MASSACRE DANS DEUX MOSQUÉES EN NOUVELLE ZÉLANDE

Selon un dicton français la susceptibilité est interdite aux malheureux- Quel malheur pour les «bienheureux» - Soucieux de leur Citadelle - si rassis de siècles - E’M.C.

Au moins quarante-neuf personnes ont été tuées et vingt autres dont des femmes et des enfants blessées, vendredi 15 mars 2019, lors d’une attaque terroriste (1) contre deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch, selon un bilan officiel. 

Il est clair que l’on ne peut décrire cela que comme une attaque terroriste (2) a déclaré la première ministre, Jacinda Ardern.

Pour ce que nous en savons [l’attaque] semble avoir été planifiée. 

L’état d’alerte a été relevé à son niveau maximal en Nouvelle Zélande.

Mme. Ardern a parlé d’une des journées «les plus sombre de l’histoire du pays »

                                      •

(1) «... une attaque terroriste» Ignoble qualification  d’un massacre commis dans une mosquée, décidé et auto-filmée - glorifiée à l’heure comble d’une prière importante [Vendredi 15 mars 19]  - niant (une rage) un fait d’islamophobie - l’horrible mot abhorré, pollué, taboué est passé à la trappe par ceux-là même - pas que les extrêmes! - médiacrasseux qui, militant de discrimination, inextinguibles sur l’antisémitisme spécifique, ne tarissent d’attiser cet affreux rejet de l’Autre - refusant avec furie - la réalité du terme islamophobie - 

(2) la même formule, serial-slogan est serinéé à l’écœure par le politique - & le corps-copy-média - 

Le Monde avec AFP - publié aujourd’hui à 3h 35’ mis à jour à 14h 3’

                                      •

Voir:

Christchurch retour sur le grand rassemblement, Nicolas Lebourg, MDP. Vendredi 15 mars 2019. 

& autres - 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.