Sommaire du numéro 70

La postérité est une fragile construction, à l’instar de ce Palais de justice de Bruxelles, mastodonte dans un état désolant de décrépitude, ruine surréaliste, malgré tout symbole du droit. Autres ruines : celles des châteaux en ruine des croisés, que Jean Rolin, voyageur ironique, visite dans "Crac" sur les pas de Lawrence d’Arabie.

Littérature française

Éric Chevillard, L’explosion de la tortue, Minuit
Éric Chevillard nous entraîne dans son labyrinthe, tenant la corde d’une langue ferme, inventive toujours mais aussi toujours claire, sans défaillance, exploitant toutes les richesses du français dans tous ses registres.

Sarah Chiche, Les enténébrés, Seuil
Jouant de différentes stratégies d'écritures, le roman de Sarah Chiche mène une enquête psychanalytique sur la transmission du mal et sur le bien qu’on peut lui opposer.

Cécile A. Holdban, Toucher terre, Arfuyen
Lire Cécile A. Holdban, c’est se laisser porter par une musique qui vient des origines. Peintre et traductrice du hongrois, elle publie un nouveau livre : Toucher terre.

Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion
Après avoir joué avec le feu, Michel Houellebecq, maudit mais prudent, revient à son terreau originel, la France vue par un cadre moyen, malheureux, esseulé, mal aimant et peu puissant. Dans Sérotonine, il est égal à lui-même : un observateur pénétrant et un œil qui heurte.

Jean Rolin, Crac, POL
Parti visiter des châteaux forts croisés au Liban et en Syrie un siècle après Lawrence d'Arabie, Jean Rolin en revient avec Crac : un livre d'une grande clairvoyance.

Antoine Volodine, Frères sorcières, Seuil
Frères sorcières confirme la capacité de l'œuvre radicalement singulière d'Antoine Volodine (et de ses hétéronymes) à se poursuivre tout en se réinventant à chaque fois.

Valérie Zenatti, Dans le faisceau des vivants, L’Olivier
Plus qu’un hommage de Valérie Zenatti à Aharon Appelfeld, Dans le faisceau des vivants raconte, comment après avoir appris avec lui, elle a appris à vivre sans lui.

Littérature étrangère

Manuel Chaves Nogales, L’Andalousie rouge et la « Blanche Colombe » & autres reportage, Quai Voltaire
Manuel Chaves Nogales est un témoin lucide, subtil et inspiré de l'Andalousie pendant la Seconde République et la guerre d'Espagne. Sa conviction républicaine et anti-totalitariste laisse place au désenchantement face à l’échec annoncé de la République.

Goethe, La vocation théâtrale de Wilhelm Meister, Les Belles Lettres et Robert-Martin Lesuire, Robert, ou Confessions d’un homme de lettres, Classiques Garnier
Entre un roman qui plonge ses racines dans l’autobiographie et des Confessions qui sont pour une part le fruit d’une vive imagination, où passe la frontière ? Peut-on rapprocher un classique de la littérature allemande et les mémoires redécouverts d’un écrivain oublié du XVIIIe français ? Voici deux récits qui disent une « vocation » impérieuse : d’artiste, d’écrivain, de voyageur.

Nélida Piñon, Mon livre d’heures, Éditions Des femmes/Antoinette Fouque
Les mémoires de la romancière brésilienne, si elles célèbrent l'esprit d'amitié et l'espoir en la littérature, sont assombries par les mondanités dans les ors du pouvoir. On y voit une femme vivant déjà dans le monde où elle aimerait vivre, où les voyages entre les cultures et les temps sont autorisés sans effort.

Elio Vittorini, Les hommes et la poussière, Éditions Nous
La parution de textes brefs de l'écrivain italien invite à l'écouter défendre une « culture qui protège » et louer les écrivains d'imagination, car « c'est l'homme lui-même, à un moment donné de l'histoire, qui parle en leur bouche ».

Poésie

Volker Braun, Poèmes choisis, Gallimard
Les Poèmes choisis de Volker Braun, intellectuel est-allemand partisan d'une « troisième voie » entre capitalisme et « socialisme réel », dont les relations avec le Parti furent tumultueuses, montrent que la poésie peut épouser un engagement de citoyen, après comme avant la « réunification ».

Carl Rakosi, Amulette, La Barque
Carl Rakosi, poète « objectiviste » dans les années trente, s’est tu pendant près d’un quart de siècle. En 1967, il opère un retour à l’écriture en publiant Amulette, recueil de poèmes aujourd’hui traduit en français ; le premier à faire connaître dans notre langue l’œuvre de ce poète vif et complexe.

Essais

Paul Nizon, Incitation à la peinture, Les Cahiers dessinés
Incitation à la peinture situe le tableau, du XVIe au XIXe siècle, dans son lieu et dans son temps. Paul Nizon ouvre les yeux sur ce qu’on voyait déjà, peut-être sans toujours le regarder.

Jean-Paul Sartre, Situations V. Nouvelle édition revue et complétée par Arlette Elkaïm-Sartre et al., Gallimard.
En figeant le personnage et en démembrant ses textes, la nouvelle édition dite « intégrale » des articles de Jean-Paul Sartre, autrefois rassemblés thématiquement sous le titre Situations, nuit à sa qualité d’auteur vivant.

Philippe Soulier, André Leroi-Gourhan, Une vie (1911-1986), Éditions du CNRS
Cette biographie très documentée de l'historien et archéologue fait suivre les nombreux itinéraires d'une conquête scientifique et institutionnelle. Elle raconte aussi l'évolution d'un homme de l'ethnologie à la préhistoire.

Antoine Volodine © Jean-Luc Bertini Antoine Volodine © Jean-Luc Bertini

Histoire

Exposition À l'Est, la guerre sans fin, Musée de l'Armée
Il reste une quinzaine de jours pour aller visiter, au musée de l'Armée, la riche exposition qui présente les suites de la Première Guerre mondiale. Cinq années de conflits plus ou moins éloignés de la France, souvent oubliés, mais qui sont la matrice de notre monde.

Philosophie

Descartes, Œuvres complètes. Méditations métaphysiques, Gallimard
Il y a près de six siècles que nous vivons avec Descartes, et il nous inspire toujours parce qu’il a posé les questions que nous nous posons. La nouvelle édition de ses Méditations métaphysiques est exemplaire à plus d’un titre.

Bernard Stiegler, Qu'appelle-t-on panser ? Les liens qui libèrent
À rebours de tous les discours triomphalistes du management, Bernard Stiegler constate l'échec de la révolution dite numérique, faute d’organisation politique.

Politique

Alain Policar, Comment peut-on être cosmopolite ? Le bord de l’eau
Dans un livre très riche mais difficilement composé, Alain Policar appelle à interroger les nombreuses manières d'interpréter le cosmopolitisme afin d'en choisir une version capable de se présenter comme un objectif de nos sociétés contemporaines.

Arts

Philippe Apeloig, Enfants de Paris 1939-1945, Gallimard
À Paris, des plaques rappellent ceux qui sont morts pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale : des enfants de la patrie, mais surtout des enfants de Paris. Philippe Apeloig consacre un album à ce lieu de mémoire ignoré. 

Jean-Pierre Buyle, Dirk Van Gerven et Mikel Goldrajch (coord.), Demain. Le palais de justice, Fondation Poelaert & Les Impressions nouvelles
Il a été classé en 2016 parmi les 50 monuments les plus menacés au monde : le Palais de Justice de Bruxelles vit depuis trente ans sous les échafaudages. Cinquante artistes belges donnent leur vision du monument dans le futur dans un manifeste politique destiné à tous ceux qui doivent aider à sauver ce bâtiment hors norme et hors du temps.

Carlo Goldoni, La Locandiera, mis en scène par Alain Françon
Fidèle à la vocation patrimoniale de la Comédie-Française, Alain Françon fait pleinement entendre, salle Richelieu, une des très belles pièces du répertoire européen : La Locandiera de Carlo Goldoni, dans une nouvelle traduction de Myriam Tanant.

www.en-attendant-nadeau.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.