E'M.C.
Pr.-Apprenant permane, assigné à résilience.
Abonné·e de Mediapart

487 Billets

3 Éditions

Billet de blog 17 mai 2020

EN&D- «RACISME AU MENU DE LA FORMATION DES PROFS»

Je sors l’ostraca - du buffet de ma poitrine - pour te ramener - à ce que tu deviendrais - pays divorcé de toi - E’M.C.

E'M.C.
Pr.-Apprenant permane, assigné à résilience.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

.                                                  

À nouveau, comme dans l’après Charlie, c’est le droit au questionnement des élèves sur ce qu’ils vivent,

insupportable aux yeux de l’Education nationale, qui est attaqué.

Ce qui est souhaité, c’est un ensemble d’élèves soumis et dociles au régime qu’ils vivent,

alors qu’ils ont pour certains été confrontés à des situations de confinement très dures,

non exemptés de souffrances dont la faim. (1) 

Les enseignants sont replacés dans leur ancien rôle de hussards de la République.

C’est la République qui pourrait être attaquée à travers les mesures gouvernementales. (2) 

Et il s’agit d’empêcher toute expression critique de la gestion de crise gouvernementale. 

On se demande bien pourquoi et au nom de quel principe de laïcité et de quelle liberté d’expression, les enfants ne pourraient exprimer de jugements négatifs sur la gestion de cette épidémie pourtant perçue avec défiance par 70% de la population.

Une telle remarque ne fait qu’accentuer le recul global des libertés publiques assumé grâce à cette crise (3) 

(voir les banderoles contre Macron aux fenêtres suscitant des garde à vues et amendes.

Il s’agirait donc de faire de tous les enfants des gardiens de l’ordre public et des défenseurs du gouvernement.(4) 

                                               • 

Il faut aussi examiner le premier enjeu énoncé:

• Lutter contre les replis communautaristes 

et l’indication des conduites à tenir:

identifier les discours ou les signes de replis communautaires.

• Prendre en compte l’intégralité du spectre des idées radicales du communautarisme:

(ethnique, religieuse, culturelle, sociale, politique, mystique...)  Repérer les glissements sémantiques fréquents entre «communautés» et «communautarisme». (4) 

Le terme de communautarisme est utilisé pour signifier une dérive opposée à l’idéal républicain, qui donne la primauté des règles du groupe sur la loi républicaine française universaliste et intégratrice. (5)  

Le communautarisme peut être alors considéré comme une menace pour la cohésion sociale en France... (6) 

Malgré les précautions d’usage, on admirera l’hypocrisie

 «de la nécessaire prise en compte de l’intégralité du spectre des idées radicales»

qui rappelle celle de la loi contre «tous» les signes religieux ostensibles. (7) 

                                            •
Tenter de juguler l’épidémie sur le dos d’un jeune, très jeune public d’enfants «racisés»

et les enseignants doivent se préparer au contrôle à exercer sur leurs élèves noirs, arabes, musulmans, fussent-ils français.

On croit revivre l’après Charlie mais encore plus [noirement] clair et précis. 

                                             • 

La Commission Communication externe pour la Coordination Nationale de l’UJFP, 11 mai 2020 

                                              •
Notes E’M.C. 
• [mises entre crochets] - E’M.C.

• (1) Ainsi la loi ubuesque de la distanciation sociale, de l’ausweis (autorisation d’apparaître dehors) - port de masque -  est d’emblée inégalitaire à la tenace cécité de l’État (le gouvernement [n’]étant qu’un plexus tentaculaire - donc injuste puisque: 

généralement - comme la société est crescendairemrent inégalitaire, le cheptel cible de toujours - chômé - appauvri - multipare - pour d’aucuns - serré dans des HlM clapiers (ceci ne sont que des hachures) est dans l’impossibilité de respecter la métrage sanitaire - Il doit fréquemment sortir pour survivre - d’où l’incessant risque  d’amendes (malbêtement disproportionnées) voire de gardes à vues - il n’a pas les moyens de se procurer (parfois un masque) or il en faut plusieurs par jours pour une seule personne - il n’a pas de gel hydroalcoolique (introuvable en pharmacies inexplicablement interdites de commercialisation —- jusqu’à tardivement - pour remettre l’attelage au travail -  

• (4) Voir l’infâme listing de Castagnettes servilement ânonné à la maquereaunie sur l’incitation au repérage des signaux faibles de radicalisation à l’école [& ailleurs] vu par le retors fascisme d’État [sur la sellette] comme une dépendance pénitentiaire - une espèce de Gazastrophe à se mettre sous le coude - [au cas où l’obtuse dérive vers l’abîme serait entravée] cynique crâneur à l’expectoration de l’histoire déjà sans appel -
Choix, découpage, séquençage, notes décalées en suivi, chapô - E’M.C.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement américaines
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal
IVG : le grand bond en arrière
L’arrêt « Roe v. Wade », qui a été abrogé par six voix pour et trois contre, avait fait, il y a 50 ans, de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. La décision de la Cour suprême n’est pas le fruit du hasard. Le mouvement anti-IVG tente depuis plusieurs décennies de verrouiller le système judiciaire.
par Patricia Neves
Journal — Parlement
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
Le consentement (ré)expliqué à la Justice
Il y a quelques jours, un non-lieu a été prononcé sur les accusations de viol en réunion portées par une étudiante suédoise sur 6 pompiers. Cette décision résulte d’une méconnaissance (ou de l’ignorance volontaire) de ce que dit la loi et de ce qu’est un viol.
par PEPS Marseille
Billet de blog
« Lutter contre la culture du viol » Lettre à la Première ministre
Je suis bouleversée suite aux actualités concernant votre ministre accusé de viols et de l'inaction le concernant. Je suis moi-même une des 97 000 victimes de viol de l’année 2021. Je suis aussi et surtout une des 99 % de victimes dont l’agresseur restera impuni. Seule la justice a les clés pour décider ou non de sa culpabilité… Pourtant, vous ne pouvez pas faire comme si de rien n’était.
par jesuisunedes99pourcent
Billet de blog
Le Gouvernement se fait pourtant déjà juge, madame la Première ministre
La première ministre, Mme Elisabeth Borne, n'est pas « juge », dit-elle, lors d’un échange avec une riveraine, ce mercredi 15 juin 2022, l'interrogeant sur les nouvelles accusations visant M. Damien Abad, ministre des solidarités.
par La Plume de Simone
Billet de blog
Lettre ouverte d’étudiantes d’AgroParisTech
Ces étudiantes engagées dans la protection contre les violences sexuelles et sexistes dans leur école, réagissent à “Violences sexuelles : une enquête interne recense 17 cas de viol à AgroParisTech” publié par Le Monde, ainsi qu’aux articles écrits sur le même sujet à propos de Polytechnique et de CentraleSupélec.
par Etudiantes d'AgroParisTech