Emmanuel Revah
Humoriste, Administrateur système
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 août 2021

Quand la Gauche se prend des droites extrêmes

Étoile Jaune, Apartheid, et autres comparaisons honteuses sont promus auprès de certains contestataires du « pass sanitaire », et ça passe un peu trop facilement, avec ignorance, déni et des relents de négationnisme.

Emmanuel Revah
Humoriste, Administrateur système
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans l’Allemagne Nazie, on ne choisissait pas d’être juif ou juive.

Sous l’Apartheid en Afrique du Sud, on ne choisissait pas d’être noir·e.

Dans la France actuelle, l’accès aux bars, expos et aux cinés n’est pas conditionné par une prétendue « race », une religion, les origines des personnes ou toute-autre critère qu’on ne choisirait pas. Pour obtenir le « pass sanitaire », chaque personne est libre de choisir entre vaccin, tests antigéniques/PCR, ou, autrement, d’attendre une baisse de l’incidence épidémique.

Je ne dis pas que c’est le top (peut-être qu’une re-fermeture généralisée aurait été plus égalitaire et efficace ?), il y a matière à débat, mais c’est complètement un poil plus nuancé qu’un génocide. Bordel.

Il y a des personnes (au gouvernement, scientifiques, médecins, etc) qui sont pour une vaccination obligatoire tout court, ce qui rend légèrement absurde la réclamation de « liberté »… Mais ça, c’est presque un autre sujet. En dehors de quelques métiers (dont la police devrait peut-être faire partie…), on est libre de ne pas se faire vacciner, la contre-partie étant de devoir préparer son café soi-même.

Depuis le début de la pandémie, toutes les mesures sanitaires prises passent pour du Nazisme ou de l’Apartheid. Toutes. C’est usant ça démontre l’irrationalité qui réside dans l’opposition systématique à toutes les mesures prises, classant tout effort collectif comme étant liberticide pour l’individu.

Je n’ose même pas imaginer la gueule des pancartes si on vivait dans un monde où les problèmes climatiques et environnementaux étaient pris aux sérieux.

« Liberté de rouler en 4x4 pour aller au Super-U au bout de la rue le dimanche pour acheter un paquet de chips !! »

« La science est aux ordres de big vélo ! »

Exagération ? Vous souvenez-vous du « mouvement » contre la limite à 80km/h ?

Et les problèmes d’inégalités sociales ! Vous imaginez le court-circuit cérébral des Philippots Patriotes si nos gouvernements acceptaient qu’en effet, toute forme de passeport (ou restriction de circulation) était liberticide et qu’il fallait donc ouvrir toutes les frontières ?

Dès le début, les quarantaines ont été ouvertement comparées aux camps de concentration, comparaison honteuse, relayée par un film qui se prétend documentaire, film un peu trop apprécié par les copains qui vont aux manifs, film qui a contribué à la pile de désinformation et à péter les chances d’avoir des débats constructifs.

Pensez-vous possible de tenir ce discours face aux victimes de la Shoah ou de l'Apartheid ? Est-ce sain de comparer la courte vie d'Anne Frank à celle d'une personne qui n’accepte pas un vaccin ou un dépistage récent pour aller voir Shrek 12 en 3D Cineplex® ?

J’apprécie les exagérations dans les contextes d'humour et autres légèretés de saison, mais dans ces cas, ce n’est ni drôle, ni du 2ᵉ degré, et cela devient dangereux. Et aussi, ce n’est pas du 2ᵉ degré, j’insiste.

Des potes (qui sont contre les « vaccins expérimentaux de #BigPharma ») m’ont dit :

« J’ai vu une personne en manif avec l’étoile jaune et je suis d’accord, c’est un peu trop (mais pas assez pour que qui que-ce-soit dise quoi-que-ce-soit). Mais, en même temps, dans l’autre bar ils te mettent un bracelet après avoir vérifié ton QR code, on n’en est pas loin quand même ! ».

D’une manière passive, et en douce, la comparaison trouve refuge. Finalement, ça fait sens. Ça me fait penser aux gens qui votent FN (ou RN ou Patriotes) et qui se disent « pas xénophobes, mais… ».

Est-ce qu’un bracelet « passe 3 jours » pour faciliter les entrées/sorties dans les festivals est comparable à l’étoile jaune imposée par les Nazis, sous peine de mort pour les juifs qui ne la portaient pas ? Et si oui, est-ce que cette comparaison était valable avant 2020 ?

Ces comparaisons honteuses et les pseudo-dénonciations sont le fruit d’un certain fantasme d’auto-victimisation promu et entretenu depuis le début, souvent par des demi-gourous. Recevoir des invitations des copains pour venir aux manifs vêtus de blanc, ou avec des roses blanches, montre à quel point la récupération par l’extrême droite est en marche.

À l’instant, je viens de voir que dans une liste de discussion locale, avec des adhérents habituellement « de gauche », on propose de rejoindre la manifestation de Florian Philippot. Le fil démarre avec des excuses tel que « on adhère ou pas, je ne rentre pas dans la polémique politique, on en est plus là ! » #apolitique. C’est très vite suivi par une capitulation assumée « force est de constater qu’il a montré la voie le premier ».

Vous avez bien vu la couleur de votre chemise ?!

Sommes-nous les méchants ?

Même si à la base, je suis plutôt contre le « pass sanitaire », je me tiendrai très loin de ces manifs. Je suis contre la propagation du virus, mais aussi contre la banalisation du mal.

(corrigé le 31 août 2021 - merci Lisette)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo