Gabriel Attal à la conquête de Twitch - Épisode 1: Ça démarre mal!

Toujours en déficit de popularité chez les jeunes, la Macronie a envoyé le soldat Gabriel Attal parler aux « jeunes » sur Twitch... Poussif, à la ramasse techniquement, sans contradicteur sur le plateau, le résultat est assez insipide ! Ce n'est pas en rajoutant des tubes rouges et bleus à côté des moulures qu'on gagne le Twitch-Game !

Après le défi de Macron aux YouTubers McFly et Carlito (voir mon billet précédent, le défi ayant été rempli il y aura bien une rencontre Macron / McFly et Carlito), voici maintenant que Gabriel Attal s'incruste sur Twitch... De manière assez étrange, la news a été bien relayée par les médias d'information, alors qu'il y a encore quelques temps ces derniers se moquaient ces nouveaux canaux de communication et leurs communautés de gamers.

Logo #SansFiltre, le bruit de l'image aurait dû interpeller sur la qualité de la vidéo Logo #SansFiltre, le bruit de l'image aurait dû interpeller sur la qualité de la vidéo

 

Pourquoi Twitch ? Pourquoi maintenant ?

D'abord les médias ont commencé à parler de Twitch pendant le premier confinement lorsque les stats de consommation de streaming ont explosé. Puis Samuel Étienne a créé une vraie curiosité des "médias tradis" vers les "nouveaux écrans". En effet, le journaliste et présentateur de Question Pour Un Champion a été invité par le streamer Étoiles il y a maintenant un an, d'abord dans le cadre de son jeu Question Pour Un Champion. Puis il est venu une fois par mois, il a posé des questions de béotiens en direct fasciné par le chat, les émotes, les subs, le langage Twitch. Il a tout de suite étant franc, naturel, simple... Il a ensuite participé au ZEvent pour rencontrer la communauté des streamers français le temps d'un weeek-end (et quel week-end étant donné que 5.7 millions d'euros ont été levé en 3 jours pour Amesty International). Puis quand il a décidé d'ouvrir sa propre chaîne, il a choisi de faire ce qu'il sait faire : du journalisme avec sa revue de presse matinale. Samuel Étienne ne cherche pas à séduire les jeunes, il cherche à juste à leur parler, à les comprendre, tout en restant lui-même...

Ce regain d'intérêt pour Twitch a aussi mis en lumière son public, "les jeunes", que les publicitaires classent comme Millenials (Génération Y) ou Zoomers (Génération Z). Mais comment les conquérir à quelques mois de la Présidentielle quand on les a oublié les derniers mois ? Car la séquence médiatique est assez étrange ! D'abord on oublie complètement les étudiants et leur situation insupportable, puis en janvier on parle partout d'eux dans les médias, puis on en parle un peu moins (les problèmes n'ont pas DU TOUT été réglés pour autant, mais le temps de l'info étant ce qu'il est d'autres sujets on pris la suite), puis on veut les draguer sur YouTube avec McFly et Carlito, sur Twitch avec Gabriel Attal mais aussi TF1 qui semble vouloir se lancer sur la plateforme dans quelques jours / semaines.

Ouvrir une chaîne Twitch n'est pas la solution à tout ! J'ai l'impression que cela va devenir la nouvelle tentative désespérée de communiquer, comme pour ces marques en perte de vitesse qui vont voir leur agence de communication en leur demandant "et sinon on peut pas aller sur TikTok ?" en pensant que tout va se résoudre sur ce nouveau canal. Mais chaque réseau social, chaque plateforme a ses codes, son but, sa tonalité et donc demande une ligne édito, une image, une ambiance à adapter en fonction. Le moindre faux-pas et c'est la chute, les railleries, les mèmes, car c'est ce qui est magique avec Internet, c'est que rien ne s'oublie, tout s'amplifie.

Et donc ce live était attendu au tournant car n'est pas Samuel Étienne qui veut ! Dans un sondage proposé la veille à sa communauté, Hugo Travers de la chaîne Hugo Décrypte a demandé à sa communauté "approuvez-vous l’arrivée du gouvernement sur Twitch avec un premier live de Gabriel Attal demain ?". 138.000 votes plus tard les résultats font mal : 47% de "non" et 7% de "plutôt non" contre 16% de "oui" et 7% de "plutôt oui"...

Sondage fait par Hugo Travers de la chaîne Hugo Décrypte la veille de la première du live de Gabriel Attal © Hugo Travers de la chaîne Hugo Décrypte Sondage fait par Hugo Travers de la chaîne Hugo Décrypte la veille de la première du live de Gabriel Attal © Hugo Travers de la chaîne Hugo Décrypte

Mais il faut tenter le coup ! Car le temps de parole n'est pas décompté sur Twitch ou YouTube. Donc si le Gouvernement arrive à se construire une audience assez forte sur ces plateformes avant le lancement de la campagne officielle, ce seront autant de personnes touchées pendant la campagne sans que le CSA n'ait à compter quoi que ce soit. 

Petit détail pour le bonus : le live a été annoncé puis diffusé sur la chaîne PERSONNELLE de Gabriel Attal, pas la chaîne de l'Élysée. Donc chaque nouveau follower engrangé par Gabriel dans sa fonction de Porte-Parole avec les moyens de l'Élysée lui reviendront de droit même lorsqu'il aura quitter son poste. Pas con le Gaby !

 

Ce n'est pas en rajoutant des tubes rouges et bleus à côté des moulures qu'on gagne le Twitch-Game !

Pour le premier épisode de sa nouvelle émission #SansFiltre, on ne peut pas dire que le Porte-Parole de l'Élysée ait été gâté par la technique ! Son infame, micros des intervenants fermés, micro de la régie ouvert, bruits parasites, faible luminosité et donc une image ultra-bruitée... Niveau organisation, pas de journaliste ou de contradicteur sur le plateau, pas d'étudiant non plus ! Pour ceux qui se font vraiment chier à l'approche du troisième confinement (ou pour nos amis de Dunkerque ou des Alpes-Maritimes en manques d'occupation pour les prochains week-ends), la redifusion du live est disponible en cliquant sur ce lien.

Live Gabriel Attal dans sa luminosité naturelle Live Gabriel Attal dans sa luminosité naturelle

Autour de la table il y avait :

  • Marie Lopez alias EnjoyPhoenix (3.7 millions d'abonnés sur YouTube, 5 millions de followers sur Instagram)
  • Élise Goldfarb et Julia Layani (respectivement 40K et 20K followers sur Instagram)
  • Fabian (2.5M followers sur TikTok)
  • Malek Délégué, chroniqueur sur "Balance Ton Post" 

Après une très courte introduction, le lancement du live a été particulièrement étrange avec Gabriel qui a demandé à sa jeune équipe "je sais pas comment vous voulez qu'on commence... Déjà comment ça va ?". Puis les questions se sont enchaînées... De manière assez désordonnée ! Logique étant donné qu'il n'y avait pas de réel modérateur et que tout⋅e⋅s les invité⋅e⋅s n'étaient pas habitué⋅e⋅s à ce type d'exercice... On est passé des vaccins à la situation des étudiants, puis aux jeunes salariés pour revenir aux étudiants, etc.

C'était pénible à suivre, quand les micros fonctionnaient le son restait faible, avec un écho important étant donné que l'Élysée n'est pas idéal à sonoriser pour une émission, et au final on ne retient aucune réelle information intéressante.

Seule surprise pour moi, Marie Lopez (EnjoyPhoenix) qui a déjà collaboré à plusieurs reprises avec des membres du gouvernement pour des vidéos autour de Brune Poirson ou des soignants avec Gabriel Attal (non sans créer des polémiques à chaque fois), s'est révélée assez pugnace et a bien sentie qu'elle devait porter la parole des étudiants. Malgré quelques maladresses, elle reste celle qui a le plus relancé le Porte-Parole du Gouvernement : "Où sont passés les 7 milliards ?", "Pourquoi ne rouvre-t-on pas les facs alors que les prépas sont ouvertes ?", "Ce serait bien que la prochaine fois il y ait un jeune journaliste, un jeune, ou au moins quelqu’un qui est étudiant pour aborder ces questions"...

Dans #Sansfiltre​, Enjoy Phoenix très critique face à Gabriel Attal © LeHuffPost

 

Conclusion ?

Que doit-on retenir de ce premier live ? Pas grand-chose... Si les prochains ne sont pas plus travaillés, avec de réels invités concernés directement par le sujet, pas sûr que le rendez-vous fasse long feu. Je n'ai pas trop prêté attention aux audiences mais au bout de 20 minutes il y avait 7.8K viewers simultanés sur Twitch, donc clairement pas le buzz de l'année. De son côté Gabriel Attal a annoncé 200K personnes passées sur l'heure et demie de live sur YouTube et Twitch cumulés. C'est clairement pas ouf... On verra s'il y aurait plus de matière pour le prochain rendez-vous.

Un peu d'autosatisfaction ça ne fait jamais de mal... © Gabriel Attal Un peu d'autosatisfaction ça ne fait jamais de mal... © Gabriel Attal

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.