Les signes de ma radicalisation (6)

D’abord, ainsi qu’une seule considération sur la masse salariale.

Imagine-les tout nus, Emma, tout nus... Ce n'est pas un truc de consultant, ça ? De les imaginer tout nus, à poil, pour résister à la pression et à ce sentiment de panique qui te prend les entrailles ? Comme quand tu vas passer un entretien. Comme quand ton banquier te dis que, non, tu n'es pas solvable. Comme quand ton propriétaire t'écrit pour te dire qu'il va reprendre l'appartement. Comme quand tu es au bout du rouleau et que tu as peur. Non ?

Sauf que la peur, ça ne rentre pas dans les tableurs.

Et que la panique, ce n'est pas chic.

À la différence du trait de plume, figurez-vous, beaucoup plus efficient (ou alors, diriment, comme ils diraient) mais n'empêche que le trait de plume, ça vous raye en dix minutes. 15 millions, pof. 8 millions, pof. Ils trouveront bien les moyens de se réorganiser, d'abord. Comme les hôpitaux, comme les tribunaux, comme la vie que tu vis dans ta chienne de vie, comme tout le reste et ne venez pas me dire qu'ils ne peuvent pas faire des efforts.

D'abord.

Ça, c'est un argument qu'on oublie souvent, d'abord, mais comment peut-on lui résister ? Un excellent argument qu'il ne faut pas négliger, à dire vrai. Je l'entends souvent et, après, je ne sais plus quoi dire.

D'abord.

Alors, si je vous dis ça aujourd'hui, c'est parce que je préférerais ne pas délocaliser mais que, d'abord, ce n'est pas ce qu'on va écrire dans le rapport. Dans le rapport, on va écrire que, d'abord, pour plus d'efficience et de cohérence opérationnelle, la structure devrait envisager les moyens d'une plus grande autonomie vis-à-vis de ses diverses sources de financement et, afin de les rendre plus pérennes, sur le court comme le long terme, et compte tenu de sa trajectoire financière incertaine au regard de ses objectifs, qui nécessiteraient un positionnement stratégique plus adapté et permettant une meilleure coordination de tous les acteurs en vue d'un changement d'échelle nécessaire et consécutif aux enseignements du Grand Débat et de la Convention citoyenne, qui seront bientôt prolongés par une large concertation sur la décentralisation associant toutes les forces vives de la Nation et les corps intermédiaires ainsi que, bien entendu, tous les élus et anciens élus qui souhaiteraient  se joindre à cette mobilisation sans précédent en faveur de l'emploi, des transports, du logement, sans oublier la transition écologique, eh bien, d’abord, il serait judicieux de tailler dans la masse salariale. D’abord, et c’est aussi ce qu’on va aller dire au Liban, prochainement.

– Mais... euh, il me semblait que la nécessité de la transition énergétique et l’épidémie de Covid rebattaient les cartes, non ?
– ...
– Non ?
– Nonobstant. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.