Ah, parfois, la soupe, c'est si bon...

Comme nous entrons dans la période estivale, celle des rossignols, des reportages approximatifs sur les gens de la plage et comment résistent-ils à la canicule avec leurs bébés, en mangeant des glaces sur le sable ou en allant se baigner, j'avais envie de m'amuser. Parfois, mon propre mauvais goût m'étonne, comme en matière de comédies musicales... Esmeralda, ça vous dit ?

Alors, bon, je ne le dis à personne, j'en ai bien honte, mais pourquoi cette chanson, dont je sais que c'est de la soupe, me fait-elle autant d'effet ? Il faut y réfléchir, ce n'est pas anodin.

Notre Dame de Paris - Belle HD © Frollo1906

En premier lieu...

En premier lieu, Quasimodo, dont je ne sais pas si vos enfants savent vraiment de qui il s'agit, sans doute incapables de lire encore Le Capitaine Fracasse, pourtant un fleuron de la littérature populaire et qui commence par quelques phrases incompréhensibles où il est par exemple question de "deux tours rondes, coiffées de toits en éteignoir", qui "flanquaient les angles d'un bâtiment, sur la façade duquel deux rainures profondément entaillées trahissaient l'existence primitive d'un pont-levis réduit à l'état de sinécure"... Alors, tu penses bien que Victor Hugo pas plus que Théophile Gautier... Est-ce que j'ai une gueule de sinécure, déjà ? Non mais, déjà ?

Remarque, quand même, le Garou, il est rauque. Mal tatoué, d'accord, et avec des chaînes de pacotille, mais il éructe si bien le corps de la décrépitude qui le ronge, qu'on en vomirait avec plaisir ses entrailles dans la cour des miracles, à se rouler dans la fange tellement qu'il fait chaud sur le plateau. Et la rauquitude, par les temps qui courent, c'est tout de même un peu... Enfin, bref, si vous voyez ce que je veux dire.

Oh Lucifer oh laisse-moi rien qu'une fois...

Ensuite, Lavoie qui nasille. Il nasille tellement bien que ça fait penser à des glaces à la vanille. À un truc qui coulerait de lui, à un mirage de cureton, glauque, informulé, torturé.

Qui a mis dans mon être ce désir charnel ? Et pour m'empêcher de regarder vers le Ciel, encore, comme si ça ne suffisait pas. À quoi me sert encore de prier Notre-Dame ? (Tu me diras, on n'est pas obligé).

Ensuite, malheureusement, ça se gâte, on dirait Pauline à la plage. Ma dulcinée laissez-moi vous être infidèle. Ce qui fait qu’ il l'emmène à l'autel ou un truc comme ça.

Tout ça pour dire qu'il fait un peu chaud et que mes courageux followers m'excusent, c'est un effet inopiné de la canicule.

Comme l'été s'annonce tropical, j'entamerais bien une série sur ces chansons-là, juste pour folâtrer. Bonne idée, ou pas ? Ça m'est venu en écoutant la radio et en consultant les programmes télé.

PS : le truc qui m'avait fait rire, un jour, c'est au sujet de Claudel. Ah, oui, Claudel, le frère d'Adjani dans le film ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.