Carlos Ghosn en fuite au Liban

L'ancien PDG de Renault a fui le Japon

L'ancien PDG de Renault a fui le Japon qu'il n'avait pas le droit de quitter. Pour les richissimes inculpés, c'est bien pratique ces cautions qui leur évitent l'incarcération préventive, leur permettent de vivre dans le luxe pendant l'instruction et leur laissent tout loisir d'organiser... leur fuite avant le procès.

Souvenons-nous de tous ceux qui compatissaient aux malheurs de Carlos Ghosn et qui se scandalisaient de son incarcération, souvenons-nous des larmoyantes déclarations de certains politiciens qui s'indignaient des conditions de vie en détention du prévenu (alors que les prisons japonaises sont incomparablement plus dignes que les nôtres), souvenons-nous du soutien de l’État de Macron qui a jugé bon d'envoyer l'Ambassadeur de France visiter l'inculpé (alors que l'arrestation d'un citoyen français à l'étranger relève de la compétence du consulat et non de l'Ambassade).

Gageons que ce soutien de Macron ne se tarira pas. Sans doute Carlos Ghosn était-il un bon client du banquier Macron.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.