DÉCÈS RESSENTI DE GILBERT MEYNIER

En L'Algérie révélée, Gilbert Meynier citant Abdallah Laroui "Le grand méfait de la colonisation n'est pas seulement de stopper l'évolution historique mais d'obliger le colonisé à la refaire en sens inverse". Le droit des uns qui exclut le droit des autres. En quoi la guerre fait-elle [évoluer] les [Algériens] et les [historiens]? Indiscutablement donc, il importait de "décoloniser l'histoire" -

Décès de Gilbert Meynier historien anti-colonialiste © Exequatur E'M.C. Décès de Gilbert Meynier historien anti-colonialiste © Exequatur E'M.C.

 

 Mercredi 13 décembre 2017, décède à Lyon l'éminent historien anti-colonialiste Gilbert Meynier, à l'âge de 75 ans. 

Né à Lyon, 1942, professeur de lycée, en France et en Algérie, enseignant d'histoire contemporaine à l'université de Constantine, trois années durant; à l'université de Nancy II.

Il a été, après l'indépendance de l'Algérie, moniteur dans le cadre d'un programme d'alphabétisation engagé par l'État algérien. 

Agrégé d'histoire, docteur ès lettres; travaillant depuis 1968 sur l'histoire de l'Algérie contemporaine; s'intéressant plus largement à l'histoire contemporaine du monde arabe.

On lui doit notamment :

- L'Algérie révélée, Librairie Droz, Genève • Paris, 1981 - compendium d'une thèse de  doctorat d'État, L'Algérie révélée; la guerre de 1914-1918 et le premier quart du XXe siècle, soutenue à l'université de Nice le 9 juin 1979.

Tous ceux qui- Charles-André Julien, André Noushi, d'autres encore ont eu à traiter de l'Afrique du Nord en marche ou de la naissance du nationalisme algérien ont souligné le rôle décisif de la seconde guerre mondiale:

affaiblissement de la France, prestige des mots d'ordre démocratiques et isurrectionnels, certes,mais aussi, tout simplement,

participation directe de plusieurs centaines de milliers de Maghrébins à la guerre anti-hiltérienne.

Au centre de ce livre, il y a donc une guerre (...) pour laquelle la France eut besoin des Algériens.

Et, comme le dit G.Meynier dans sa conclusion,

"Fait majeur", pour la première fois, le pouvoir colonial doit composer, solliciter, séduire".

Préface, P. V-Naquet, extraits (pages VII et VIII)

Dans ce domaine, celui de l'établissement des faits, Gilbert Meynier ne craint la censure de personne.

Il a été (...) le premier historien à établir

sur la base d'archives militaires 

que des décimations avaient été opérées dans l'armée française en 1914 au préjudice essentiellement de soldats maghrébins. (1) Ibid, page XI.

"Avec le livre de Meynier, nous avons un bel exemple d'histoire totale: utilisant toutes les sources, arabes, françaises, écrites, orales, publiques, privées, faisant varier tous les paramètres possibles. 

Voici une histoire de l'Algérie qui est une histoire des deux communautés et du pouvoir colonial qui s'appuie sur l'une pour dominer l'autre. Pierre Nora (Ibid,  page X) 

"Le passé, en Algérie, doit redevenir le patrimoine de chacun. 

Privé de mémoire, un peuple peut errer longtemps dans les ténèbres.

Pour qu'une réflexion collective éclaire les problèmes actuels de l'Algérie et soit éclairée par eux, un préalable est requis: 

l'accès de tous à l'information.

L'histoire, on le sait, est une reconstruction.

Les mêmes matériaux peuvent donner naissance à des interprétations différentes. 

Les archives de la révolution algérienne ne doivent pas rester le monopole de gardiens jaloux,

hommes de pouvoir ou opposants,

qui gèrent le passé sans que personne ne soit en mesure de les contester.

Mohammed Harbi, combattant de l'ALN et historien. Ibid, page XV

Les Algériens sont le peuple le plus profondément colonisé de tout le monde arabe et de le Maghreb.

Ce peuple ressent plus intensément la menace de n'être plus lui-même.

C'est pourquoi il s'accroche désespérément aux signes de sa spécificité. 

C'est pourquoi les Algériens s'y immergent, les fossilisent et même les fortifient. 

Conclusion, l'Algérie révélée, pages 745, 746. 

- L'Algérie des origines - de la préhistoire à l'avènement de l'Islam, La Découverte,

-Le FLN, document et Histoire 1954-1962, avec l'historien algérien Mohammed Harbi, Fayard, 2004.

- l'Algérie cœur du Maghreb classique. De l'ouverture islamo-arabe au repli (698-1518), La Découverte, 2010. 

                                       ----

Note-s E'M.C.

(1) - On se demande pourquoi, la participation massive des Algériens musulmans à venir, monter sauver la France, particulièrement durant la Deuxième Guerre mondiale cf, le suprémacisme hitlérien, continue de n'intéresser aucun historien [des deux rives, particulièrement celle du Nord] volontiers volubile sur l'assourdissante mythification de la Résistance écrémée, écumée (selon), confidentialisée à son turbide entre-soi. Censure de sang! 

Choix, découpage, notes publiées, notes réservées,

Rhône, jeudi, 14 décembre 2017. E'M.C. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.