Ah bon ? Moi, c'est pas ce que j'avais compris...

Sans préjudice de tout le reste et, en deux mots, quelle salade ! J'en suis toute pivotée.

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement
Et les mots pour le dire arrivent aisément
.

Nicolas Boileau

 

Il me semble que ça a commencé vers Noël, au repas du 25, ou alors du réveillon du 24, mais peut-être qu'on en avait déjà parlé avant. "De toutes les façons, toi tu t'en  fous", a dit mon fils aîné, t'es pas concernée...

- Ben si, je suis concernée.
- Ben non, t'es née en 62, alors que tonton, lui, c'est 63, donc il est dedans.
- Ben peut-être, mais ça c'était avant l'âge pivot. Maintenant c'est 64, alors on est dedans tous les deux.
- Ben, non, puisque 64, c'est après.
- Non, non, ce n'est pas de 1964, c'est de 64, dont je te parle, de l'âge pivot. L'histoire de 62-63, c'était dans le rapport Delevoye, mais maintenant, c'est 64. Moi, comme je suis née en 62, j'aurais pu partir à 62 + 62 = euh... 2024 sans décote, alors que, maintenant, c'est 62 + 64 = 2026, et ton oncle l'année suivante.

- Ben non, qu'il a dit, mon frère, moi je peux partir à 63 + mes trimestres = 2026 aussi.
- Ben comment ça se fait ? a répondu son neveu.
- Le service militaire, je pense, ta mère l'a pas fait.
- Ah bon, mais ça vaut combien, le service militaire ? Et heureusement que maman l'a pas fait, vu qu'elle nous a faits.
- Sais pas, mais je pars à 63 = 2026. Et vous, vous ne comptez pas, vu que vous n'êtes que deux.
- Tu partais, tu veux dire, alors que maintenant c'est 64, d'après ce qu'elle dit. Et dans le nouveau système, ça va compter même à deux.
- Ah bon ? C'est pas ce que j'avais compris.

- Bon, c'est pas grave, on va demander à papa, vu qu'il bosse dans une caisse de retraite, a repris mon fils cadet.
- Qu'il bossait, tu veux dire, a corrigé son frère, vu qu'ils sont en train de le licencier, dans la caisse de retraite.
- Mais ça lui fait quel âge, à Jean-Pierre ? a demandé ma belle-sœur.
- 58, vu qu'il est né en 61.
- Ah, alors il est pas concerné ?
- Ben, c'est pas ce que j'ai compris. Et lui non plus d'ailleurs, vu qu'il m'a dit qu'avec les indemnités de licenciement, il lui restait à tenir jusqu'à 58 + 4 = 2024, mais que désormais, j'ai bien peur que ce soit 58 + au moins le pivot de 62,4 en 2022, qui va passer à 64 en 2027.
- Ah bon ? C'est pas ce que j'avais compris.

- Remarque, t'as pas tort que je m'en fous, que j'ai soupiré. Comme de toutes les façons, je n'aurai pas fini de payer l'appartement avant 2015 + 15 = 2030, ou peut-être 2029 si j'ai de quoi faire un remboursement anticipé, je suis partie pour 67 = euh, 62 + 67 = 2029, sauf que j'aurai deux ans de moins de surcote et que d'ailleurs, vu que la limite d'âge est à 66, et que ça fait 62 + 66 = 2028, je crois que je l'ai dans le baba.
- Ah bon, c'est pas ce que j'avais compris, vu que la décote, elle est temporaire, a dit mon frère. Et d'ailleurs...
- Comment ça, elle est temporaire, la décote, l'a coupé ma belle-soeur, elle est permanente, oui, la décote. Ou alors, c'est encore un truc du public, vu que moi, ils prennent mes 25 meilleures années, alors que vous c'est 6 mois...
- Ah, pas moi, moi c'est peut-être du parapublic mais c'est comme dans le privé, est soudain intervenu le cousin par alliance de mon frère (la rustine, comme ils l'appellent gentiment dans la famille).
- D'accord, mais moi, c'est peut-être public, mais je cotise pas sur les primes, alors je ne te dis pas la glissade. Vous, vous avez quand même un taux de remplacement, alors que nous, c'est une drôle de chute...
- D'accord, mais tes primes, elles sont non imposables...
- Pas du tout, elles sont imposables, mes primes, comme le reste, exactement comme le reste. Les primes des fonctionnaires, c'est juste pour ne pas leur donner de l'indice, vu que l'indice, ça s'applique aussi aux enseignants, alors tu vois le malaise, ils sont plus d''un million, dans l'Éducation nationale... Je le sais bien, d'ailleurs, vu que j'ai commencé par là. Y'a pas de primes, dans l'Éducation nationale.
- Bon, bon, d'accord, mais c'est pas ce que j'avais compris.

- Alors, qu'est ce que vous avez compris, au final ?
- Eh ben, qu'on l'a dans le baba.
- Ça, y'a des chances.

À ce moment-là, le petit dernier du cousin par alliance de mon frère, qui termine son CM2 et qu'on avait autorisé à sortir de table en attendant le dessert, s'est rapproché de sa grand-mère, qu'il a regardée d'un air mélancolique.

- Pourquoi ils disent tous que 58 + 4 = 2024 ou que 62 + 4 = 2026 ? C'est pas ce que j'avais compris.
- Tu as parfaitement raison, mon chéri, ce n'est pas clair du tout.
- Tu dirais quoi, toi ?
- Eh bien, moi qui en ai 88, figure-toi que si je n'avais pas la reversion + le bonus de la guerre d'Algérie, vu que ton grand-père a fait 28 mois jusqu'en 62, puisqu'il était de la génération 34, vois-tu, alors il est clair que... moi aussi je l'aurais dans le baba, tu comprends ?

 

bb-cc
  Pas besoin d'avoir fait l'ENA pour capter ça, non ?
  Le seul truc sur lequel tout le monde est d'accord,
  c'est qu'on n'a rien compris.
  cool

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.