Dimanche je suis allé manifester

Dimanche je suis allé défiler de la Bastille à Luxembourg, bras dessus bras dessous avec ma compagne. Dimanche je suis allé manifester comme des dizaines de milliers d’autres femmes et hommes. J’y suis allé, même si je suis profondément persuadé que cette nécessaire réforme sociétale est aujourd’hui un moyen pour le gouvernement et le parti socialiste de faire diversion.

Une réforme sociétale comme cache-sexe à l’absence totale de réforme sociale. Une réforme sociétale pour faire oublier les reculs, les choix économiques sociaux–libéraux qui ont été applaudis par la droite et le MEDEF. Une réforme sociétale pour rasséréner des femmes et des hommes de gauche abasourdi par les choix du gouvernement à propos de  Florange, de l’emploi dans les services publics, ou sa « conversion » à la politique de l’offre. Une réforme sociétale dramatisée afin de rejouer de façon symbolique l’affrontement de la gauche avec la droite et de faire oublier la conversion économique et sociale aux thèses soutenue par la droite.

Si 1981 a permis l’abolition de la peine de mort, réforme sociétale emblématique s’il en est, ou le remboursement de l’IVG, il y avait eu aussi les 39 heures, la retraite à 60 ans, la 5ème semaine de congés payés, la hausse de 10% du smic, de 20% du minimum vieillesse et de 25% des allocations familiales, l’impôt sur la fortune et plus tard les Lois Auroux.

 En 2012 nous aurons le mariage pour tous et … quoi d’autre ? le vote des étrangers aux élections locales … peut être … et puis … rien, ou plutôt si le pacte de compétitivité et ses 20 milliards d’€uros sans condition pour les « entreprises », la capitulation en rase campagne sur la question du « coût du travail » ou face aux « pigeons », les expulsions de Roms qui se poursuivent imperturbablement, le traité Merkel-Sarkozy voté par la plupart des députés socialistes et UMP sans un seul mot de changé, la hausse de la TVA, l’abandon dans les faits de la grande réforme fiscale pour rétablir justice et progressivité avec la mise en place d’un ersatz qui s’appelle la tranche à 75% , la « garde à vue » pour sans papier, la pichenette en 2012 pour le SMIC et rien en janvier 2013.

Dimanche je suis allé manifester de la Bastille à Luxembourg, bras dessus bras dessous avec ma compagne car je refuse qu’on laisse à l’extrême droite, aux calotins, à la réaction, aux homophobes et à tous les conservatismes le champ libre pour parler de la famille, de la morale, ou du bonheur des enfants. Dimanche je suis allé manifester de la Bastille à Luxembourg car je voulais dire que rien ne doit empêcher, retarder, ou entraver le droit des femmes et des hommes de ce pays à se marier, ou pas, avec qui ils veulent, pas même un pseudo droit de conscience.

Je suis allé défiler mais je ne suis pas dupe et demain je serai aussi là pour la hausse des salaires et des retraites, pour un autre partage de la richesse, pour une vraie transition écologique, une véritable démocratisation de l'école ... Je serai encore là contre l’austérité et les politiques de rigueur qui conduisent à la misère toujours plus de femmes et d'hommes qui demain pourront se marier comme ils l'entendent mais n'en auront plus les moyens  ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.