Eric Soriano
Maître de conférences en science politique
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

2 Éditions

Billet de blog 1 janv. 2010

Le ronron des communautés

Eric Soriano
Maître de conférences en science politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© AFP
© AFP
© AFP

Du côté de la presse télévisuelle, l’année 2009 n’a pas été avare en interprétation communautaire des quartiers populaires. Dans l'esprit de nombre de journalistes, ces quartiers sont progressivement devenus des espaces où des communautés (nationales, ethniques, religieuses) s’entendent ou ne s’entendent pas. Ce mot est devenu le lieu detous les stéréotypes. Après les émeutes de 2005, c'est d'ailleurs à l'intention des médias que l'on avait orchestré des rencontres entre imams, prêtres et rabbins pour mettre en scène des réconciliations. C'est aussi à des fin spectaculaire qu’un ministre s'était déplacé en banlieue à la suite d’une altercation entre jeunes pour dénoncer le "communautarisme". Et, à chaque fois, on a laissé pantois les habitants des quartiers populaires et on a défendu une vision ethnique de la société sans avoir l’air d’y toucher. Et la presse télévisuelle a mordu cette année presque systématiquement à ce bel hameçon, peut-être piégé par le ronron des mots.

Ces catégories communautaires construisent en réalité des amalgames et enferment ensemble des individus qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. Mais leur usage est réservé à des catégories particulières de la population, généralement étrangères ou en situation minoritaire dans leur religion ou leur couleur de peau. On présume ainsi que ces catégories ne pourraient naturellement pas s’extraire, dans leur jugement comme dans leur loyauté, de leurs présumées appartenances communautaires.

Ce reportage traite d’une rixe ayant opposé de jeunes turcs à un jeune maghrébin et ayant entrainé la mort d’un troisième homme qui tentait de s'interposer. Il illustre bien cette tendance médiatique à retraduire certaines réalités sociales en termes communautaire. La journaliste annonce dès le début du reportage l’existence de communautés turques et maghrébines. Un jeune homme prend la parole pour parler de Turcs et d’un Maghrébin. Le ministre Brice Hortefeux parle de « risque communautariste ». Puis, le même jeune homme précise qu’il n’y a pas de communautés au Pontet, petite ville longtemps considérée comme un quartier d'Avignon.

Retour au Pontet quelques mois plus tard. Comme partout ailleurs, les divisions y sont potentiellement nombreuses, entre les différentes strates et vagues migratoires, entre blocs d’immeubles, entre générations, entre l'expérience des lieux des chômeurs et des salariés, entre ceux qui travaillent à l'école et ceux qui y ont vécu des échecs, entre le centre du bourg, les zones pavillonnaires, les quartiers HLM et leurs alentours. Rien n’y laisse présager que des formes de solidarités nationales, ethniques, religieuses… puissent s'imposer pour produire des adhésions collectives construites autour d'origines communes présumées. C’est plutôt, très classiquement, face aux autres quartiers de la ville qu’une identité de territoire s’y est constituée dans les lieux qui ont vu le décès d’un jeune homme.

Mais le mal est fait.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana
Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan