NUIT NOIRE NOYÉE

Pont de Neuilly où liberté s’endeuilla[h] & c’est sans souci que Marianne remercia[h] l’horreur qui l’identifie[ah] vile à ce déni au crapuleux oubli dont la Paix frémit - Lors qu’elle est Hypermnésie - toute minutie - à ce forfait de Vichy qui la crucifie à vie & lui vitrifie - sa vision de par Ici - l’ophtalmie de «son» Algérie - qui la vitrifie d’envie[s] aux courtoisies qui razzient- E’M.C.
  • Nuit Noire d’Alain Tasma - Prix du scénario au FIPA (Festival International des Programmes Audiovisuels) de Biarritz en 2005 
    Nuit noire film d’Alain Tasma © Exequatur E’M.C. Nuit noire film d’Alain Tasma © Exequatur E’M.C.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.