Scandales et crimes d'Etat des 11 au 13 mars

Plus d'informations sur @CrimesDeFrance et @CrimesDeFrance@mamot.fr

11 MARS

11 mars 1862 : après le meurtre d'un ex-consul français, la France achète les ports d’Obock et une partie de la côte de Tadjoura, dans l'actuel Djibouti. La colonisation ne devient effective que vingt-deux ans plus tard.

11 mars 2009 : Nicolas Sarkozy réintègre la France au commandement intégré de l'OTAN. Il s’en servira pour donner une dimension internationale à son aventure guerrière en Libye, contre #Kadhafi

11 2016 : Marianne écrit un article « opposition syrienne de l'intérieur : le piège islamiste vient du Golfe et nous risquons d'y tomber ». Réaction du Quai d'Orsay (Fabius). Christian Chesnot et Georges Malbrunot. Ils écrivent : « au même moment, les quelques journalistes réfractaires à la version officielle française se faisaient rappeler à l’ordre par l’ambassadeur Eric Chevalier en charge de l’opposition syrienne, parce qu’ils insistaient eux aussi sur la dérive islamiste des révolutionnaires. », Nos chers émirs, pp.169-170 )

11 mars 2018 : la police aux frontières empêche une femme d'accoucher à l'hôpital https://humanite.fr/brianconnais-cols-enneiges-et-coeurs-de-glace-envers-les-exiles-651852

 

12 MARS

12 mars 1798 : 193 personnes sont déportées de Rochefort (Charente) vers la Guyane. La majorité sont des prêtres réfractaires au serment sur la Constitution.

12 mars 1883 : prise de Hongay par le commandant Rivière. Les mines de charbon, convoitées par les Britanniques, passent sous contrôle français.

12 mars 1884 : bombardement et conquête de Bac-Ninh, au cours de la guerre franco-chinoise (1881-1885).

12 mars 1956 : la majorité de l’Assemblée nationale, Parti communiste compris, accorde les pouvoirs spéciaux au gouvernement du socialiste Guy Mollet pour poursuivre la guerre en Algérie. Les pouvoirs spéciaux permettent de lutter contre les factieux (pro Algérie française. Ex : J.-M. Le Pen vote contre), légaliser des camps d'internement créés en 1955 et d'attribuer aux militaires des pouvoirs de police.

12 mars 1975 : une délégation de Dassault-Snecma débarque à Bagdad pour y présenter un Mirage F1. L'entente du Premier Ministre Chirac et du général Saddam Hussein se concrétise. Pendant la guerre Iran-Irak, la France prendra parti pour l'Irak tout en vendant des armes à l'Iran par des canaux indirects.

 

13 MARS

13 mars 1958 : manifestation non autorisée de policiers devant le Palais Bourbon. Une délégation est reçue par les députés. Complicité des députés Le Pen et Dides (poujadiste, ancien commissaire, brièvement inquiété à la Libération, farouchement anticommuniste et colonialiste). Au-delà des revendications politiques, les policiers défendent leur corporation. La manifestation intervient en pleine guerre d’Algérie, après qu’un policier parisien ait été tué par le FLN le 11 février.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.