Les nouveaux pouvoirs à l’ère de l’intelligence artificielle

L’avènement de l’économie de la donnée bouleverse l’ensemble des paradigmes économiques et politiques. De nouvelles formes de pouvoir systémiques apparaissent, cristallisées autour des Big Tech (en particulier les GAFAM). Celles-ci viennent heurter les fonctions étatiques en termes de souveraineté, de gestion de l’espace public et d’exercice démocratique...

L’avènement de l’économie de la donnée bouleverse l’ensemble des paradigmes économiques et politiques. De nouvelles formes de pouvoir systémiques apparaissent, cristallisées autour des Big Tech (en particulier les GAFAM). Celles-ci viennent heurter les fonctions étatiques en termes de souveraineté, de gestion de l’espace public et d’exercice démocratique. Pour s’auto-légitimer, les états se repositionnent autour de leurs prérogatives sécuritaires sous la forme inédite d’une techno-surveillance massive.

Comment décrypter ces nouvelles formes de pouvoir ?  

Que doit signifier le concept « d’Etat » à l’ère des méta-plateformes ?

Quelles perspectives peut-on tracer en termes de gouvernance éthique pour le XXIème siècle ?

Face aux dérives croissantes de ce système, il devient urgent de penser une stratégie de contre-pouvoir autour d’une nouvelle éthique d’Etat. 

Cette intervention d'Asma Mhalla, maître de conférences à sciences Po Paris, tente de répondre de manière la plus concrète possible à toutes ces questions...

Les nouveaux pouvoirs à l’ère de l’intelligence artificielle © Asma Mhalla

Bio : Asma Mhalla est maître de Conférences à SciencesPo Paris. Asma enseigne les enjeux éthiques et politiques des nouveaux modèles économiques des plateformes. Par le prisme des nouvelles technologies de surveillance de masse, ses travaux se focalisent sur l’émergence des nouvelles formes de pouvoirs politiques et des systèmes idéologiques convoqués, les enjeux de souverainetés fonctionnelle et territoriale partagées désormais entre Méta-plateformes et Etats-Nations ainsi que le glissement de l’état de droit vers une forme hybride de démocratie sécuritaire. Sur le terrain pratique, Asma a fondé l’ONG The Sapient Society en charge de développer des programmes de « critical thinking » autour de l’écologie cognitive et l’éveil aux enjeux de l’économie de la donnée. Elle accompagne également les grandes entreprises et institutions publiques dans la création de nouveaux modèles éthiques.

PS. : Cette vidéo est extraite d'un cycle de conférences que j'organise avec des collègues (cycle "Comprendre et Agir" organisé par l'équipe de recherche STEEP). Je pense que ces vidéos (peu visibles) de "vulgarisation" de travaux scientifiques pourraient intéresser un public très large dont,  entres autres, les lecteurs du "Club". Je vous partage cette vidéo ici à titre personnel et non via ma casquette institutionnelle.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.