Mes livres sont-ils piratés sur le Web ?

- Bonjour Facebook, Bonjour Twitter ... Dites-moi, répondez-moi, s'il-vous-plaît.  Je me demande  si mes livres ont été ou sont piratés sur le Web et proposés gratuitement en livres numériques de manière illégale. Dites-moi Facebook, Twitter, il y en a ?

 

Page Facebook "J'ai lu ce livre, j'ai bien aimé " - DR Page Facebook "J'ai lu ce livre, j'ai bien aimé " - DR

Un ami m'a dit un jour à propos du Marché de la Poésie de Paris ( Place St Sulpice)  que de plus en plus, d'année en année il y a un entre-soi entre poètes, certes, sympathique, mais un entre-soi. Et que le grand public y est absent ou si peu présent. Personnellement, je pense que c'est un peu vrai. De toute manière, comme je l'ai écrit, depuis une dizaine d'années, dans certains articles, la poésie est un genre minoritaire dans la Littérature comme le théâtre et la nouvelle. En France on est de nombreux poètes et écrivains à être publiés chez des éditeurs à compte d'éditeur, mais hélas le plus souvent des petits éditeurs relayés par de petits distributeurs-diffuseurs, donc on est rarement dans les rayons des librairies, et accessibles qu'en commandes et sur le Web. Maintenant, que j'ai ajouté à ma panoplie de poète et écrivain chez des éditeurs traditionnels à compte d'éditeur ( depuis 2001) , celle de romancier * qui publie sur Amazon ( cette année ) , ceci à valeur de test, je pense très fort et je dis à la cantonade via les réseaux sociaux et autres médias :

- Bonjour Facebook, Bonjour Twitter ... Dites-moi, répondez-moi, s'il-vous-plaît. Je me demande  si mes livres ont été ou sont piratés sur le Web et proposés gratuitement en livres numériques de manière illégale. Dites-moi Facebook, Twitter, il  y en a ? 

 Je ne le  crois pas, j'ai vu des choses sur des sites qui ressemblent à des fakes. Je n'ai pas été plus loin pour vérifier.  Les partisans du tout gratuit sur le Net disent que c'est un signe de notoriété, comme les premières occurrences et premiers résultats en tapant son nom dans les moteurs de recherche et que cela peut même permettre en fin de compte des achats légaux de livres numériques ou de livres. C'est ce qu'a affirmé  l'écrivain célèbre ( que je n'ai jamais lu ) Paulo Coelho en 2008**, allant jusqu'à proposer sur son site  des liens sur ses livres piratés , et même quelques années plus tard en pleine crise du Coronavirus toujours, sur son site, proposer quelques-uns de ses livres en version gratuite,  mais peut-être peut-il s'en prévaloir, étant connu à travers le Monde et traduit en je ne sais combien de langues ? *** Pour ma part, je ne pense pas que si j'agissais de manière identique, mes éditeurs traditionnels  et même Amazon y seraient favorables. Je pense à mes droits d'auteur et à la chaîne du Livre bien sûr.  Je pourrais aussi me dire que le piratage de mes livres peut m'attirer de nombreux lecteurs et que pour un auteur, l'essentiel est d'être ( très ) lu. Dans ce cas-là, autant faire un blog personnel avec ses créations ! C'est ce que je fais depuis 2007 avec mon site Les tribulations d'Eric Dubois, **** en offrant de nombreux poèmes inédits . Mais il y a toujours l'économie et les nuisances du piratage pour les auteurs, les éditeurs, les diffuseurs, les librairies etc. En réfléchissant à tout cela, je pense, en toute lucidité et modestie, que je n'ai pas assez de renommée pour être piraté. Je suis tout simplement inconnu du grand public. 

On pourrait, par ailleurs, rêver qu'un jour  les auteurs en plus d'être rétribués en  droits d'auteurs dont le pourcentage par rapport au prix du livre, devrait être augmenté ( 8 à 10 % c'est tellement peu ), soient pour certains moins chanceux , salariés par l'État ou je ne sais quelle organisation, avec une somme symbolique,  une sorte de salaire universel. Il faut évidemment un métier, une activité, un revenu quelconque  pour pouvoir vivre ou survivre  "décemment " en plus des droits d'auteur. Et je songe à tous ces artistes-auteurs qui s'investissent totalement dans leur art, dans leur écriture et qui sont dans la précarité, encore plus, depuis quelques mois avec le confinement, l'après-confinement et la fermeture des librairies, le printemps dernier.

 

Mais que fait vraiment notre pays, la France, pour ses auteurs ? On annonce par-ci, par-là des mesures ponctuelles et donc temporaires. Mais est-ce que cela suffit vraiment ? Est-ce que cela suffira ?

 

 

ERIC DUBOIS 

 Membre de la Ligue des Auteurs Professionnels.

 

 

 

* à lire : https://blogs.mediapart.fr/eric-dubois/blog/110520/pourquoi-je-publie-sur-amazon 

reproduit sur le site Actualitte.com : https://www.actualitte.com/article/tribunes/pourquoi-j-ai-choisi-de-publier-chez-amazon/101194

 

** https://www.01net.com/actualites/pour-paulo-coelho-le-piratage-augmente-la-vente-de-livres-399152.html

 

*** https://www.actualitte.com/article/monde-edition/coronavirus-paulo-coelho-met-a-disposition-certains-livres-gratuitement/99873

 

**** Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3348. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.