Éditorial du numéro 89

EaN est fier de mettre en avant le livre de Gérard Noiriel qui montre les liens qu’on peut faire entre les discours de l’antisémite Édouard Drumont et ceux de l’islamophobe Éric Zemmour.

La haine les lie et une rhétorique commune, une grammaire identitaire construisent une idéologie faussée par l’inversion du rapport dominants/dominés. Il est salutaire de rappeler que la polémique n’est pas drôle, surtout quand elle devient le cœur de l’espace médiatique.

La haine — mais ce n’est pas la même —, c’est aussi celle qu’on témoigne régulièrement contre les intellectuels en France. Pourquoi ce rejet ? Ici rapprochés par Pascal Engel, les livres de Sarah Al-Matary, Françoise Waquet et Stéphane Toussaint, même s’ils n’éclairent pas de la même façon la question, invitent à réfléchir à leur statut, leurs émotions, leurs tâches et leurs desseins.

Des livres de littérature française publiés cet automne, dont nous avons déjà détaché quelques-uns, critiqué quelques autres, Éloge des bâtards d’Olivia Rosenthal nous a frappés par sa force visionnaire ; avec une belle confiance dans le roman, elle imagine les survies possibles des minorités qui agissent et exalte un romantisme des interstices ou des zones de replis qui font penser à L’île au trésor de Stevenson.

Toni Morrison, Jean-Luc Godard, Michaël Ferrier, Irène Gayraud, Laure Belhassen sont d’autres auteurs que notre journal a l’honneur d’accueillir cette quinzaine. Nous évoquons encore des notes de voyage dans le Japon médiéval et des textes, de Bart et de Haddad, qui évoquent le ghetto de Lodz. Les chroniques de Sébastien Omont (Hypermondes) et d’Adrien Cauchie (Disques) sont aussi au rendez-vous.

En Une ces prochains jours, nous parlerons avec beaucoup d’admiration du dernier roman de Philippe Forest, Je reste roi de mes chagrins. Nous porterons un regard décalé sur le texte autobiographique d’Edward Snowden. Nous irons nous promener du côté du Musée de la Libération de Paris, dont Jean-Yves Jouannais nous dit qu’il évacue malencontreusement la figure du colonel Rol-Tanguy. Nous pénétrerons dans les arcanes de la Pléiade consacrée à l’historien Georges Duby. Et nous ferons la boucle avec la Une d’aujourd’hui en évoquant de nouveau, avec Maïté Bouyssy, les populismes et ce qu’ils font aux sciences sociales.

T. S., 23 octobre 2019

www.en-attendant-nadeau.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.