ÉDUCATION NATIONALE ET DÉCONFINEMENT -FORMATION DES PROFESSEURS»

Ministère EducNationale- fiches thématiques ô enseignants dont l’ÉDUSCOL dispositif chargé de la formation des profs [horriflammée] ainsi - Corona virus et risques de replis communautaristes - un mélange d’hypocrisie, de racisme et d’insinuante peur ‘viscérale’ [du peuple violé de lois [clivales] à un degré rarement atteint qui mérite d’être analysé- Voir Lectures proposées en soutien- Etc.

                                            1 

Dans la conception de ce ministère, ÉDUSCOL serait donc un outil de formation des enseignants au racisme et à la paranoïa anti-musulmans.

Voici une première (?) atteinte à la laïcité et à la liberté pédagogie essentielle à un enseignement laïc. (1)

Dans la première de la circulaire, on peut lire la peur de la colère et de le révolté populaire. 
 
« La crise du Covid 19 peut être utilisée par certains pour démontrer l’incapacité des États à protéger la population et tenter de déstabiliser les individus fragilisés. (2) 

Divers groupes radicaux exploitent cette situation dramatique dans le but de rallier à leur cause de nouveaux membres et de troubler l’ordre public. (3) 

Leur projet politique peut être anti-démocratique et anti-républicain. (4) 

Ces contre-projets de société peuvent être communautaires, autoritaires et inégalitaires. (5) 

En conséquence, certaines actions et réactions d’élèves peuvent être abruptes et empreintes d’hostilités et de défiance: 

            remise en question radicale de notre société

                      et des valeurs républicaines,

            méfiance envers les discours scientifiques,

           fronde contre les mesures gouvernementales,

                                           etc. (6) 

Or, plus que jamais, nous avons besoin de bâtir une société de la confiance, solidaire porteuse de sens et offrant aux élèves des chemins vers une socialisation positive. »

                                            •
Le tire complet de l’article est: Education nationale et déconfinement - Racisme au menu de la formation des professeurs

(Nous avons dû l’écourter pour qu’il paraisse ainsi - suivant la consigne du robot (?) modérateur - qui le jugeait « trop long ») 

La Commission Communication externe pour la Coordination de L’UJFP - lundi 11 mai 2020  

                                            •
Notes au fil de la main - E’M.C. 


(1) «laïc» Comme est méconnaissable ce collant adjectif précipitamment boulangé - ressassé par ceux qui s’effarent- s’offusquent du brasier qu’ils attisent - ne cessant d’inoculer leurs tendancieuses considérations politiques à l’école - déjà médiocrisée (cf. OCDE) (déficit de compréhension,  etc.)

pour se l’assujettir en tentant d’écraser l’élève de règles - de colles - de consignes - de restriction -

de réduire (entre autres) l’enseignant au rôle ingrat de relais - de profileur de l’Etat séparatiste - exemples (entres autres) évasion fiscale, suppression de l’ISF, privatisations de secteurs emblématiques de l’Etat, versus, violence affirmée des lois liberticides - [Affreux chantage liberté risquée ou confort léthifère au «surveiller et punir» -

engluement dans l’état d’urgence tellement abusif qu’on l’adjective l’encrisant à tout va passant de l’éternel « terrorisme » au terro-capitalisme (écolo - sanitaire - migratoire - frontalière - dé-vestimentaire - dés-informationnelle - etc.)

(Autres notes intermédiaires en suivi) 

(6) l’égrènement de « certaines actions et réactions d’élèves ... » révèle l’obsession morbide du racisme de l’Etat lourdement corrompu - tel qu’il est devenu depuis la Sarkozie de départir de son être vital une grande partie de la population (assidûment calomniée) qui lui est soumise -

Cette séquence de listing grossièrement allusive est un ignoble rappel de l’ignoble profilage post-vichyste im-posé au ministre de l’intérieur [il pourrait démissionner pour éviter de se faire débarquer avec ce gouvernement par l’histoire] qu’il ânonna (maximisé par les médias) sur les signes de «radicalisation» à chercher - à détecter - à trouver chez les enfants avec un ignoble zèle (ce qui est une tautologie si chère au pouvoir)

depuis la maternelle - primaire - sachant que jusqu’en 5e - il s’agit d’enfants !!!) - ce qui est très humiliant pour la/e maîtr-esse elle-lui-même - pour peu qu’elle-il ait une certaine dignité & une compréhension de son métier - dévié vers un monstrueux double emploi d’éducateur colonial & d’indicateur national -

Au détriment de la pédagogie - pièce maîtresse - fibre vive de tout enseignement qui se respecte - de tout enseignement qui n’est pas un ennoiement - 

Accourcissons pour proposer à nos chers collègues enseignants quelques lectures majeures qui pourraient - bien comprises c’est-à-dire lues & relues - pour s’incarner en actes : 

             Trois professeurs au Collège de France 

• Discours sur l’école de Michel Foucault (philo-anthropologique) 

• Le sens commun - La reproduction de Pierre Bourdieu & J.C. Passeron Editions de minuit 1970 (analyse sociologique) 

Ceci vous donnera une idée de l’esprit vraiment libertaire de La Leçon telle qu’elle se dispense au Collège de France ( où on est libre d’assister ou pas ) pour certains ténors [évidemment boudés du sérail] 

• Je n’oublie pas bien sûr le rutilant sémioticien Roland Barthes des: 

• Le degré zéro de l’écriture 1953 (pour le lycée & l’université) 

• Mythologies 1957 (il faudrait l’avoir re-lu) 

• L’aventure sémiologique 1985 (pour articuler les axes) 

• Le plaisir du texte - (recommandé du primaire à jusqu’à où on accède)

 Etc. 

                                ——    ——    ——

• Le maître ignorant (cinq leçons sur l’émancipation intellectuelle) de Jacques Rancière Librairie Arthème Fayard 1987 

 

• 
Choix,  séquençage, étais, notes en suivi, chapô, E’M.C. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.