Cérémonie des Glières. Quel(s) symbole(s) ?

Des voix d'enfants qui chantent les paroles, terribles, et belles pour qui aime la Liberté, du "Chant des partisans" devant Macron et Sarkozy. Il y a du surréalisme dans ce télescopage de l'oppression qui viendrait saluer (ou récupérer ?) la Résistance...

En écoutant les paroles du chant des partisans portées par des voix d'enfant, que l'on associe à l'innocence, je n'en ai mesuré que davantage la portée symbolique. L’irrésistible appel à la résistance de la Liberté qu'on enchaîne.

Qu'elles soient chantées devant Macron et Sarkozy qui confondent Liberté et libéralisme m'a paru intolérable. Ce libéralisme économique qui n'est que le pouvoir de contraindre et d'exploiter ; qui pousse les plus démunis  et les plus faibles à la misère ; qui condamne plutôt que d'assister. Et je me suis demandé quel(s) symbole(s) pouvai(en)t s'y cacher.

Et puisque nos enfants nous  rappellent à la Résistance, Résistons !

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c'est l'alarme.
Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades!
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite!
Ohé, saboteur, attention à ton fardeau: dynamite...

C'est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rèves.
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève...

Ici chacun sait ce qu'il veut, ce qu'il fait quand il passe.
Ami, si tu tombes un ami sort de l'ombre à ta place.
Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
Chantez, compagnons, dans la nuit la Liberté nous écoute...

Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu'on enchaîne?
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines?
Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.