ON ACHÈVE BIEN LES CHEMINOTS !

une bureaucratie syndicale traître et corrompue, offre comme seule option aux grévistes de la SNCF et de la RATP, de danser devant leurs dépôts de Bus et leurs stations de Métro …  jusqu’à la mort.

FRONDE SYNDICALE A LA BASE

ON ACHÈVE BIEN LES CHEMINOTS !



« Les Fédérations CGT des Cheminots, des Transports, des Mines et de l’Énergie, et des Industries Chimiques affirment que le Gouvernement dispose d’une semaine pour annoncer le retrait de son projet »  annonce de manière scandaleuse un communiqué CGT daté du 15 décembre.

Mais de qui se moque cette bureaucratie CGT, assez représentative de l’état d’esprit pusillanime,  de la quasi totalité des directions petites bourgeoises des partis et syndicats ouvriers ?

Alors que les salariés de la SNCF et de la RATP sont engagés depuis le  05 décembre dans un bras de fer total, la grève illimitée la plus puissante et la plus importante de leur histoire, la bureaucratie fixe cet ultimatum ridicule au gouvernement Macron Philippe Delevoyou ?

Chercherait-elle cette bureaucratie, en l’isolant, à étrangler la grève des agents de la RATP et des CHEMINOTS, elle ne s’y prendrait pas autrement !

Comment ? Les directions syndicales promettent de commencer à déposer des préavis de grève  dans leurs secteurs, seulement lorsque les grévistes de la SNCF et de la RATP entameront leur vingtième jour de grève ?

Pour les plus anciens d’entres nous, ils se souviendront d’un vieux film américain de 1969 réalisé par Sydney Pollack, et inspiré du roman du même nom de Horace McCoy, publié en 1935, qui s’appelait « on achève bien les chevaux ».

Objectivement, tout démontre de la volonté de la bureaucratie de refaire ce film et de nous achever !  En pleine dépression économique, des marathons de danse attirent jeunes et vieux accablés par la misère. Robert et sa partenaire Gloria dansent a en perdre la raison. Il faut tenir coûte que coûte, jusqu’à la mort, pour espérer pouvoir toucher une misérable prime, des médias bourgeois cynique en quête d’audimat, au dernier couple qui restera sur la piste de danse.

De la même manière ce mois de décembre 2019, en pleine dépression économique, une bureaucratie syndicale traître et corrompue, offre comme seule option aux grévistes de la SNCF et de la RATP, de danser devant leurs dépôts et leurs stations de Métro …  jusqu’à la mort.  

Il faut grèver et tenir coûte que coûte seuls à la SNCF et à la RATP, danser jusqu’à épuisement, pour espérer pouvoir obtenir de leur part, dans une semaine, à la fin d’un l’ultimatum insensé, l’élargissement de la grève à d’autre secteurs de travailleurs, des secteurs objectivement aussi motivés que les autres, à obtenir le retrait d’un projet honni, mais des secteurs privés eux d’appels à la grève illimitée ?

C’est du dynamitage en règle du mouvement,  à la solde de Macron !

La grève doit rester cantonnée à la SNCF et à la RATP, cantonnement permettant à un premier ministre aux abois, opportunément, de lancer à la volée dans les médias, tout heureux d’avoir un tel argument pour tenter de casser la grève avant Noël :

«... Il faut une trêve, il est juste impensable que deux professions puissent empêcher les français de partager des moments en famille dont tout le monde à besoin … »

Il est juste impensable répondons nous, qu’une bureaucratie traîtresse puisse réussir à maintenir le mécontentement populaire à deux entreprises. Et c’est pourtant ce qu’elle arrive à faire. Lui faut-elle de solide soutien du côté des directions des partis politique de la gauche et de l’extrême gauche pour arriver à cela !  

Camarades, l’heure est venue pour nous d’agir.

Une troisième Rencontre interpro des grévistes Ile De France a lieu cette après midi à Saint Lazare à 15h00. Avec notamment des élus mandatés des assemblées Générales Souveraines grévistes de la  RATP, de la SNCF et des profs. Venez de tous les bahuts,  dépôts, attachements, gares, lignes, pour que la grève appartienne aux grévistes, nous coordonner à la base, pour mettre en place une direction alternative à cette bureaucratie. On ne lâche rien jusqu'au Retrait total!

La duplicité et la ruse la mieux ourdie peut nuire à son auteur !


Les Frondeurs CGT de la RATP                                                                                                                      le lundi 16 décembre 2019



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.