Scandales et crimes d'Etat du 1er au 4 mars

Plus d'infos sur @CrimesDeFrance et @CrimesDeFrance@mamot.fr

1er MARS

1er mars 1855 : Plusieurs villages du Waloo, près du fleuve Sénégal, sont brûlés par les hommes de Faidherbe

1er mars 1919 : Le décret "portant création de la colonie de Haute-Volta", divise le Haut-Sénégal et Niger en deux colonies distinctes : Haute-Volta et Fada. Une division provoquée par la guerre du Bani-Volta, qui avait surpris l'administration coloniale en 1915-1916, par la mobilisation populaire contre l’enrôlement de soldats pour la guerre en Europe.

 

2 MARS

2 mars 1790 : L’Assemblée Nationale Constituante, qui ne s’est jamais prononcée en faveur de l’abolition de l’esclavage, crée ce jour-là , un Comité spécial des colonies, "en vue de s’assurer que ces mannes financières n’échappent pas à la Patrie des Droits de l’Homme et du Citoyen blanc." https://blogs.mediapart.fr/canoubis/blog/250520/le-deboulonnement-des-deux-statues-de-victor-schoelcher-en-martinique-est-legitime 

2-3 mars 1885, Hoa Moc, au nord du Vietnam : Bataille contre les Pavillons Noirs au cours de la guerre franco-chinoise au Tonkin. 76 morts et 400 blessés côté français, dont beaucoup de tirailleurs algériens et tonkinois. Environ 1000 morts et 2000 blessés côté chinois. Criminalisant l'adversaire, le général Brière de l’Isle parle des « bandits de Luu-Vinh-Phuoc ».

2 mars 1955 : Rapport secret Wuillaume sur la torture : « les procédés du tuyau d'eau et de l'électricité, lorsqu'ils sont utilisés avec précaution, produiraient un choc, au demeurant beaucoup plus psychologique que physique, et par conséquent exclusifs de toute cruauté excessive. » Ce rapport est remis à Jacques Soustelle, gouverneur général de l’Algérie. Il avait été demandé par le ministre de l’Intérieur François Mitterand, suite à l'émotion suscitée par des témoignages.

2 mars 1957 : Ahmed Moulay est torturé à l’eau et à l’électricité à son domicile devant sa femme et ses six enfants puis assassiné d’une rafale de mitraillette dans la poitrine par des parachutistes du 1er REP, sur les ordres de Jean-Marie Le Pen. La presse publie un communiqué de l’armée affirmant qu’il a été « abattu lors d’une tentative de fuite ». C’est à son domicile que le lieutenant Le Pen a perdu un poignard des jeunesses hitlériennes gravé de son nom. Ce poignard fut produit lors du procès en diffamation intenté au journal Le Monde et à Florence Beaugé par Jean-Marie Le Pen en 2003, à l’issue duquel il fut débouté. La décision fut confirmée en appel le 6 octobre 2004.

2 mars 1960 : sous la direction de l’armée française, les troupes camerounaises rasent le bourg de Yogandima, massacrant près de 8.000 civils sans armes.

2 mars 2010 : Loi Estrosi réinventant le délit de participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations, version allégée de l’association de malfaiteurs de 1893. Il permet de punir la seule intention, sans qu’aucune violence ou dégradation matérielle ait même commencé. 3Massivement utilisé contre les « gilets jaunes », ce délit sert désormais aux parquets à embastiller de simples manifestants." écrit Raphaël Kempf pour le Monde diplomatique.

 

3 MARS

3 mars 1959 : Georg Puchert meurt dans sa voiture piégée à Francfort. Un coup des services français contre un gros pourvoyeur d'armes du FLN algérien.

3 mars 2017 : Xavier Crubezy, auteur du 1er tir mortel au Flash-Ball répertorié en France (2010) écopait de 6 mois de prison avec sursis, non inscrit au casier judiciaire. Il serait toujours fonctionnaire. Sa victime, Mustapha Ziani, 45 ans, tenait un verre et un mug dans les mains. Il faisait face à trois policiers, un mug et un verre à la main, lorsqu'il reçut un tir au thorax, tiré à une distance de 4m40 contre 7 mètres minimum. Il mourrait le lendemain d'un arrêt cardiaque.

3 mars 1982 : Vraie ou fausse tentative de coup d’État en République centrafricaine contre le général André Kolingba ? Roger Delpey pointe la DGSE et lenteur de la réaction française, d’autres évoquent l'implication directe du colonel Jean-Claude Mansion. Ce dernier avait été initialement dépêché à Bangui par Giscard d’Estaing à la tête de l’opération Barracuda, avant de prendre la tête de le contrôle de la Garde présidentielle. En tout cas, à l'issue du coup, les principaux opposants (Patassé et Bozizé, futurs présidents) durent quitter le pays et le MLPC fut dissous. L'emprise de Mansion sur la Centrafrique continua : https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-afrique/20121227.RUE2105/la-republique-centrafricaine-symbole-d-un-desastre-franco-africain.html

 

4 MARS

4 mars 1858 : Sur le chemin de Niomre, Faidherbe incendie plusieurs villages du Waalo, au nord du Sénégal.

4 mars 1917 : Après trois mois de siège, le lieutenant-colonel Mourin fait massacrer à l’arme blanche des lettrés réfugiés dans la grande mosquée d’Agadès. « une aveugle et sauvage répression fit payer aux habitants d’Agadès leur infidélité à la France » écrit André Salifou. Beaucoup de victimes n'appartenait pas au mouvement insurrectionnel de Kaossen.19 ans plus tard, Agadès comptait 277 militaires et gendarmes pour 3193 habitants. Soit un fonctionnaire pour 11,5 habitants. (Les identités régionales et la dialectique Sud-Sud en question, Nadir Marouf)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.