Tous ensemble pour le retrait avant fin 2019

Les personnels grévistes SNCF RATP sont menacés dans les prochains jours d'une défaite politique majeur et historique, de ce type de défaite dont on ne se relève pas de suite.

Ce qui est à l'ordre du jour c'est de sauver le soldat Ryan, c'est de  précipiter en avant et vite l'infanterie, pour sauver de la boucherie, notre cavalerie engagée dans la bataille -seule- depuis 20 jours !

La préparation d'un affrontement central avec le système capitaliste ne peut pas être imaginé - demain- sans le personnel de la SNCF et de la RATP ( la cavalerie du prolétariat ).

Ces personnels sont menacés dans les prochains jours d'une défaite politique majeur et historique, de ce type de défaite dont on ne se relève pas de suite.

La victoire ou la défaite de Macron se joue dans les tous prochains jours.

Nous avons contre nous toutes les directions petites bourgeoises traîtres des organisations ouvrières.

Avec nous, cette extraordinaire volonté de vaincre des grévistes de la SNCF et de la RATP, de manière latente mais réelle,  la disposition au combat du prolétariat et de la jeunesse, la haine que leur inspire Macron, notre doctrine marxiste reposant sur l'assimilation de l'expérience de 200 ans de lutte des classes.

Tout va se jouer le Lundi 23 décembre 2019, le matin, devant le siège RATP à Bercy.

La base des grévistes avant-gardiste doit contraindre la direction Sud Rail à l'écouter, ou la base doit se passer de la direction Sud Rail.

Principalement le syndicat Sud Rail ( et quelques fragments CGT et FO ), réunit lundi notre avant garde à Bercy, pour l'action de suite et pour inaugurer une semaine d'actions tous azimuts.

C'est classique chez eux, c'est leur marque de fabrique, c'est leur ADN.

Ils ont fait ça en 2018 chez les cheminots, et on en connait le résultat.

Nous, nous disons depuis le début qu'il ne faut pas faire comme ça.

Nous n'avons pas le monopole du yakafokon.

Eux aussi à la direction Sud Rail ils sont yakafokon, mais leur Yakafokon a pour objectif de maintenir l'action, même radicale en apparence, dans le cadre du mouvement SNCF RATP, avec un vague appel aux autres travailleurs en gilets jaunes ou non.

Il y a chez eux le refus net à exiger des directions syndicales un appel à l'action.

Ils ne veulent que l'action derrière eux, derrière leur mot ordre et de leur manière anarchiste de faire.

Nous sommes des frondeurs de la CGT, ce n'est pas demain que nous accepterons d'être des petits soldats de Sud Rail !

Nous disons :


L'avant garde lundi se réunit à Bercy.

Ce sont les grévistes les plus actifs, les plus méritants, les plus solides.

Ils doivent nommer en leur sein un Comité Central RATP ( SNCF si des militants cheminots veulent nous suivre ).

Ce Comité Central lundi publiera un communiqué :

En direction des grévistes de la RATP ( SNCF), les appelants mardi matin à se réunir massivement en AG,  pour entériner le principe de la mise en place de cette direction centrale alternative aux bureaux syndicaux traîtres.

UN COMITÉ CENTRAL DES GRÉVISTES DE LA RATP ( accessoirement SNCF ).

A ces assemblées, le comité central proposera au vote le mandat suivant :

Nous sommes la direction du mouvement.

Notre soucis premier est de désenclaver la grève SNCF RATP.

Notre but est d'arracher le retrait maintenant, avant fin 2019, tous ensemble à l’échelle du pays.

Si ce mardi vous nous donnez mandat vous grévistes des AG de la RATP ( SNCF), votre Comité Central Démocratique écrira immédiatement une adresse aux directions syndicales des fédérations syndicales (en faisant largement connaitre cette initiative à la presse ).

Nous Comité Central élus et mandatés des grévistes SNCF RATP, nous serons un peu plus recevable et crédible aux yeux de tous les salariés du pays, à exiger, 

NOUS EXIGERONS DES FÉDÉRATIONS CGT SUD FO , QU'ELLES APPELLENT IMMÉDIATEMENT ET SANS TRÊVE, A LA GG ILLIMITÉE JUSQU'AU RETRAIT TOUS LES SECTEURS PROFESSIONNELS.

QU'ELLES DÉNONCENT LEURS CONFÉDÉRATIONS PARTISANES DU DIALOGUE SOCIAL ET DE LA TRÊVE.

PARTISANES DE L'ASSASSINAT DE LA GRÉVE SNCF RATP. 

QUE LES GRÉVISTES DE  TOUS LES SECTEURS, EN AG, ÉLISENT DES DÉLÉGUÉS, DES COMITÉS CENTRAUX, POUR ALLER AVEC LE COMITÉ CENTRAL RATP ( SNCF ), SIÉGER DANS UNE COORDINATION OUVRIÈRE INTERPRO UNITAIRE ET NATIONALE.

Ce n'est pas des actions tous azimuts minuscules et vaines des seuls grévistes SNCF RATP à l'ordre du jour, c'est la mise en place d'un état major central qui seul peut nous faire espérer la victoire !

LA VICTOIRE MAINTENANT OU LA DÉCHÉANCE POUR TOUS.

Les frondeurs CGT de la RATP                                      Le samedi 21 décembre 2019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.