Fin de la subvention du Genepi. La casse de la réinsertion se poursuit.

le GENEPI, une association qui intervient depuis quarante deux ans en détention voit ses bénévoles interdits d'accès dans les prisons. La direction de l'administration pénitentiaire (DAP), qui est l'une des cinq directions du ministère de la justice stoppe brutalement sa subvention à l'association compromettant par là même sa survie.

Le GENEPI, comme indiqué sur son site, est «une association estudiantine qui milite pour le décloisonnement des institutions carcérales par la circulation des savoirs et des témoignages entre les personnes enfermées, les bénévoles et la société civile.»

Le GENEPI assume son engagement depuis quarante deux ans, dans le cadre que l'association revendique, avec un réel impact sur la réinsertion des personnes détenues.

Je ne souhaite pas alourdir ce billet par la description détaillée de tous les constats positifs des intervention des bénévoles du GENEPI que j'ai pu croiser au cours de mon parcours carcéral. Mais je peux assurer que des détenus, jeunes et moins jeunes, qui avaient perdus leurs repères sociaux, ont pu s'investir dans un parcours qui a duré au delà de l'intervention de ces bénévoles, dans des activités qu'ils avaient découvert: droit, théâtre, littérature, programmation informatique, ...

L'appel à contribution pour le numéro 75 du «Passe Muraille», la revue du Genepi, est sans doute la goutte d'eau qui a fait déborder le vase de la DAP.

L'administration pénitentiaire ne supporte pas la critique, en particulier lorsqu'elle décrit la réalité. Les cris d'alertes des étudiants concernant la détention en France, en particulier en ce qu'elle est nuisible pour toute la société, rejoignent ceux que j'essaie de relayer à travers ce blog.

Il est urgent que nous soyons entendus.

Dans la presse:

Prisons. L’association Genepi privée de subvention par l’administration (Ouest-France - 29/10/2018)

Prisons : le ministère de la Justice coupe les ponts avec le Genepi (Libération - 29/10/2018)

L’administration pénitentiaire rompt ses liens avec l’association d’aide aux détenus Genepi (Le Monde -19/10/2018)

Déjà des prémices en 2017

Le torchon brûle entre l’administration pénitentiaire et le Genepi (Le Monde - 19/04/2017)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.