Sommaire du numéro 84

En parallèle à son dossier d'été consacré aux enquêtes, En attendant Nadeau continue de rendre compte, jusqu'à la rentrée littéraire et nos premiers choix de romans, de l'actualité des livres, des idées et des arts. Découvrez dès maintenant le sommaire de ce numéro 84, dont les articles paraîtront régulièrement, au fil de l'été.

Littérature française

Albert Camus, Nicola Chiaromonte, Correspondance, 1945-1959, Gallimard
Nicola Chiaromonte, critique littéraire, conseiller éditorial, penseur et intellectuel italien anti-fasciste, a rencontré Albert Camus sur une plage d'Alger, en 1941. Ces deux hommes partageant une haute idée de la littérature ont échangé des lettres de 1945 et 1959, qui nous plongent au cœur du chaudron de l’histoire littéraire en train de se faire.

Hélène Hoppenot, Journal 1940-1944, Éditions Claire Paulhan
Le troisième volume du journal d’Hélène Hoppenot, épouse du diplomate Henri Hoppenot, commence le 1er octobre 1940. D’abord tenu en France, il se poursuit en Espagne et au Portugal, se déploie en Uruguay et s’achève aux États-Unis en 1944. Des notes qui brillent par leur intelligence acerbe.

Bernard Noël, Une machine à voir, Fata Morgana
Dans Une machine à voir, Bernard Noël prend comme prétexte l'invention d'un machine fabuleuse pour approfondir l’une de ses obsessions : les rapports entre regard, pensée et réalité.

Littérature étrangère

André Aciman, Les variations sentimentales : roman, Grasset
Les variations sentimentales : roman d'André Aciman, auteur new-yorkais originaire d'Alexandrie, vient de sortir en traduction française. À l'instar de sa précédente fiction, adaptée à l'écran sous le titre Call Me By Your Name, celle-ci est une ode à la multiplicité du désir.

David Foster Wallace, Considérations sur le homard, L’Olivier
Considérations sur le homard, recueil d'articles de David Foster Wallace, sort en traduction française, occasion de faire le bilan de l'auteur culte, suicidé à quarante-six ans en 2008.

Langston Hughes, Mes beaux habits au clou, Joca Seria
Harlem Renaissance est le nom donné à l'émergence, il y a bientôt un siècle, d'artistes afro-américains. La vague de traductions de leurs œuvres littéraires en français montre qu'ils sont toujours d’actualité : Langston Hughes pour la poésie, Zora Neale Hurston pour la prose.

Rasha Khayat, Notre ailleurs, Actes Sud
Ancré dans la géographie personnelle de son autrice, Notre ailleurs, premier roman de Rasha Kayat, apporte, à travers l'histoire d'un frère et d'une sœur entre l'Arabie et l'Allemagne, un éclairage nouveau sur le monde d’aujourd’hui, loin des approches convenues.

Luigi Lo Cascio, Ogni ricordo un fiore, Feltrinelli
Comment s’emparer d’un récit, en dessiner la trame ? Comment résister à la distraction, à la dispersion ? Dans un premier roman aux accents pirandelliens, Luigi Lo Cascio fait le portrait d’un homme en quête d’une révélation qui ferait de lui un écrivain.

Ferdinand Peroutka, Le nuage et la valse, La Contre-allée
Le nuage et la valse nous donne l'occasion de découvrir un écrivain tchèque aussi majeur que Karel Capek ou Vladimir Holan. Journaliste indépendant, redécouvert récemment dans son pays, Ferdinand Peroutka se fait le témoin d'un monde que l'on oublie dangereusement.

Leonardo Sinisgalli, Au pas inégal des jours, La Coopérative
Au pas inégal des jours se compose de 28 courts « chapitres » qui évoquent des moments de l'existence de Leonardo Sinisgalli. Lieux, objets, animaux, personnages, toujours évoqués avec une brièveté précise, exercent une sorte d’envoûtement, qu’ils magnifient la tristesse du narrateur ou, la dissipant, lui procurent une merveilleuse « ivresse ».

Vladimir Sorokine, Manaraga, L’inventaire
Dans un court roman dystopique désopilant, Vladimir Sorokine conjure l’angoisse de la disparition de l’imprimerie à l’ère numérique et de la dégradation du livre en objet de consommation en menant le lecteur d’un festin à l’autre.

Giani Stuparich, L’année 15. Journal de guerre, Verdier
Le journal tenu pendant la Première guerre mondiale par le romancier et journaliste triestin Giani Stuparich paraît en français. Guerra del’15 éclaire l’état d’esprit des jeunes patriotes « irrédentistes » et les enjeux régionaux du conflit. Mais plus que ses aspects documentaires ou ses qualités littéraires, c’est la reprise de ses notes par l’auteur qui intrigue.

Jenny Zhang, Âpre cœur, Philippe Picquier
La romancière américaine d’origine chinoise Jenny Zhang, campe dans New-York les histoires de sept jeunes filles d’origine chinoises toutes âgées de 7 à 9 ans.

Poésie

Philippe Denis, Chemins faisant. Poèmes 1974-2014. Préface de John E. Jackson. Le Bruit du temps
Les éditions Le Bruit du temps publient une anthologie rassemblant quarante ans de poèmes de Philippe Denis, des notes obstinées, lentes qui expriment à la fois l'obscurité et la beauté des choses.

John Freccero, Dante. Une poétique de la conversion, Desclée de Brouwers
S'il apporte aux questions pointues que pose La divine Comédie des réponses approfondies et convaincantes, le livre de John Freccero a le tort de transformer la poésie de Dante en fastidieuse théologie. Ainsi, Une poétique de la conversion passe à côté de ce qui est la raison d’être du poème de Dante.

Friedrich Nietzsche, Poèmes complets, Les Belles Lettres.
Dans cette impressionnante édition complète et bilingue de ses poèmes, admirablement traduits, on comprend que Nietzsche n'a pas seulement renouvelé la philosophie, mais aussi la poésie allemande.

Essais

Isabelle Barbéris, L’art du politiquement correct, PUF
Isabelle Barbéris entend avec L’art du politiquement correct dénoncer l’avènement d’un « nouvel académisme en art », dont la spécificité serait d’être anti-culturel. En pensant dénoncer l'imposture, elle finit par prendre le rôle de l'imposteur.

Mathilde Bonazzi, Mythologie d’un style. Les Éditions de Minuit, La Baconnière
De nombreux clichés courent pour définir les éditions de Minuit et ses auteurs, unis par une « ligne de lecture ». Mathilde Bonazzi tente de définir le « style Minuit », dans une langue simple, accessible, sans jargon, et montre qu'il n'existe pas.

Jean-Louis Schefer, Carré de ciel et Le ciel peut attendre, P.O.L
Deux nouveaux livres de Jean-Louis Schefer: un petit essai sur la lumière de la fenêtre dans la peinture, et une épaisse tranche du journal de travail, constituant les morceaux 6 et 7 de l’ensemble qui a pour titre Main courante. 

Starhawk, Rêver l’obscur. Femmes, magie et politique et Chroniques altermondialistes. Tisser la toile du soulèvement mondial, Cambourakis
On peut désormais lire la sorcière néo-païenne américaine Starhawk en français. Mais comment lire ses propositions politiques et éthiques ?

Agnieszka Zuk (dir.), Hourras et désarrois. Scènes d’une guerre culturelle en Pologne. Éditions Noir sur Blanc.
Il est rare de faire le portrait d'un pays à une époque donnée à travers sa création artistique : c'est l'initiative prise par un ouvrage collectif sur la Pologne, qui dessine une véritable nation du spectacle tourmentée par son histoire récente.

barberis-une

Histoire

Nouveaux regards sur l’âge baroque
Un ensemble de livres consacrés à la Renaissance et à l’âge baroque, témoignant tous de la spécificité de la période historique en même temps que des regards portés par notre époque sur cette période charnière de la modernité.

François Déroche, Le Coran, une histoire plurielle. Essai sur la formation du texte coranique, Seuil
François Déroche reconstitue dans Le Coran, une histoire plurielle les étapes de la « canonisation » du « texte coranique », à partir de l’étude minutieuse d’anciens manuscrits, datant des tout premiers temps de l’islam, et jusqu’ici négligés.

Entretien avec Elaine Mokhtefi
À 90 ans, Elaine Mokhtefi raconte dans un livre ses années passées à Alger, lorsque celle-ci était la « capitale de la révolution ». Elle revient sur cette expérience unique, au cœur des combats anticoloniaux de l’époque.

Shachar M. Pinsker, A Rich Brew. How Cafés Created Modern Jewish Culture, New York University Press
Shachar Pinsker montre comment le café, lieu de socialisation entre la synagogue, les institutions communautaires et l’espace privé domestique, a été le vecteur de la modernité dans la culture juive, l'endroit où commença pour eux, d'Odessa à New York en passant par Berlin, le processus d’intégration et d’acculturation. Sonia Combe rend compte de son ouvrage inédit en français.

Pierre Serna, L’extrême centre ou le poison français. 1789-2019. Champ Vallon
Le livre de Pierre Serna essaie de comprendre sur la longue durée de l'histoire de France comment un propos mesuré, celui du centre, peut s'accompagner d'un exécutif souvent dur.

Politique

Christophe Jaffrelot, L’Inde de Modi. National-populisme et démocratie ethnique. Fayard
Les dernières élections indiennes ont reconduit à la tête du pays le premier ministre sortant Narendra Modi, qui a amorcé un tournant autoritaire et communautaire. Le livre de Christophe Jaffrelot permet de comprendre ce tournant et d’en mesurer les conséquences pour la « plus grande démocratie du monde ».

Sociologie

Marie Bergström, Les nouvelles lois de l'amour. La Découverte
Si le numérique a modifié en profondeur les circonstances de la rencontre, il n'a pas révolutionné les comportements, montre Marie Bergström dans Les nouvelles lois de l'amour, qui offre également une analyse passionnante du modèle économique suivi par les sites et applications.

Arnaud Esquerre, Interdire de voir. Sexe, violence et liberté d’expression au cinéma. Fayard.
Interdire de voir, du sociologue Arnaud Esquerre, invite le lecteur à observer l’évolution des moyens et des motifs de contrôle de la création filmique.

Chroniques

Hypermondes (5)
Une fois refermés, certains livres laissent avec davantage de questions que de certitudes. On ne sait où les situer. Les éditions La Volte traduisent ainsi les romans de science-fiction de Doris Lessing. Parallèlement, Le Visage Vert réédite Le grand midi d'Yves et Ada Rémy, secrets trop bien gardés de la littérature française, entre fantastique, mythe et science-fiction.

Suspense (24)
L’historien Shlomo Sand, auteur de Comment le peuple juif fut inventé, se met au polar et déconstruit à nouveau de manière efficace le mythe sioniste.

Anniversaire

Trente ans de Librairie
La Librairie du XXe siècle, devenue celle du XXIe depuis 2001, fête ses trente ans. Dix collaborateurs d’EaN nous accueillent dans leur bibliothèque intérieure, au plus près des livres qu’ils aiment ou qui les ont marqués. Ils invitent à lire ou relire des textes, à considérer la façon dont nous lisons.

www.en-attendant-nadeau.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.