E'M.C.
Pr.-Apprenant permane, assigné à résilience.
Abonné·e de Mediapart

487 Billets

3 Éditions

Billet de blog 23 juil. 2016

À QUELLE EAU D'IO, S'ALLER IDIOT ?

Dans ce monde où tout périt, qu'est-ce qui ne passe pas? (...) Qu'est-ce qui se passe actuellement et qui passe? La question de la philosophie, c'est la question de ce présent qui est nous-mêmes. Que sommes-nous, nous qui ne sommes peut-être rien d'autre, rien de plus que ce qui se passe actuellement? Michel Foucault./ Aucune effaçure n'a raison du désastre, quel que fût l'abrasif à forcir. E'M.C.

E'M.C.
Pr.-Apprenant permane, assigné à résilience.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Qui donnerait jamais rien pour rien à personne ? Rien n'est fermé, sinon tes yeux;                               Ne crains pas de quêter, la porte n'est pas close.   Farîd-ud-Dîn 'Attar

                                    •

L'idiome s'ennoie de bel aloi aux noires lois de l'anaconda qui (se) croît, lugubre Ubu, mécru, perclus d'opprobre, recru d'ire, pris d'hubris, perdu de vue, cordant à gros blanco, à constriction de soi, de rien construire qui aille au bien, du bois dormant (pas pour longtemps) au jacte tors du pleutre au plectre d'emprunt, à tel populo passe-boules de sabres, sornettes, au (son) quotidien éteint, ardeur tenue, brossée, secrète...

(Défunte, alors ? Jamais!) 

Qu'est-ce, tambour battant, vacherie ?

Meuhdias, vêlent, veules à mêle-meules, (se) "nous", moulant, payant (de) mots, (au) pâquis baillé, funèbre bâfre, du Bailli, corsé de parquet, requis, de courte clame, à bègue glose, aux scellés d'un soir. 

Veau qui tète ne meugle pas, dirait là un proverbe éthiopien (Galla). 

Quel affreux Taf !

Toutefois ...

Le soleil, exploseur de séquestre; jamais serf méchamment diligent, ne saurait s'en assurer éclipse, si diabolique que soient tambourins et tamis, au charivariste des choses à chienliter,

chiasse du genre humain selon Voltaire, et la  chiasse d'y aller, dirait-on à qui, qualifiés de claque-dents par les Béru de Bruxelles, chicano de toujours, ne manqueraient décolérer de leur spectaculaire couardise sur le cuir du bouc émissaire qu'on se facilise, aujourd'hui, étrange autre juif, sémitique oxymore, à l'ourdissoir social ébouillanté d'outlaws pris à la gorge par leur infinie avidité au pactole du prochain, qui n'est que d'être, coi au plausible;

au jardin du voisin, jamais si proche, si lointain, si congédié, si estrangé, si détorqué de sa ressource d'âme, au-delà des ressources que se disputent les chacals, se disant faucons, à l'auge immonde de leurs charpie d'âme abreuvant les sillons de leur ignoble épopée d'extorsion, leur Pactole mondial, leur plus sûre réserve de déshonneur, verrouillé d'honneurs au carrousel de leurs serdeaux, implacable légion parfaitement parterrée.

Toutefois...

La paix, diadème de colibri, force de paucité, est un combat de goutte d'eau contre l'incendie, à son inouïe pondération au trébuchet des ardences.

La paix, miracle de précarité, victoire du fil sur la trame.

Le soleil suit son cours jusqu'à son nyctèmère ultime, bourgeonnant d'horizons, l'espoir est un combat permane. 

                                          •

Longue goutte pure,                                                     au cœur de la siccité                                                   Chevillée au feu    

E'M.C.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Asie
« Une grande purge est en cours à Hong Kong »
Militant hongkongais des droits des travailleurs, Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression qui réduit la société civile au silence. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui, à gauche, célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon
Journal
Dans l’ancienne colonie britannique, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.  
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa