Sommaire du numéro 89

En Une ces prochains jours, nous parlerons avec beaucoup d’admiration du dernier roman de Philippe Forest, "Je reste roi de mes chagrins". Nous porterons un regard décalé sur le texte autobiographique d’Edward Snowden. Nous irons nous promener du côté du Musée de la Libération de Paris, dont Jean-Yves Jouannais nous dit qu’il évacue malencontreusement la figure du colonel Rol-Tanguy.

Littérature française

Santiago H. Amigorena, Le ghetto intérieur, P.O.L
Le dixième tome du vaste projet romanesque et autobiographique de Santiago Amigorena revient sur son grand-père Vincente, Juif polonais parti en Argentine en 1928, qui devient muet à la mort de sa mère dans les camps d'extermination. Le ghetto intérieur mêle grande Histoire, petite histoire et histoire d'un roman, mais tourne au cours d'histoire.

Michaël Ferrier, Scrabble, Mercure de France
Michaël Ferrier revient sur son enfance au Tchad dans Scrabble, un récit qui prend le jeu pour métaphore, une partie qui commence avec l’émerveillement et se termine dans l’horreur de la guerre. Il explique à EaN sa démarche narrative et rappelle l'importance « d’observer, de décrire et d’inventorier ».

Philippe Forest, Je reste maître de mes chagrins, Gallimard
En 1954, Graham Sutherland fait le portrait de Winston Churchill. Cela pourrait être le point de départ du roman de Philippe Forest, qui en compte beaucoup d'autres. Je reste maître de mes chagrins poursuit la variation de son œuvre sur le deuil, en la retournant sur elle-même par les procédés du théâtre. C'est l'histoire « de tous, l’histoire d’un coeur blessé, aussi blessé que celui de chacun ».

Irène Gayraud, Le livre des incompris, Maurice Nadeau
La poétesse Irène Gayraud met en scène la vie et de l'œuvre de huit auteurs fictifs. Le livre des incompris, son premier roman, s'attache peut-être un peu trop à l'image de l'écrivain solitaire, mais on entre dans ces histoires avec plaisir.

Olivia Rosenthal, Éloge des bâtards, Verticales
Neuf personnages tentent de bousculer à la marge un monde inhumain. La nuit, entre deux coups d'éclats, il se racontent. Au-delà du roman d'aventures et de la description d'un monde dominé, Éloge des bâtards d'Olivia Rosenthal affirme la subversité de la parole.

Littérature étrangère

En longeant la mer de Kyôtô à Kamakura, Le bruit du temps
Le kikô japonais est un genre étroitement réglé : le récit, ponctué de poèmes, d'un voyage dans l'archipel pour admirer sites consacrés et lieux célèbres. D'auteur inconnu, En longeant la mer de Kyôtô à Kamakura en est l'un des plus beaux exemples : on y devine un secret latent, qui renvoie aux réalités tragiques d'une époque de guerre civile.

Hubert Haddad, Un monstre et un chaos, Zulma et Andrzej Bart, La fabrique de papier tue-mouches, Noir sur Blanc
Deux romans mettent en scène Chaïm Mordechaj Rumkowski, président du conseil juif du ghetto de Łódź dont les actions font toujours l'objet de grandes controverses. Hubert Haddad construit un monde en noir et blanc qui ne convainc pas vraiment, tandis qu'Andrzej Bart, en organisant le procès du « Marchand de Łódź » par les personnages du drame, fait ressortir toute sa complexité.

Jennifer Nansubuga Makumbi, Kintu, Métailié
La lignée de Kintu, gouverneur de la province ougandaise du Buganda au XVIIIe siècle, est maudite. Ses descendants tentent de conjurer le sort. Le premier roman de Jennifer Nansubuga Makumbi multiplie les personnages et les allers-retours dans le temps pour faire le double récit d'une famille et d'un nation elles-mêmes marquées par l'hybridité.

Poésie

Gérard Pfister, Ce qui n’a pas de nom, Arfuyen
En mille poèmes de quatre vers, Gérard Pfister compose un chant qui fait entendre l'écho de Ce qui n’a pas de nom, qui est la source de toute parole, pensée ou forme : la vie seule. Sa poésie dénude la langue « pour rendre aux mots / le silence et la lumière // pour retrouver dans les mots / le présent ».

Essais

Laure Belhassen, Femmes animales. Bestiaire métaphorique, Éditions des Grands Champs
Laure Belhassen recense et classe en dix catégories les noms d'animaux auxquels sont renvoyées les femmes. Ses cinquante-deux définitions empruntent à toutes les littératures et toutes les époques, cohabitent avec des gravures de grands naturalistes qui universalisent ce dictionnaire libre et pince-sans-rire.

Jean-Claude Milner, Profils perdus de Stéphane Mallarmé, Verdier et Stéphane Mallarmé, Correspondance (1854-1898), Gallimard
Jean-Claude Milner étudie en linguiste et en détail un poète qui annonce certaines théories de la linguistique, Stéphane Mallarmé : on lira son Profils perdus avant de se plonger dans la correspondance du poète, qui ouvre en grand les portes de son atelier et témoigne de l'évolution de son statut social.

Toni Morrison, La source de l’amour-propre, Christian Bourgois
La source de l’amour-propre, dernier ouvrage publié de son vivant par Toni Morrison, rassemble quatre-trois discours ou conférences sur des sujets très variés. Un ouvrage qui pêche parfois par un manque de rigueur et une traduction hasardeuse, à lire en complément des autres interventions de la prix Nobel de littérature 1993.

Denis Saint-Amand, Le style potache, La Baconnière
Il faut un sacré chausse-pied pour regrouper sous une même étiquette François Villon, le professeur Choron, Marcel Duchamp, Charlie Chaplin, Arthur Rimbaud, Alphonse Allais, Gustave Flaubert ou encore Léon Bloy. C’est ce que tente Denis Saint-Amand avec Le style potache, un essai qui multiplie les confusions.

Entrée des députés du groupe antijuif à l’Assemblée nationale (1898) Entrée des députés du groupe antijuif à l’Assemblée nationale (1898)

Histoire

Carmen Bernand, Histoire des peuples d’Amérique, et Nathan Wachtel, Paradis du nouveau monde, Fayard
Les éditions Fayard publient simultanément deux ouvrages d’ampleur de Carmen Bernand et Nathan Wachtel. Ils témoignent de l’importance du dernier demi-siècle d’étude de l’histoire américaine, tout en dégageant les nouvelles lignes de force de ce champ de recherche au bouillonnement jamais démenti.

Georges Duby, Œuvres, Gallimard
Georges Duby est le premier historien du XXe siècle à faire son entrée dans la Pléiade. Cette édition met à l’honneur une figure œcuménique et brillante de la science historique, tout en proposant une lecture neuve de son œuvre foisonnante.

Arlette Farge, Vies oubliées. Au cœur du XVIIIe siècle, La Découverte
La Découverte inaugure une nouvelle collection dédiée aux archives, « À la source », avec un essai original d'Arlette Farge. L'historienne s'y confronte aux archives qu'elle n'a pas utilisées pour Vivre dans la rue au XVIIIe siècle ; en accrochant ces restes ensemble, elle pense les énoncés qui échappent à nos classements.

Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris - Musée Jean-Moulin
Un nom manque au musée dédié à la Résistance qui vient d’ouvrir à Paris : celui d’Henri Rol-Tanguy, qui organisa l’insurrection contre l’occupation nazie, relégué aux marges du récit national par le pouvoir gaulliste. L’écrivain Jean-Yves Jouannais fait part de sa colère contre cette nouvelle occultation de Rol-Tanguy et demande réparation. Cet article sera publié dans quelques jours.

Philosophie

Sarah Al Matary, La haine des clercs. L’anti intellectualisme en France, Seuil et Françoise Waquet, L’ordre émotionnel du savoir, CNRS Editions et Stéphane Toussaint, La liberté d’esprit, Les Belles Lettres
Trois livres sur le travail de l’esprit : Sarah Al-Matary fait une histoire de la haine portée aux intellectuels de l’affaire Dreyfus à aujourd’hui et Françoise Waquet se penchent sur leurs conditions matérielles de travail et les émotions qui les animent. Quant à Stéphane Toussaint, il déplore l’état de la vie intellectuelle libre. 

Politique

Collectif, Les origines du populisme. Enquête sur un schisme politique et social, Seuil et Laurent Jeanpierre, In Girum. Les leçons politiques des ronds-points, La Découverte et Roman Krakowsky, Le populisme en Europe centrale et orientale. Un avertissement pour le monde ?, Fayard et Federico Tarragoni, L’Esprit démocratique du populisme. Une nouvelle analyse sociologique, La Découverte
Plusieurs livres font le point sur la question populiste à travers le monde : en France, Laurent Jeanpierre tentent de tirer les leçons politiques de la crise des Gilets jaunes, tandis que quatre auteurs enquêtent sur le clivage entre les « confiants » et les « méfiants » ; Roman Krakowsky se penche sur l’Europe orientale tandis que Federico Tarragoni décline leurs particularités en Amérique latine.

Gérard Noiriel, Le venin dans la plume. Édouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République, La Découverte
L’historien Gérard Noiriel établit un parallèle entre deux polémistes français, Éric Zemmour et Édouard Drumont, réunis par un même langage, celui de la haine, et confortés par un espace médiatique qui les accueille d’une époque à l’autre.

Edward Snowden, Mémoires vives, Seuil
Edward Snowden s’est engagé à 21 ans dans l’armée américaine. Il a travaillé pour la CIA et la NSA. Quelques semaines avant ses 30 ans, il a emporté avec lui à Hong Kong 1,7 million de documents confidentiels sur la surveillance mondiale exercée par les États-Unis. Aujourd’hui réfugié en Russie et âgé de 36 ans, il publie ses Mémoires.

Psychanalyse

Jacques André, Lectures de Freud, PUF
Lectures de Freud réunit sept préfaces à des textes de Freud rédigées par Jacques André entre 1993 et 2006. Plutôt que de donner un point de vue unique, ce recueil nous invite à nous plonger dans le foisonnement et l’instabilité de la théorie freudienne, à creuser de nouvelles pistes.

Sociologie

Ségolène Débarre, Gaye Petek, Histoire des Turcs en France, Éditions du Détour
Depuis les débuts de l'émigration, dans les années 1960, aux années 2010, marquées par la mobilisation de la diaspora au bénéfice d'Erdogan, Ségolène Débarre et Gaye Petek racontent une histoire des Turcs en France éclairante et lucide.

Cinéma

Jean-Luc Godard, Le livre d’image
Le dernier film de Jean-Luc Godard, qui entérine la mort du cinéma, ne sera pas projeté dans les salles obscures. Guillaume Basquin l’a vu au Théâtre des Amandiers et décrit son dispositif exceptionnel.

Chroniques

Disques (16)
Pour le centenaire de la naissance de Mieczysław Weinberg, le Trio Lirico associe son trio à cordes à ceux de Krzysztof Penderecki et d’Alfred Schnittke, constituant ainsi un programme chargé d’histoire.

Hypermondes (7)
Si le terme de « science-fiction » s'est imposé aux États-Unis vers 1929, des écrivains anglais et français inventèrent le genre au tournant du XXe siècle. La collection « Les Orpailleurs » des éditions de la BnF republie les textes fondateurs de Maurice Renard, J.-H. Rosny Aîné, Théo Varlet et H. J. Magog.

www.en-attendant-nadeau.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.