emmanuel.glais
Historien du dimanche, romancier du samedi
Abonné·e de Mediapart

61 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 sept. 2019

L'apparition de l'oubli, premier roman d'Alexis Sukrieh

Paradoxalement, l'oubli peut se manifester lors d'une apparition, comme quand une petite-fille se rend compte qu'elle ne se souvient plus des traits de son grand-père.

emmanuel.glais
Historien du dimanche, romancier du samedi
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le père d'Arthur était un personnage sympathique et complexe. Il a réussi sa vie et se plaît à acheter un costume à son fils qui monte à Paris. Le week-end, il s'occupe de son argent placé en bourse, tout en mettant un point d'honneur à couper sa haie de thuyas avec ses fils. Pas trop bourgeois donc, et ouvert d'esprit : médecin, il se met sur le tard aux pratiques énergétiques qui font rigoler les pontes de la science en Occident. Syrien, il n'a pas transmis sa langue, mais des locutions arabes ponctuent les souvenirs de son fils.

Arthur, le narrateur, est un personnage en retrait. Dans l'informatique, ni passionné ni passionnant, il semble doté d'un esprit cartésien. Sa figure est pâle devant le haut-relief de son père. Sensible, en mobilisant des souvenirs, il livre un ressenti reconstruit. C'est un fils hanté par les gestes de son père mort, par sa voix qu'il continue d'entendre, lui reprochant par exemple son manque d'aisance dans l'exécution d'une recette syrienne.

Dans ce « roman d'inspiration biographique » selon ses termes, Alexis Sukrieh, alterne les souvenirs anciens avec ceux de la fin de vie et du deuil. Le récit est parsemé de petites parenthèses poétiques, comme celle du café pris ensemble sans rien dire ou de la cigarette qu'on refuse malgré le réconfort qu'elle promet. Les vacances en Syrie sous Hafez el-Assad. Sans oublier l'au-delà, décrit avec des images d'une délicatesse propre à apaiser les tourments des vivants.

A la mort du père, Arthur pose au frère de son père des questions auquel il n'avait jamais pensé sur la Syrie. S'en suivent des réflexions sur l'identité. « Redonner toute sa place à cette origine, c'est me reconnecter avec lui par-delà sa disparition. » se dit Arthur. Grandi par la mort du père, il se sent investi d'une responsabilité vis-à-vis de sa mémoire. D'où le livre. Un livre à recommander à ceux qui aiment chialer devant les histoires tristement banales qui sonnent juste. 

La lecture de ce premier roman m'a été agréable. Ce n'est pas non plus un livre qu'on crayonne, un livre dont on aimerait apprendre des pans entiers. S'il faut faire des rapprochements, je dirais que je l'ai lu aussi facilement que Qui a tué mon père d'Edouard Louis et avec bien davantage de plaisir qu'un mauvais Modiano (à vrai dire je n'en ai lu qu'un, Du plus loin de l'oubli, vraiment insipide). A mon avis donc, il n'y aucune raison qu'Alexis Sukrieh ne rencontre pas un vaste lectorat.

Je tiens à préciser que je ne connais Alexis Sukrieh que via Twitter. Le livre, édité par L'Astre Bleu, est imprimé sur papier bouffant. Il sera en librairie à la fin du mois et disponible en ebook courant octobre. Dans l'attente, on peut aller sur son site officiel.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal — États-Unis
Dans le Missouri, l’avortement a déjà presque disparu
En juin prochain, la Cour suprême des États-Unis abrogera probablement l’arrêt « Roe v. Wade », qui a fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Mais dans le Missouri, État conservateur du Midwest, cela fait des années que les interruptions volontaires de grossesse se réduisent à peau de chagrin.
par Alexis Buisson
Journal — Violences conjugales
Johnny Depp/Amber Heard : un risque que les procès en diffamation sapent #MeToo
Le procès en diffamation qui oppose depuis plusieurs semaines Johnny Depp à son ex-épouse, l’actrice Amber Heard, ne cesse de susciter le malaise. Outre le côté spectacle, la diffamation apparaît ici détournée de son objectif premier. Au risque de bâillonner de potentielles victimes dans d’autres affaires. 
par Patricia Neves
Journal — International
« Sauver l’Amérique », huit ans dans les pas de ceux qui prêchent l’intolérance
Qui sont ces prédicateurs qui tentent d’imposer leur radicalisation religieuse aux États-Unis ? Qui parviennent, alors qu’une majorité d’Américains soutiennent l’IVG, à guider le bras de la Cour suprême dans un projet de décision très défavorable au droit constitutionnel à l’avortement ? Thomas Haley a suivi l’un d’entre eux, filmant ses prêches, ses actions, sa vie de famille. Glaçant.
par Thomas Haley

La sélection du Club

Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart