Sommaire du numéro 98

Pierre Benetti initie à l’univers "post-exotique" et apocalyptique que l’on doit à l’imagination puissante d’Antoine Volodine, alias Manuela Draeger, l’auteur de l’opus 44 d’un ouvrage qui devrait en compter 49. "Un monde sans filiation" ni transmission, où le passé n’est qu’un "autrefois sans repère".

Littérature française

Constance Debré, Love Me Tender, Flammarion
Après Play Boy, le nouveau récit de Constance Debré, Love Me Tender, choque, interroge et chamboule les normes, anéantit les certitudes sur l'amour et la maternité. Sa narratrice, mère accusée d'inceste qui perd la garde de son fils, dérange autant qu'elle surprend.

Manuela Draeger, Kree, L’Olivier
Dans ce quarante-quatrième opus de l’œuvre « post-exotique », le plus souvent signée par Antoine Volodine, Manuela Draeger raconte l'histoire de Kree, une tueuse hors-pair et amnésique dans un monde privé de culture de la mémoire par la violence politique. Pour communiquer avec leur passé, les personnages déplacent l'histoire vers les possibles de la fiction.

Colette Fellous, Kyoto Song, Gallimard
Chaque chapitre de Kyoto Song tourne autour d’un mot que Colette Fellous décline, attendant qu’il révèle ou réveille ce qu’il appelle ou porte : « un voyage qui prendrait le vrac des choses, des temps, des sensations et des êtres, leur forme, leur respiration ».

André Gide, Correspondance 1888-1951, André Gide et Marcel Drouin, Correspondance 1890-1943 et André Gide et les peintres. Lettres inédites, Gallimard
Trois correspondances d'André Gide paraissent à l'occasion des 150 de sa mort : une correspondance générale depuis ses 19 ans, ses échanges avec son beau-frère Marcel Drouin et des lettres inédites sur son rapport à la peinture.

Iegor Gran, Les services compétents, P.O.L
Grâce à une plume distanciée et ironique, Iegor Gran entremêle petite et grande histoire : celle de son père, Andreï Siniavski, écrivain dissident traqué par le KGB pendant six ans, et celle de l'URSS, du dégel à la mort de Khrouchtchev.

Cloé Korman, Tu ressembles à une juive, Seuil
Cloé Korman, romancière affirmée, enseignante dans un collège de Seine-Saint-Denis, nous emmène dans une riche réflexion personnelle et militante antiraciste, où questionnements politiques, autobiographiques et pédagogiques se font écho.

Linda Lê, Je ne répondrai plus jamais de rien, Stock
Dans un récit qui frôle l’autobiographie, Linda Lê nous livre l’histoire d’une filiation impossible entre une mère et sa fille. Mais comme souvent avec l’écrivaine, il y a plusieurs lectures possibles, dont une qui interroge le rôle de la fiction et la liberté qu’elle apporte.

Bertrand Leclair, Aux confins du soleil, Mercure de France
Jean-Baptiste Tavernier a fourni en diamants Mazarin et Louis XIV, vu l’Inde, la Perse, la Turquie : les cahiers d’apprentissage de Melchior Soubeyran, joaillier formé par ce grand marchand et explorateur, aurait pu fournir un roman historique « classique ». Bertrand Leclair met à distance ce projet dans Aux confins du soleil.

Guy Régis Jr, Les cinq fois où j’ai vu mon père, Gallimard
Dans un récit pudique, Les cinq fois où j’ai vu mon père, le dramaturge haïtien Guy Régis Jr raconte son enfance marquée par l'absence de son père sous la dictature des Duvalier, ses souvenirs construits sur des vides.

Littérature étrangère

Charles Dickens, Les papiers posthumes du Pickwick Club, Gallimard
Publié en 1837, le premier roman de Charles Dickens, Les papiers posthumes du Pickwick Club, fut un grand succès. On y retrouve la verve comique de l'auteur à son comble, ce qui contredit l'image misérabiliste que la France lui a faussement assigné.

Tony Lindgren, Klingsor, Actes Sud
L'écrivain suédois Tony Lindgren, décédé en 2017, livre dans son ultime roman une intrigue absurde autour de la trajectoire du peintre Klingsor, qui veut peindre un verre dont une expérience scientifique a prouvé qu'il était aussi vivant qu'un arbre. Cet article sera publié dans quelques jours.

Sándor Márai, Journal. Les années hongroises 1943-1948, Albin Michel
Vivacité de la pensée, refus radical de toute complaisance, attention aux détails : l’immense Journal (dix-huit tomes, de 1943 à 1989) de Sándor Márai confirme la réputation du romancier. Ce premier volume en français, composé d’extraits choisis et traduits par Catherine Fay, livre ainsi des analyses capitales sur la Hongrie et les pensées d’un grand moraliste en pleine Seconde Guerre mondiale.

C.E. Morgan, Tous les vivants, Gallimard
Tous les vivants, premier roman de l’Américaine Catherine Elaine Morgan, est une parabole de l’engagement et de la liberté. La romancière s’y inscrit dans la lignée des écrivains qui donnent vie à une foi et à une transcendance : Marilynne Robinson, Flannery O’ Connor…

© Jean-Luc Bertini © Jean-Luc Bertini

Poésie

Claudia Rankine, Citizen : ballade américaine, L’Olivier
Citizen : ballade américaine a été le seul ouvrage de poésie sur la liste des best-sellers du New York Times. Moderne dans son aspect punchy et son caractère hybride, dérangeante quelquefois par la perspicacité de son observation sur les préjugés raciaux, le recueil de Claudia Rankine manque de nuance et impose une dichotomie Blancs/Noirs qui n’ouvre aucun possible.

Les Macariennes. Poème en vers gascons, Éditions de l’Entre-deux-Mers
Long poème écrit en occitan gascon et publié en 1763, à la suite de l’expulsion des jésuites, Les Macariennes est présenté pour la première fois en traduction par les Éditions de l’Entre-deux-Mers. Une invitation à se plonger dans cette infra-littérature où « la langue se dévoile en se cachant ».

Essais

Mark Antliff, Le Fascisme d’avant-garde. La mobilisation du mythe, de l’art et de la culture en France (1909-1939), Les Presses du réel
Dans la perspective ouverte par Zeev Sternhell sur les origines françaises du fascisme, l’historien Mark Antliff étudie la manière dont l’art, comme pratique et comme discours, a constitué le lieu de rencontre des fascistes français dans l’entre-deux guerres.

Samuel Challéat, Sauver la nuit, Premier Parallèle
Le géographe Samuel Challéat nous invite à Sauver la nuit en luttant contre la pollution visuelle. Alors que la lumière artificielle recouvre la Terre, il montre que les avantages de l'obscurité sont à la fois esthétiques, pratiques, sociaux et économiques.

Charles Enderlin, Les Juifs en France entre République et Sionisme, Seuil
Charles Enderlin publie une enquête historique sur l’histoire des Juifs en France, du franco-judaïsme dominant sous la IIIe République vers un engagement sioniste et pro-israélien de plus en plus prononcé depuis les années 60.

Histoire

Stéphane François, L’occultisme nazi, CNRS
Depuis le succès du Matin des magiciens de Jacques Bergier et Louis Pauwels, nazisme et occultisme sont régulièrement associés. Stéphane François s’attache à montrer que « l’occulte n’a joué aucun rôle dans la structure du IIIe Reich, ni dans son idéologie » et met au jour les enjeux politiques de cette mythologie ésotérique.

Audrey Kichelewski, Judith Lyon-Caen, Jean-Charles Szurek, Annette Wieviorka (dir.), Les Polonais et la Shoah, une nouvelle école historique, CNRS
En 2019, des militants nationalistes polonais ont perturbé un colloque international sur l’histoire de la Shoah, à Paris. Les actes de ce colloque, qui paraissent sous le titre Les Polonais et la Shoah, une nouvelle école historique, soulignent l’absurdité de ces vaines obstructions. Cette vingtaine de contributions témoignent de l’importance du travail que veulent museler les nationaux-conservateurs au pouvoir à Varsovie.

Daniele Vegro, Moi, Galilée, qui ne suis qu’un homme, Belin et sous la direction de Horst Bredekamp,Irene Brückle et Paul Needham, SNML. Anatomie d’une contrefaçon, Zones Sensibles
Deux ouvrages récents qui raviront les érudits et les curieux sont consacrés à Galilée. Le premier est une autobiographie rêvée concoctée par Daniele Vegro. Le second est une enquête insolite sur l’ouvrage Sidereus Nuncius qui, après avoir été examiné sous toutes ses coutures, s'est avéré être une contrefaçon.

Philosophie

Friedrich Nietzsche, Lettres d’Italie, Nous et Marc de Launay, Nietzsche et la race, Seuil
Les éditions Nous font paraître une anthologie de lettres envoyées depuis différentes villes italiennes entre 1876 et 1889 par Friedrich Nietzsche tandis que Marc de Launay, dans Nietzsche et la race, dissipe bien des erreurs sur un système philosophique souvent accusé à tort.

Claude Panaccio, Récit et reconstruction. Les fondements de la méthode en histoire de la philosophie, Vrin
L’histoire de la philosophie est-elle de l’histoire ou de la philosophie ? Comment peut-elle être les deux ? Claude Panaccio répond à ces questions dans Récit et reconstruction, la meilleure défense à ce jour d’un style d’histoire de la philosophie qui soit à la fois récit historique et reconstruction rationnelle.

Politique

Khalil Tafakji avec Stéphanie Maupas, 31° Nord 35° Est. Chroniques géographiques de la colonisation israéliennes, La Découverte
31° Nord, 35° Est, ce sont les coordonnées géographiques de Jérusalem, « capitale unifiée d’Israël » à partir de laquelle se déploie le processus de colonisation. Le géographe palestinien Khalil Tafakji, chargé de « faire parler les cartes » lors des négociations de paix, raconte le morcellement du territoire palestinien dans un récit géographique et autobiographique.

Arts plastiques

Maurice Allemand. Une histoire des collections et Exposition Entrare nell’opera/Entrer dans l’œuvre : actions et processus dans l’Arte Povera
En 2020, le Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne honore Maurice Allemand, son directeur entre 1947 et 1966, qui fit de la ville un avant-poste de l’art moderne en France. Son esprit, toujours d'actualité, se ressent dans l’exposition Entrer dans l’œuvre consacrée au mouvement de l’Arte Povera.

Lluïsa Cunillé, Massacre, Studio de la Comédie-Française
Au Studio de la Comédie-Française, une première pièce de l’auteure internationalement reconnue Lluïsa Cunillé, Massacre, traduite du catalan par Laurent Gallardo, est mise en scène par Tommy Milliot.

www.en-attendant-nadeau.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.