Appels d'air! ouvrir, explorer, inventer

Samedi 28 janvier, à 9h30, au théâtre du Vieux-Colombier, Jean Lacoste parlera des revues avec Johan Faerber de Diacritik et Dominique Dupart (revue Vacarme).

https://www.fabula.org/actualites/appels-d-air-ouvrir-explorer-inventer-litterature-enjeux-contemporains_77315.php

Appels d’air

Ouvrir, explorer, inventer

Davantage de lumière, réclamait Goethe mourant. Plus d’air : Rousseau, au moment d’expirer. Nous avons, nous aussi, besoin d’oxygéner nos esprits, trouver du neuf où prendre appui, inventer le futur, réinventer notre héritage. Contre les murs, les peurs, la frilosité, ces appels d’air donnent sens et énergie à l’édition anniversaire de nos Enjeux littéraires. Nous voulons répondre encore et toujours à chaque « effondrement des preuves »

Ouvrir, explorer, inventer : c’est à quoi les Enjeux Contemporains convient écrivains, artistes et critiques depuis 10 ans maintenant, avec constance. Risquer leurs œuvres, prendre la parole, pour, contre, marquer l’accord, désaccorder, cogner. Atteindre l’objectif, ou pas, mais lancer la flèche. Sortir de l’ornière, sauter : chorégraphie du verbe et de la pensée, nouvelles donnes - nouvelles formes. Nietzsche, Rimbaud, Valéry en appelaient à cette danse. Désirs de changements, recherches d’autres voies, colères, errances, erreurs, tentatives : les puissances de l’art à faire du neuf sont à déchiffrer.

Le geste de création ouvre les possibles, il offre au monde de nouvelles perspectives, résiste aux dévoiements. L’aventure est à l’œuvre. Nous lisons, nous observons. Les vents se lèvent, les mouvements de la pensée font houle perpétuelle dit le poète, ils imposent des marges magnifiques à l’espoir du renouveau. Voilà de quoi, au cœur même des textes et du sensible, ces journées feront questions. Ainsi va le risque, ainsi vont les Enjeux, avec vous, pour répondre à l’appel !

Sylvie Gouttebaron                           Dominique Viart

www.en-attendant-nadeau.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.