Schizophrénie Blues

Courant avril- mai 2019, je vais publier un récit autobiographique "L'homme qui entendait des voix" aux éditions Unicité. (...) Ce récit ne parle pas seulement de la schizophrénie, de la maladie psychique, passé, présent, futur mais aussi de harcèlement dans le milieu du travail ( dans les années 90) ...

Courant  avril-mai 2019, je vais publier un récit autobiographique "L'homme qui entendait des voix" aux éditions Unicité. Une première version, plus courte avait été publiée dans la revue littéraire en ligne "La Cause Littéraire " en 2017 , qui avait été retirée à ma demande, je n'en étais pas satisfait.
Ce récit ne parle pas seulement de la schizophrénie, de la maladie psychique, passé, présent, futur mais aussi de harcèlement dans le milieu du travail ( dans les années 90) mais aussi de la satisfaction de vivre malgré les angoisses au quotidien , soutenu par des proches et des amis et enfin de ma vocation d'écrivain et de poète, d'artiste.

 

 

 

Eric Dubois. Photo : ©  Eric Dubois . Eric Dubois. Photo : © Eric Dubois .

J'avais des choses à dire. Je les disais de façon incohérente certes mais j'avais rendez-vous avec le langage, je reprends Monsieur Loiseau, vos mots, presque exactement. C'est cela ? Bien sûr, tout était faux. Je ne rencontrais pas Dieu, je n'étais pas un prophète mais peu importe. Je découvrais un autre monde, recousu sur de nouveaux vêtements. Le problème c'était le manque de sommeil , les rêves éveillés, l'impossible dialogue avec les autres, c'était donc dans la solitude la plus complète que je vivais tout cela et progressivement dans une sorte d'angoisse, de douleur insurmontable, comme la souris du laboratoire perdue dans un labyrinthe et qui ne retrouve plus la sortie.

 

 

Il y avait la réalité, une et indivisible, mais que je pensais contrôler et comprendre dans sa totalité. Par défi envers Pierre, le macho franco-italien, par défi envers Thomas et tous les autres, j'étais sûr de moi, de mon aura, de ma capacité à diriger ma vie. Je ne voyais plus mes anciens collègues depuis deux ans, bien décidé d'ailleurs à ne plus jamais les revoir. Délibérément, je me réfugiais dans l'alcool et le cannabis. Et sans doute dans les clichés de l'époque. Je n'ai jamis été un loser. Juste un type mal dans sa peau, bourré de complexes et qui ne sait pas parler aux filles sauf quand paradoxalement il est éméché et pas avec n'importe lesquelles. Au milieu des années 90, j'ai rencontré tour à tour Annie, Sylvie et enfin Myriam.

 

- Mais ces voix, Eric ?

 

Des ombres de moi-même. Des reliquats de rêves.

 

- Mais ces voix?

 

On me recherchait. J'étais l'Elu. Une automobile affrétée par une radio périphérique partait à ma recherche dans les rues de cette ville de banlieue que je parcourais de long en large, depuis tant d'années, dans une boucle de la Marne. Les médias me cherchaient. J' entendis un jour des voix amplifiées par les micros. Je participai à un jeu étrange auquel je ne comprenais pas grand chose . Et puis il y eut ce jour de Mai 1996, où je rencontrai Dieu ou son équivalent, en fait un retraité portugais à la barbe amovible, aux traits changeants, assis sur un banc, muet, peut-être à moins qu'il n'entendit plus rien de ma voix, mes mots, les bruits à l'entour comme étouffés. Tout était signe(s).

 

 

(...)

 

- Et quand vous étiez enfant, adolescent ? Racontez-moi ...

 

Je suis celui dont on se moque, de la Maternelle au Lycée et du Service Militaire à l'Entreprise. Mon comportement doit être à l'origine de ces agissements : retrait, timidité, maladresse, étrangeté peut-être. Certaines personnes doivent sentir que je suis gentil, pacifique et que je ne cherche surtout pas les conflits et donc la violence, le passage à l'acte. Je ne sais pas me défendre physiquement. Je ne sais pas non plus anticiper l'agression, m'en prémunir. La violence me paralyse. Les couteaux symboliques entrent profondément dans les blessures originelles.

 

 

 

(...)

 

 

-Ca a commencé comment ces voix?

 

Je suis Elie, je vous dis que c'est important, ce que j'ai à dire. Le Parvis de Notre Dame de Paris, un mois de mai chaud et orageux. La foule compacte des touristes. Je veux passer. J'avise des bonnes soeurs vers la sacristie. Je dois parler à Monseigneur Lustiger. Les religieuses effrayées. Je suis Elie, j'annonce la venue du Christ.

 

 

 

 

-Ca a commencé comment ces voix?

 

Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie !

 

 

Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie ! Je suis Elie !

 

 

Des mots se combinent. Associations d'idées.

 

Elle et Lui. Elire. Elohim. Elle. Lui. Elu. Elit. Elle et Lui. Elire. Elohim. Elle. Lui. Elu. Elit. Elle et Lui. Elire. Elohim. Elle. Lui. Elu. Elit. Elle et Lui. Elire. Elohim. Elle. Lui. Elu. Elit. Elle et Lui. Elire. Elohim. Elle. Lui. Elu. Elit. Elle et Lui. Elire. Elohim. Elle. Lui. Elu. Elit. Elle et Lui. Elire. Elohim. Elle. Lui. Elu. Elit. Elle et Lui. Elire. Elohim. Elle. Lui. Elu. Elit. Elle et Lui. Elire. Elohim. Elle. Lui. Elu. Elit. Elle et Lui. Elire. Elohim. Elle. Lui. Elu. Elit.

 

 

J'entends.

 

Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !Elie !

 

 

Pas toujours distincts. Ces mots, ces expressions, ces phrases. De quelle nature est la voix?

Elle n'est pas menaçante. C'est une voix parasite. Une voix ou des voix? Des voix en une.

 

 

 

Extraits de  "L'homme qui entendait des voix " (récit ) éditions Unicité

 

 

ERIC DUBOIS 

 

 

 NB: cet article est paru aussi sur mon blog "Les tribulations d'Eric Dubois, Journal de poésie " : http://www.ericdubois.net/2019/01/schizophrenie-blues.html

 ( Mise à jour 30/04/2019) Le livre "L'homme qui entendait des voix, récit" est paru le 24 Avril 2019 aux éditions Unicité.

Disponible en librairies, librairies en ligne, sites marchands et chez l'éditeur.

http://www.editions-unicite.fr/auteurs/DUBOIS-Eric/l-homme-qui-entendait-des-voix/index.php

 

 

 

 

Lire aussi : https://blogs.mediapart.fr/eric-dubois/blog/100119/entendre-des-voix 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.