Scandales et crimes d'Etat des 14 au 16 mars

Liste non exhaustive

14 MARS

14 mars 1893 : mandaté par Paris, l’aventurier Auguste Pavie fait valoir au Siam (Thaïlande) les prétentions de la France sur la rive gauche du Mékong (Laos). Fin de non-recevoir du Siam : la France envoie une canonnière à Bangkok.

14 mars 2013 : la France est condamnée par la CEDH pour avoir condamné un homme arborant une pancarte "Casse toi pov’con" envers Sarkozy en référence à une esclandre de l'ancien président avec un agriculteur au Salon de l’agriculture 2008.

14 mars 2013 : Avec Londres, Paris fait pression pour obtenir la levée de l’embargo sur les armes vers la Syrie. « Si d'aventure, il devait y avoir un blocage d'un ou deux pays, alors la France prendrait ses responsabilité », déclare Hollande le 14 mars à l'issue d'un sommet à Bruxelles. 

14 mars 2018 : réception à l'Elysée de Hashim Thaçi, criminel de guerre albano-kosovar impliqué dans « le traitement inhumain de personnes et le trafic illicite d’organes humains au Kosovo » (rapport de l'Assemblée du Conseil de l'Europe intitulé)

14 mars 1957 : arrestation de la moudjahida Jeanine-Nadjia Belkhodja. On lui reproche d’envoyer médicaments et tracts au maquis. Torturée, puis libérée le 23 juin 1957. https://www.liberte-algerie.com/actualite/lhommage-a-la-moudjahida-jeanine-nadjia-belkhodja-196749

Le même jour, l'armée française enlève : BEGRAR Saïd, CHERIF Hachemi ben Kadour, CHEBCHEB Rachid ben Mohamed (16 ans), ZERARI Mohamed Saïd ben Mohamed, ZAHAR Ali Chérif Youcef. Ils ont probablement été tués et torturés.

Dans la nuit du 14 au 15 mars 1957, à Aïn Isser, près de Tlemcen Algérie, une centaine d’Algériens sont enfermés dans quatre chais à vin désaffectés. 41 meurent asphyxiés par les émanations de CO2. Les corps seront dispersés afin d’attribuer le crime au FLN.

15 MARS

15 mars 1874 : traité inégal signé entre la République française et le royaume d’Annam. Le sud du Vietnam (Cochinchine) devient une colonie, le reste délègue sa politique extérieure à la France et lui ouvre son marché intérieur avec l'ouverture du Fleuve Rouge au commerce européen (jusqu’à la frontière chinoise) et l'ouverture des ports de Haiphong, Hanoi et Qui Nhon.

15 mars 1894 : convention franco-allemande sur la frontière est du Cameroun

15 mars 1908 : Maroc, les troupes du général d’Amade attaquent des civils à Bou Nouala dans la Chaouïa. Le bombardement d’artillerie suivi d’une charge à la baïonnette font environ 1 500 victimes. Jaurès cite la lettre d’un soldat affirmant que « tout y avait passé » et que « les enfants et les femmes avaient été tués. https://journals.openedition.org/cdlm/8109

15 mars 1966 : le patriote camerounais Osende Afana est tué. D'après Henri Hogbe Nlend, sa tête fut tranchée par le colonel Pierre Semengue et ses hommes, puis ramenée à Yaoundé à Ahmadou Ahidjo, installé par la France. Semengue était encore en formation à Paris un an plus tôt. 

16 MARS

16 mars 1937 : la police fait 5 morts et 200 blessés en marge d’une manifestation contre la venue du colonel de la Rocque à Clichy. Léon Blum qui dirige le Front Populaire (son directeur de cabinet fait partie des blessés) refuse la démission du ministre de l’Intérieur Marx Dormoy.

16 mars 1956 : loi accordant les pouvoirs spéciaux au gouverneur général de l’Algérie Robert Lacoste. Dans les faits, des mesures d’exception s’appliquent également aux Algériens de métropole.

16 mars 1957 : à Alger, BOUDEBDABA Mohamed (16 ans), MOUNIB Hamidou, TAOUCHICHET Arab ben Méziane, ZEFFOUNI Brahim ben Mohamed sont enlevés par l'armée française, comme des centaines d'autres dans les semaines qui précèdent et qui suivent.

16 mars 2019 : à Paris, David Breidenstein est éborgné par un fonctionnaire de police en manifestant parmi les gilets jaunes.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.