enversetcontretous
Abonné·e de Mediapart

27 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 mars 2020

Éléments de langage pour petit macroniste qui craint un fiasco électoral

Quelques conseils aux macronistes pour survivre à la soirée du 15 mars 2020 qui s'annonce assez mauvaise pour eux

enversetcontretous
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Petit macroniste,

tu dois déjà de préparer au pire: LREM va prendre dimanche soir une déculottée historique.

Lors des législatives de 2017, le résultat spectaculaire du mouvement en nombre de députés (plus de 300) fit oublier les 60 % d'électrices et d'électeurs qui avaient voté nul, blanc ou pas du tout. LREM n'avait pas même regroupé un cinquième du corps électoral mais personne n'en parla car la France Insoumise elle-même avait plafonné à un peu plus de 5 % des voix, ce qui n'était pas non plus une performance...

Lors des élections européennes, LREM était parvenu à masquer sa défaite grâce aux effets conjugués de la complaisance des médias de l'oligarchie française et de la servilité des rédactions du secteurs public qui minimisèrent sa piteuse deuxième place derrière le Front National et ignorèrent totalement la perte des 3,5 millions d'électeurs qui manquèrent au mouvement pour retrouver son score des législatives de 2017.

La débâcle va cette fois être impossible à ignorer mais, grâce à Dieu (comme dirait le cardinal Barbarin), il y a une très sérieuse épidémie en cours. Cette épidémie n'est malheureusement pas encore assez étendue pour imposer l'annulation des élections mais elle est assez sévère pour que l'on puisse ne parler que d'elle... et c'est bien ce que le gouvernement va faire.

Il convient donc, cher petit macroniste :

  • de dramatiser, de dramatiser et de dramatiser encore d'ici à dimanche. Peu importe si cela terrorise les électrices et les électeurs. Le navire de LREM risque de prendre l'eau de toute part et c'est tout ce qui compte. Tu as bien vu, petit macroniste, que malgré cette épidémie (effectivement très inquiétante), la ministre de la santé à été changée pour tenter de sauver le parti présidentiel à Paris. Tu dois donc comprendre qu'il faut profiter de l'opportune calamité virale pour que le public parle le moins possible des déboires du parti présidentiel.

  • Et puis dimanche soir, si le nombre des votants est faible, tu pourras mettre en doute la représentativité des résultats. Mais il te faudra surtout valoriser le travail fait pas les leaders du parti, les premiers de cordée de LREM, qui passeront brièvement à la télévision pour afficher leur souci de ne se préoccuper que de la pandémie. Les ministres les plus en vue pourraient même manquer à l'appel des chaînes télévisées en prétendant être submergés de travail par les mesures à prendre. Le maître mot de la soirée sera : l'ancien monde ne se préoccupe que de tripatouillage électoral quand la maladie du siècle mobilise toute l'énergie du Président-père de la Nation, de son fidèle collaborateur Édouard Philippe (qui pourra toujours prétendre avoir dû interrompre sa campagne pour cause de pandémie s'il est battu au Havre), des exécutants que sont les ministres (qui feraient d'ailleurs mieux de le fermer pour ne plus être désavoués par leur chef), de la servile piétaille des élus et de LREM dans son ensemble.

Bonne soirée de dimanche, petit macroniste.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
Affaire Darty : cinq mises en examen pour blanchiment et association de malfaiteurs
En juillet 2021, Mediapart révélait un système d’encaissement illégal d’argent liquide au sein du groupe Fnac-Darty. Depuis, quatre directeurs de magasins Darty et un directeur régional ont été mis en examen. Selon de nouveaux documents et témoignages, de nombreux cadres dirigeants du groupe auraient eu connaissance de ces opérations réalisées dans toute la France, au-dessus des seuils légaux. 
par Nicolas Vescovacci
Journal — Maghreb
En Libye, l’impasse politique provoque la colère sociale
Un an et demi après le cessez-le-feu, le pays est bloqué, à nouveau divisé entre le camp du maréchal Haftar, à l’est, et le gouvernement reconnu par l’ONU, à l’ouest. À l’instabilité politique s’ajoute une crise sociale alarmante.
par Ariane Lavrilleux
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin

La sélection du Club

Billet d’édition
60 ans d’indépendance : nécessité d’un devoir d’inventaire avec la France
L’année 2022 marque les 60 ans de l’indépendance de l’Algérie. Soixante ans d’indépendance, un bail ! « Lorsqu'on voit ce que l'occupation allemande a fait comme ravage en quatre ans dans l'esprit français, on peut deviner ce que l'occupation française a pu faire en cent trente ans.» Jean Daniel  Le temps qui reste, éditions Plon, 1973.
par Semcheddine
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
[Rediffusion] Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Abd el Kader au Mucem : une vision coloniale de l'Émir
La grande exposition de l'été du Mucem est consacrée à Abd el Kader, grand résistant algérien à l’invasion coloniale. On pourrait y voir le signe d'une avancée dans la reconnaissance du caractère illégitime de l'entreprise coloniale. Il n'en est rien. Derrière une beauté formelle se dissimule la même vision coloniale du « bon » rebelle Algérien, à l'opposé des « mauvais fellaghas » de 1954.
par Pierre Daum
Billet d’édition
Le purgatoire de grand-père
Dès les premiers instants au camp de Saint-Maurice-l’ardoise, grand-père s’isola. Près des barbelés, les yeux rivés vers l’horizon. Il se rappelait l’enfer. La barbarie dont il avait été témoin. Il avait vu le pire grand-père. La mort qui l’avait frôlé de si peu. Ils avaient tous survécu. Ses enfants, son épouse et lui étaient vivants. Ils étaient ensemble, réunis. C’était déjà un miracle.
par Sophia petite-fille de Harkis