Sommaire du numéro 88

Nous avons laissé toute la place aujourd’hui à des autrices : notre rédaction n’est pas toujours d’accord sur le terme à employer. Auteur pour tout le monde ? Auteure pour les femmes ? J’inscris ici cette « autrice » qui a le mérite de faire entendre et voir le féminin tout en reprenant une forme attestée depuis le XVIe siècle…

Littérature française

Emma Becker, La maison, Flammarion
Emma Becker, devenue Justine, explore le monde de la prostitution à Berlin. De cette expérience face aux hommes et avec les femmes, elle tire un livre qui, avec l’art du portrait, ne juge pas mais observe les rapports de pouvoir.

Aurélien Bellanger, Le continent de la douceur, Gallimard
Dans Le continent de la douceur, Aurélien Bellanger s’attaque à l’Europe avec un roman de formation mêlé de géopolitique-fiction, qui met à distance les enjeux politiques actuels. Cet habile fabricant s’y livre à sa vraie passion : produire des phrases.

Bérangère Cournut, De pierre et d’os, Le Tripode
Après Née contente à Oraibi, où elle donnait voix à une jeune enfant hopi, Bérangère Cournut raconte la lutte pour la survie d'une adolescente inuit séparée de sa famille dans l'hiver polaire. De pierre et d'os restitue l’imaginaire d’une civilisation et décrit les beautés et l'âpreté d'un territoire.

David Dufresne, Dernière sommation, Grasset
Le journaliste David Dufresne, qui a recensé les violences policières lors des mobilisations des Gilets jaunes en France, passe au roman avec Dernière sommation, à la fois autoportrait d’un touche-à-tout punk, chronique de l’autoritarisme et récit d’une révolte.

Claudie Hunzinger, Les grands cerfs, Grasset
Pamina ne veut pas seulement « contempler des cerfs », elle souhaite disparaître avec eux. Léo lui enseigne l’art de les attendre, de les suivre, mais il est du mauvais côté des hommes. Le massacre se prépare. Coloré, désespéré, rageur, Les grands cerfs de Claudie Hunzinger raconte la fin d'un monde.

Patrick Modiano, Encre sympathique, Gallimard
Le narrateur du nouveau roman de Patrick Modiano, Jean Eyben, se souvient de l'enquête qu'il a menée trente ans plus tôt sur Noëlle Lefebvre, une femme brusquement disparue. Encre sympathique passe au révélateur les blancs d'une vie, mais peut-on rendre une existence dans son entière vérité ?

Emmanuelle Pireyre, Chimère, Verticales
Manipulations génétiques et politiques sont le point de départ de Chimère d'Emmanuelle Pireyre, roman d’expérimentations, tour à tour fantasque, angoissé, impertinent et drôle, peuplé de personnages qui reflètent la folie du monde contemporain.

Jean-Marie Gleize, Denis Roche. Éloge de la véhémence
Denis Roche, À Varèse. Un essai de littérature arrêtée et Temps profond. Essais de littérature arrêtée, 1977-1984
, Seuil
Le journal intime comme enquête, le journal comme solitude et comme laboratoire, le journal comme photographie : Temps profond, le livre posthume de Denis Roche (mort en 2015), est un « essai de littérature arrêtée », comme l’indique son sous-titre. Ce livre stupéfiant est accompagné d’un essai sur son « contemporain de toujours » par Jean-Marie Gleize, Denis Roche, éloge de la véhémence.

Monica Sabolo, Éden, Gallimard
Les personnages vivent dans un endroit indéterminé, entre les États-Unis et le Canada. Ils ont le choix entre mourir d’ennui ou s’exposer à tous les dangers. Comme les précédents romans de Monica Sabolo, Éden est une évocation extraordinairement juste d’ambiances à la fois excitantes et inquiétantes, et une description précise des regards, gestes, sentiments et relations des adolescents.

Lucie Taïeb, Les échappées, L’Ogre
Les échappées, deuxième roman de Lucie Taïeb, se laisse peu saisir et c’est là sa force. Les personnages apparaissent, disparaissent, se transforment dans un récit sur quatre saisons où le drame intime d'une famille se noue à la description d’une société qui se noie dans le travail.

Beata Umubyeyi Mairesse, Tous tes enfants dispersés, Autrement
En 1997, Blanche, la fille d'Immaculata, revient à Butare, au Rwanda. Contrairement à sa mère et à son frère, elle a pu quitter le pays lors du génocide. Ils se plongent dans le silence, elle essaye de le rompre. Tous tes enfants dispersés, premier roman de Beata Umubyeyi Mairesse après deux recueils de nouvelles, nous mène par petites touches au plus près des blessures des rescapés.

« Chimère », performance menée au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines (2016) « Chimère », performance menée au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines (2016)

Littérature étrangère

James Frey, Katerina, Flammarion
En 1992, James Frey a passé un an à Paris, il jetait aussi ses manuscrits à la Seine. Aujourd'hui auteur à succès, il a tiré de ses souvenirs la matière de Katerina, roman autobiographique. Il raconte ses souvenirs parisiens à EaN.

Lídia Jorge, Estuaire, Métailié
Les romans de Lídia Jorge montrent des groupes qui se désagrègent. Dans Estuaire, elle raconte comment la famille Galeano perd pied, et la manière dont l’un de ses membres tente de la réparer par l’écriture.

Jun’ichiro Tanizaki, Dans l’œil du démon et Mayumi Inaba, La valse sans fin, Philippe Picquier
Un riche dandy fait assister le narrateur à un meurtre en direct. Un couple d'artistes part à la dérive. On lira ensemble ces deux longues nouvelles, l'une signée en 1918 du jeune Tanizaki, l'autre rédigée en 1992 par Mayumi Inaba, deux œuvres de commande publiées dans des magazines japonais et traduites par les éditions Philippe Picquier.

Edgar Allan Poe, Nouvelles intégrales, Phébus
En retraduisant au plus près de la lettre du texte l’ensemble de ses nouvelles, Christian Garcin et Thierry Gillybœuf donnent à lire un Edgar Allan Poe dépouillé de ses oripeaux gothiques, plus « grotesque » que « fantastique », plein d'humour et d'humeur.

Christine Wunnicke, Le renard et le Dr Shimamura, Jacqueline Chambon
Le renard et le Dr Shimamura, de Christine Wunnicke, est bâti sur un trompe-l'œil : derrière l'histoire du médecin japonais venu en Europe étudier l'hystérie et qui rencontre Charcot, Breuer et Freud, on lit un vrai-faux roman policier et psychanalytique aux retournements savoureux.

Poésie

Martin Rueff, La jonction, Nous
Le poète et traducteur Martin Rueff signe avec La jonction un texte érudit et drôle, dont le lecteur est amené à circuler dans les langues et les textes.

Histoire

Jacques Pépin, Aux origines du sida. Enquête sur les racines coloniales d’une pandémie, Seuil
L'histoire du sida ne commence pas au début des années 1980 mais cinquante ans plus tôt, au nord de l’ancien Congo belge, d'où il se répandra sous l'effet conjugué de la colonisation et de la médecine. C'est ce que montre Jacques Pépin dans un ouvrage qui articule sciences sociales et médicales, trajectoires individuelles et échelle mondiale.

John Scheid, Rites et religion à Rome, CNRS Éditions
Il nous est très difficile de comprendre le caractère purement ritualiste de la religion des Romains, sans dogme ni intériorisation. Dans Rites et religion à Rome, John Scheid réunit une dizaine de textes dans lesquels il analyse ces pratiques en détail et cherche leur théologie implicite.

Luís Filipe Thomaz, L’expansion portugaise dans le monde (XIVe-XVIIIe siècles). Les multiples facettes d’un prisme, Chandeigne
Comment expliquer l'expansion sur trois continents d'un royaume peu structuré, peu peuplé et sans tradition colonialiste ? Pour Luís Filipe Thomaz, il existe un lien entre la précarité inscrite dans l'histoire du Portugal et la force de sa diffusion dans le monde. Le fond de cet essai majeur s'accorde parfaitement à sa forme, une manière d'écrire l'histoire « à tâtons ».

Sociologie

W.E.B. Du Bois, Les Noirs de Philadelphie. Une étude sociale, La Découverte
Parce que Noir écrivant sur les populations noires, W.E.B. Du Bois n'a pas été reconnu comme l'un des fondateurs de la sociologie, mais sa pensée irrigue depuis trois décennies la recherche sur les discriminations. 120 ans après sa publication, son premier livre, une enquête sur les Noirs de Philadelphie, est traduit en français.

Politique

Galia Ackerman, Le régiment immortel. La guerre sacrée de Poutine, Premier parallèle
Récupération politique, occultation des pages les moins glorieuses de l'histoire russe, réconciliation entre la tradition orthodoxe et l'héritage du soviétisme : Galia Ackerman analyse le récit national de Vladimir Poutine, la façon dont il intègre l'histoire à sa propagande, en faisant du passé le socle de ses ambitions présentes.

Arts plastiques

D'atelier en atelier : chez Judith Wolfe
Gérard Noiret s'est rendu à La Puysaie, près de Dreux, dans l'atelier de la peintre Judith Wolfe. Née à New York, installée en France depuis plus de cinquante ans, celle-ci « réinvente une dimension lyrique » avec ses tableaux très colorés.

Théâtre

Molière, Le misanthrope, mise en scène par Alain Françon
Alain Françon met en scène Molière pour la première fois de sa longue carrière. Son Misanthrope puise aux thèses de Norbert Elias et, sans actualisation, fait résonner l'entre-soi de la société de cour avec notre époque.

Chroniques

Suspense (26)
Jo Nesbø,
Le couteau
, Gallimard
L'inspecteur Harry Hole est de retour pour la douzième fois. Même si Le couteau divertit, le personnage iconique créé par Jo Nesbø n'est pas au sommet de sa forme.

Notre choix de revues (19)
À l’occasion du Salon de la revue (les 12 et 13 octobre à Paris) EaN parcourt quelques publications de l’été et de l’automne, en compagnie de Walter Siti, Jean Prévost, Claudie Hunziger, Germaine Tillion, Benjamin Péret…

www.en-attendant-nadeau.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.