Emma Rougegorge
Apprentie de l'écriture
Abonné·e de Mediapart

242 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 janv. 2021

Allô, la vaccination à la française ?

C'est comme les jardins, ça va rester, la vaccination à la française, alors il faut se dépêcher d'aller déposer les droits... Allô, quoi !

Emma Rougegorge
Apprentie de l'écriture
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce qui me fait rire ? Eh bien, déjà, "la stratégie du gouvernement"... J'entends ça en boucle sur les radios, et merci le gouvernement, parce que je pleure de rire, voilà qui égaye ce début d'hiver confiné. La stratégie, moi, on m'avait dit, enfin je l'avais appris à l'école, que ce n'était pas de la tactique. Quand tu es sur le champ de bataille ou que la maison brûle, ce n'est plus de la stratégie, c'est de la tactique. La stratégie, c'est avant d'aller à la bataille, quand on réfléchit, et si possible à plusieurs paramètres, pas à un seul de mes deux

Et comment tu le sais, toi, que ce n'est que de la tactique et pas le déroulé assumé d'une stratégie bien pensée ?

Parce que le patron a tapé du poing sur la table. Le Manu, il a dit accélérez-moi tout ça, sinon ça ira mal...

Ah.

Oui, ça ira mal pour tous ceux et celles qu'il a nommé(e)s, parce qu'ils et elles se débrouillent comme des manches. Et tout le monde l'a bien vu, d'ailleurs, que c'était à cause de la bureaucratie et du code des marchés publics. Alors, le chef à cinq plumes a convoqué le Grand Conseil scientifique et le Grand Conseil de la stratégie vaccinale, ils vont refaire la stratégie et ça ira mieux. Si tout va bien, on pourra lui dire merci, à Manu.

Ah, et comment il va faire, pour que ça aille mieux ?

Eh bien, je te l'ai dit, il va engueuler tous les médecins de la Haute autorité de santé, c'est simple, et après tous les ministres, et après tous ces ramollos de fonctionnaires...

Et ça va servir à quoi ?

Ça va servir à ouvrir le parapluie, déjà, et si ce n'est pas de la stratégie à la française, ça... Peut-être même que ce sera la faute à Monsieur Vaccin.

C'est qui, Monsieur Vaccin ?

Je ne sais pas, mais c'est un type génial, qui a dit un truc de ouf. Tu sais ce qu'il a dit, Monsieur Vaccin ? Je te le donne en mille, tu ne me croiras pas.

Non, je ne sais pas.

Il a dit : "Je n'ai jamais fait de logistique de ma vie". Quand on sait que la réussite du projet est conditionnée à 99% par la logistique de l'opération, si ce n'était pas la bonne personne à nommer, celui-là, c'est que tu ne connais rien à la vaccination à la française...

Oui, mais c'est Manu qui l'a nommé, Monsieur Vaccin, alors on comprendra que ce n'est pas un bon chef de guerre, s'il nomme au hasard des médecins ou des copains parce qu'ils sont photogéniques...

Penses-tu, d'ici là, tout le monde aura oublié. D'ailleurs, c'est Castex, qui l'a nommé.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti