Scandales et crimes d'Etat du 5 au 7 mars

5 MARS

5 mars 1947 : l’ancien combattant de 14-18, préfet puis résistant, Emile Bollaert est nommé haut-commissaire d’Indochine à la place de d’Argenlieu. Il poursuit la guerre d’Indochine tout en cherchant à négocier une partition du Vietnam et une fausse indépendance pour le Sud.

5-6 mars 2015 : Amadou Koumé, 33 ans, meurt au commissariat du Xe arrondissement de Paris. Le parquet ouvre une enquête préliminaire pour recherche des causes de la mort, avant de requalifier rapidement les faits en homicide involontaire. Trois policiers sont mis en examen dans cette affaire. On attend les réquisitions du procureur.

 

6 MARS

6 mars 1986 : à Lyon, Mustapha Kacir, 22 ans, est tué par trois balles dans le dos tirées par deux gendarmes, alors qu'il fuyait seul et non armé, soupçonné de vol. Non lieu pour les assassins. 

6 mars 1990 : Saad Saoudi, 35 ans, était venu porter plainte au commissariat de la Ciotat. Il est tué par le brigadier Jean-Claude Marin de plusieurs balles dans le dos, sur la route du palais de justice. Le meurtrier écopera de 5 ans de prison avec sursis.

6 mars 2016 : Prince et ministre, Mohammed ben Nayef reçoit la légion d'honneur pour « ses efforts dans la région et dans le monde dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme». Il y a eu en Arabie saoudite au moins au moins 158 exécutions en 2015 (Death Penalty Worldwide).

6 mars 2019 : Haut-Commissaire aux droits de l'homme à l’ONU, Michelle Bachelet réclame une enquête sur « l'usage excessif de la force » lors des manifestations des Gilets Jaunes. La France assure qu'elle suivra les recommandations de l'ONU.

 

7 MARS

7-mars-1905

7 mars 1905 :  Décapitation à la mode locale. Autre temps, autres mœurs. Jadis le colonisateur assumait sa brutalité et en faisait la publicité. https://www.cartacaro.fr/spip.php?article65

7 mars 1956 : début du procès de l’affaire des fuites, complot politique au cours de la guerre d’Indochine. Des réseaux anti-communistes ont tenté de déstabiliser Pierre Mendès France et François Mitterand. Notamment le commissaire Jean Dides, inquiété à la Libération pour son rôle de Directeur des RG pendant l'Occupation. Et Alfred Delarue, condamné aux travaux forcés à perpétuité à la Libération… il parvient à s’échapper et se recycle dans les réseaux de la Françafrique.

7 mars 1989 : Roger-Patrice Pelat meurt à 70 ans de crise cardiaque. Avec le financier du PS Max Théret, cet intime de Mitterrand devait être jugé pour un délit d’initié lors du rachat d’une société par le groupe nationalisé Pechiney. Il fit perdre des millions aux contribuables.

7 mars 2005 : Balé Traoré, 19 ans, reçoit une balle dans la poitrine par un policier. Il n’était pas armé. Il est aussitôt présenté, sans preuves, comme dealer de crack et délinquant sexuel. Un jeune manifestant son émotion fut condamné à 5 mois ferme.

7 mars 2016 : le mafieux israélo - russe Arcadi Gaydamak bénéficie d’une libération conditionnelle après seulement 3 mois de réclusion. Il avait été condamné à 6 ans, puis 3 ans ferme en appel dans l’affaire de l’Angolagate (viol de l'embargo sur les armes). Le 24 novembre 2015, il s’était rendu en France et se constitue prisonnier avant d'être transféré à la Fleury-Merogis pour y purger sa prononcée en 2011.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.