En attendant Nadeau

www.en-attendant-nadeau.fr

Paris - France

Sa biographie
« En attendant Nadeau » est un journal en ligne gratuit qui paraît un mercredi sur deux. Il s'attache à apporter un regard critique et indépendant sur la littérature, les idées et les arts. Nous sommes convaincus qu’il est essentiel de passer par les livres pour comprendre les enjeux de notre monde, essentiel de faire du journal un espace où le choix, la reconnaissance de la nouveauté, la liberté et la confiance ont toute leur place. Pour répondre à l’afflux d’information et de prises de parole directes, immédiates et souvent incontrôlées, la recension permet de tenir un discours indirect, transversal et réfléchi. Nous sommes partenaires de Mediapart.
Son blog
112 abonnés Le blog d'En attendant Nadeau
Voir tous
  • Ceux qui brûlent dans la mer

    Par
    © Aminata Beye © Aminata Beye
    Les livres, les films, les expositions, les spectacles «sur» les migrations ne manquent pas. Parmi ces productions, le spectacle "Europa (Esperanza)" se distingue. Son adresse n’est pas faite depuis le port de départ ou le port d’arrivée, mais à partir d’un espace intermédiaire : l’entre-rive de la Méditerranée où se déplacent les harragas, «ceux qui brûlent».
  • Arles, des tours et un détour

    Par
    William Wegman, Décontracté, 2002. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de Sperone Westwater Gallery. William Wegman, Décontracté, 2002. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de Sperone Westwater Gallery.
    Retour vers le futur, tel est le titre-programme affirmativement fourre-tout de la 49ème édition des Rencontres de la Photographie d’Arles qui se prolonge, pour certaines expositions, jusqu’au 23 septembre. Promenade digressive et impressions fugitives.
  • Sommaire du numéro 62

    Par
    Le devenir des peuples qui ont construit une culture propre et se trouvent affrontés à la « modernité » du capitalisme financier ou à la modernité tout court, technologique, des « forces productives », voilà en tout état de cause un bon fil directeur.
  • Éditorial du numéro 62 : Cosmopolite

    Par
    logo-ean-rouge
    Sonia Combe revient sur l’événement qu’a été la réédition critique du livre I du "Capital" par Thomas Kuczynski. Pour ce communiste critique, Marx garderait sa pertinence aujourd’hui : ainsi le mode de production capitaliste creuserait sa propre tombe en détruisant non seulement les travailleurs mais aussi « die Erde » (la terre), la nature elle-même. Marx écologiste ? À voir.
  • Rentrée littéraire: des lectures au choix

    Par
    Parmi nos choix de cette rentrée littéraire, une belle figure de femme dans le roman de Maylis de Kerangal, «Un monde à portée de main». En apprenant l’art du trompe-l’œil, Paula, son héroïne, comprend les puissances de l’illusion.