Sommaire du numéro 97

Avant de retrouver, au cours de la quinzaine, Marie Cosnay, Johann Chapoutot, Georges Perec et Kostis Maloùtas, écoutons pour nous apaiser les voix des oiseaux. Les poètes qui les entendent et dialoguent avec eux donnent des ailes, et donnent de l’essor à l’existence et à la pensée.

Littérature française

Philippe Artières, Le dossier sauvage, Verticales
À partir d’archives relatant des vies d’individus retirés du monde, et imaginairement rassemblées par Michel Foucault, Philippe Artières esquisse une réflexion sur la parenté entre histoire et fiction.

Jean-Christophe Bailly, L’imagement, Seuil
« Le monde s’arrête dans l’image, l’image est du monde arrêté » : dans son dernier essai, L’imagement, Jean-Christophe Bailly élargit notre façon de voir et de penser.

Luc Baptiste, Le village et enfin, Autre part et La vie belle, Bleu autour
Le photographe et écrivain Luc Baptiste est mis à l’honneur par les éditions Bleu autour, à travers trois ouvrages qui interrogent tour à tour le rapport entre photographie et écriture, l’importance du regard, ainsi que la mémoire — celle de sa triste enfance dans l’Allier.

Marie Cosnay, If, L’Ogre
Entre la France et l’Algérie, la narratrice d’If enquête sur un homme « au cœur de l’Histoire disparu des histoires. » Ce qui pourrait être un roman d’aventures devient chez Marie Cosnay un texte hybride et excitant, pour peu que l’on accepte son caractère volontairement complexe, voire compliqué.

Yves Laplace, L’exécrable, Fayard
Georges Matandon, maître d’œuvre de l’exposition antisémite de 1941 Le Juif et la France, est le personnage principal d’un récit où s’entremêlent différentes formes de haines. Yves Laplace agence méticuleusement les exécrables du présent avec ceux du passé.

Georges Perec, Entretiens, conférences, textes rares, inédits, Joseph K
Voici un énorme volume qui plaira aux admirateurs de Perec : une biographie de l’oeuvre qui propose une plongée chronologique dans la pensée perecquienne.

Alain Veinstein, À n’en plus finir, Seuil
Alain Veinstein revient à l’écriture avec un livre sur l’enfance teintée d’une atmosphère particulièrement noire. Sa prose poétique sans excès de style apporte une lumière touchante au récit.

Littérature étrangère

Shelby Foote, L’amour en saison sèche, Éditions Rue d'Ulm et September September, Gallimard
Romancier du Sud, Shelby Foote a connu un petit succès dans les années 50 aux États-Unis, puis a disparu des librairies avant de revenir au premier plan dans les années 1990. Deux des romans de cet écrivain qui recherchait la vérité « de la même manière qu'un historien » font l'objet d'une traduction révisée. Ils manquent cruellement de bruit et de fureur.

Marlen Haushofer, Une poignée de vies, Jacqueline Chambon
Retournant sur les traces de son enfance, Betty se souvient de ses amies et de leurs liens. Le roman de Marlen Haushofer publié en 1955 en Autriche est un magnifique portrait d’une femme qui se transfigure et survit par le souvenir.

Siri Hustvedt, Souvenirs de l’avenir, Actes Sud
Dans un entretien, Siri Hustvedt revient sur la genèse de son dernier roman, Souvenirs de l’avenir, qui mêle réflexions sur la mémoire et imagination. L’occasion d’en savoir un peu plus sur ses influences et de parler philosophie, art et psychanalyse.

Daniel Kehlmann, Le roman de Tyll Ulespiègle, Actes Sud
L’écrivain allemand Daniel Kehlmann ressuscite la légende populaire de Till l’espiègle, transposée dans l’effroyable violence de la Guerre de Trente ans. Une fresque historique, épique et très drôle.

Kostis Maloùtas, Une fois (et peut-être une autre), Éditions Do
Le premier roman de Kostis Maloùtas est une satire du monde littéraire et de sa recherche éperdue d’originalité, où l’auteur se moque des lecteurs, des éditeurs et des critiques, et rappelle que la crise grecque est aussi littéraire.

Paris (2016) © Jean-Luc Bertini Paris (2016) © Jean-Luc Bertini

Essais

Emmanuel Bouju, Épimodernes. Nouvelles « leçons américaines » sur l'actualité du roman, Codicille
Dans un essai optimiste sur la littérature contemporaine publié en ligne, Emmanuel Bouju suit les Leçons américaines d’Italo Calvino pour proposer une réflexion originale autour de six nouvelles qualités littéraires : la superficialité, le secret, l’énergie, l’accélération, le crédit et l’esprit de suite.

André Breton, Paul Éluard, Correspondance 1919–1938, Gallimard et André Breton, Simone Debout, Correspondance 1958–1966, Claire Paulhan
Deux correspondances d’André Breton paraissent en même temps. L’une raconte sur vingt ans l’histoire du surréalisme et l'amitié brisée avec Paul Éluard. L’autre éclaire ses liens avec Simone Debout et sa redécouverte de Charles Fourier, après la Seconde Guerre mondiale.

Ursula K. Le Guin, Danser au bord du monde. Paroles, femmes, territoires, Éditions de l’Eclat
La traduction française des essais de l’autrice de science-fiction Ursula K. Le Guin nous permet de lire dans une langue toujours aussi poétique ses réflexions sur l’écriture, le statut des femmes et la question des territoires.

Serge Moscovici, Mon après-guerre à Paris, Grasset
À partir de notes et de brouillons de Serge Moscovici découverts après sa mort, Alexandra Laignel-Lavastine a établi l'édition de Mon après-guerre à Paris. Le psychologue social, historien des sciences et théoricien de l'écologie politique y évoque ses années de formation auprès de Daniel Lagache et d'Alexandre Koyré, la bande qu'il forma avec Isac Chiva et Paul Celan, et s'attaque au milieu germanopratin de l'époque.

Histoire

Johann Chapoutot, Libres d’obéir. Le management du nazisme à aujourd’hui, Gallimard
L’historien Johann Chapoutot montre comment le régime nazi a usé du management en s’appuyant sur la trajectoire de Reinhard Höhn, général SS puis directeur d’une des principales écoles de management de la RFA.

Wim Decock, Le marché du mérite. Penser le droit et l’économie, Zones Sensibles
Le juriste belge Wim Decock nous dévoile la pensée du jésuite Léonard Lessius, auteur visionnaire, au XVIe siècle, d’une analyse rigoureuse et purement économique du marché. L’occasion pour les économistes de découvrir la réflexion révolutionnaire d’un conseiller de l’archiduc Albert d’Autriche.

Philosophie

Pierre Charbonnier, Abondance et liberté. Une histoire environnementale des idées politiques, La Découverte et Jean-Pierre Devroey, La nature et le roi. Environnement, pouvoir et société à l’âge de Charlemagne (740-820), Albin Michel
Si (re)penser la nature est devenu nécessaire, les sciences humaines et sociales n’échappent pas pour autant aux dissensus. Le philosophe de la science Pierre Charbonnier défriche l’histoire des idées à la recherche de l'environnement, là où le politique l’avait caché. L’historien Jean-Pierre Devroey développe une éco-histoire du haut Moyen Âge, précisant les points de rencontre entre le politique et le naturel. Cet article sera publié dans quelques jours.

Politique

Thomas Piketty, Capital et idéologie, Seuil
Ouvrage foisonnant et incontournable, Capital et idéologie de Thomas Piketty fait l’histoire des inégalités économiques à une échelle mondiale et propose un programme fiscal et social ambitieux, un renouvellement radical de la social-démocratie.

Théâtre

Mathilde Bordat et Pierre Meunier, Sécurilif
Spectacle aux accents burlesques, Sécurilif, jouant de nos angoisses, critique avec justesse le marketing de la peur et la surenchère fatale du principe de sécurité.

Nicolas Struve, Correspondance avec La Mouette et Daniel Besnehard, Passagères
Deux spectacles font entendre les mêmes mots de La Mouette d’Anton Tchekhov : Correspondance avec La Mouette de Nicolas Struve aux Déchargeurs et Passagères de Daniel Besnehard, au Lucernaire.

Chroniques

Hypermondes (9)
Deux auteurs chinois réinvestissent la science-fiction des enjeux politiques contemporains de leur pays. Les nouvelles et la saga de Ken Liu comme le roman et la novella de Liu Cixin témoignent de la diversité d’un genre littéraire en pleine expansion.

Esquif Poésie (3)
Dans son numéro 167-168, la revue Po&sie célèbre « la rencontre entre le poème et l’oiseau ». Écologie, société harmonieuse, diversité des langues, autant de thèmes que les oiseaux peuvent nous aider à aborder.

www.en-attendant-nadeau.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.