIVRE ANTHOLOGIE- -PAGES D'ISLAM- -HAÏKUS- PHOTOS-Reportage sur Mostaganem, Algérie, ((2013-2014-2015) Conférences: Rhétorique de la guerre (Cinémonde, Mosta, 1991) -- Comment Freud a lu L' Oedipe de Sophocle ? (Université Mostaganem, 2000) -- L'hospitalité -- Le Pardon -- Shalom Paix Salem, interreligieux 2013-2014 -- Publications : Enchatonnement, An-Amzer, Bretagne (1989)--- Au détroit d'être, Les Amis de la Poésie, ( 1991)--- Bagdad au bunker de mon cœur, Imprimerie Alawiyya de Mostaganem, (1991)--- Le Chinois d'Algérie, L'Albatroz, Paris, Imprimerie spéciale (1994)--- L'épopée diabolique, Au vibrato des terrorismes, Editions Clapas, Aguessac, (2004)--- Cœur gaulé, Retro-Viseur, (2004)--- Miscellanées, Comme un terrier dans l'igloo, Lompret. (2004)--- L'Alysse aux lèvres, Editions Dar el-Gharb,Oran, 2004)--- Poètes du Gers et d'ailleurs (collectif), Lectoure, (2014)---
Son blog
50 abonnés EXEQUATUR
Ses éditions
1 / 2
Voir tous
  • LE GÂTEAU

    Par
    "Il y a donc un pays superbe ou le pain s'appelle du gâteau, friandise si rare qu'elle suffit pour engendrer une guerre fratricide." C. Baudelaire. Et, il est d'autres fabuleuses Sumatra et Afrique de Cocagne, Merveille balayée de brises, peignée de soleil, où la paix, part impayable, parfum d'âme, tragiquement engageante, si appétante, si aff'Amante qu'elle Fantôme en noces génocidaires. E'M.C.
  • FRANCOL À FRANÇOIS

    Par
    "(...) si un comédien arrivait à être, relativement au personnage qu'il est chargé d'exprimer, ce que les meilleures statues de l'Antiquité, miraculeusement animées, vivantes, marchantes, voyantes, seraient relativement à l'idée générale et confuse de beauté, ce serait-là, une parfaite idéalisation, qu'il était impossible de ne pas supposer vivante, possible, réelle." (PPP XXVIII), Ch. Baudelaire.
  • ATTENTATS EN SABRETACHE ÉLECTORALE

    Par
    Retour de flamme néocoloniale; l'attentat(s), affreux fédératif d'accointance sociétaire; féru de verrou, l'administré grugé de projets, drogué de libertaille, dyalisé de médias, orphelin de sa vie, tanneur d'identité, se défait volontiers de réflexion, s'en remet aux alarmes, à défaut d'être alerte, cède aux restrict, à l'état d'urgence qui l'ajourne vénal au carnier de son triste peaussier. EMC
  • "QU'EST-CE QU'UN "PEUPLE ?"

    Par
    Peuple ? Tribu, clan, club électif polissant "sa" prestigieuse obsolescence jusqu'à hussarder, "souverain", cavé de factuel, à l'houraillis de "familles politiques" lui rançonnant (son) midi d'âme citoyenne contre cette part obérable de lui-même, à violence d'annonce l'assignant à s'en aliéner, à s'en désencontrer, à s'en abougrir, aux pires retournements des traquenards identitaires. E'M.C.
  • "L'INTROUVABLE POPULISME"

    Par
    À quel marigot mesurer l'extrême à fiole de pachyderme ? Jamais la disance média-politique des collantes chemises blanches "en guerre" n'aura été aussi fangeuse, aussi fourchue, ressassante, avocassante: laïcité, identité, terrorisme, nazisme, sécurité, conspiration, menace, islamo-gauchisme, antisémitisme, communautarisme, populisme, et moult ismitudes. Affreux dissensus, mots divorciels ! E'M.C
Voir tous
  • Édition L'islam et l'Occident

    LA FORGERIE DE "L'INVASION ARABE"

    Par
    1853, Recherche sur les origines des migrations des principales tribus de l'Afrique septentrionale, Carette lance le thème des invasions Arabes du XIe siècle. L'antithèse de l'Arabe et du Kabyle devient lieu commun en 1845, note J.Berque (Annales,1956, n.3). La thèse de l'antagonisme Nomade-Sédentaire, Arabe-Berbère apparaît dès le début de la colonisation. Trad. 1863, des Prolégomènes. Aubaine..!
  • Édition L'islam et l'Occident

    LE MYTHE DE L' "INVASION ARABE"

    Par
    "Les Berbères formant la masse de la population, leur langue étant celle de toutes les parties du pays, à l'exception des grandes villes. Ainsi la langue arabe s'y trouve submergée sous les flots de cet idiome barbare, ce jargon parlé par les Berbères." C-A Julien. Si les Arabes_d'Orient furent ces conquérants refoulant les Berbères, comment la langue arabe peut-elle être "submergée"? Yves Lacoste
  • Édition L'islam et l'Occident

    AL-FÂRÂBÎ À L'HEUR DE SA "POLITIQUE"

    Par
    À l'inverse du Sage de Platon qui doit redescendre de la contemplation des intelligibles pour s'occuper des affaires publiques, le Sage de Fârâbî doit s'unir aux êtres spirituels; sa fonction principale est même d'entraîner les citoyens vers ce but, parce que de cette union dépend la félicité absolue. La Cité idéale entrevue par Fârâbî est plutôt celle des "saints des derniers jours" H. Corbin
  • Édition L'islam et l'Occident

    AL-FÂRÂBÎ OU LA "CITÉ PARFAITE"

    Par
    Sa théorie de la "Cité parfaite" porte une empreinte grecque par son inspiration platonicienne, mais elle répond aux aspirations_d'un philosophe de l'Islam. Sa "politique" repose sur l'ensemble de sa psycho- cosmologie; elle en est inséparable. Sa notion de la "Cité parfaite" embrasse toute la terre habitée par les hommes, l'oikouméné. Elle n'est pas un programme "politique" actuel. Corbin.
  • Édition L'islam et l'Occident

    "L'ISLAM EN EUROPE"

    Par
    L'assimilation systématique du christianisme et de la modernité à l'Europe a fait oublier -ou même réfuter- tout ce que l'Islam a pu apporter à celle-ci. (p.22), L'islam n'a jamais été l'Autre, l'Orient, de l'Europe, mais une composante des Européens, partie intégrante non seulement de notre passé, mais aussi de notre présent, Méditerranée, Balkans...Russie. (103). Goody, L'islam en Europe, 2004.
Voir tous