Lettre ouverte à Monsieur le Directeur

Monsieur le Directeur,

.

J’ai posté le 12 (ou 13) juillet un message sur votre billet daté du 11/07 intitulé : ‘Réponse aux questions du "Nouvel Observateur"’.

Ce billet avait trait aux grotesques accusations d’antisémitisme proférées par Askolovitch à l’encontre de Siné.

Votre réaction indignée datée du 15/07, sur la forme comme sur le fond, me laisse pantois.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/edwy-plenel/110708/reponse-aux-questions-du-nouvel-observateur

.

Sur la forme : votre communiqué à vos « Chers lecteurs » a la solennité d’une déclaration de mobilisation à la Nation, comme on en écrit deux ou trois fois par siècle.

J’imagine le lecteur insouciant tombant par mégarde sur votre communiqué au hasard d’une navigation sur votre site ; en l’absence du texte original que vous avez effacé, que peut-il imaginer ? que j’ai sodomisé des petits juifs à la sortie de l’école, que j’ai publié un second tome de « Mein Kampf », que j’ai envoyé une bombe atomique sur le siège du Nouvel Obs ?

.

Donc la première chose à faire, Monsieur, est de re-publier, par honnêteté, mon message original que vous avez rageusement écrasé sous votre prose grandiloquente.

Ceux de vos « chers » lecteurs qui auraient raté la parution originale, enfin considérés comme des adultes, seraient ainsi en mesure, avant de me vouer aux gémonies, de se déterminer en connaissance de cause sur les écrits eux-mêmes et non sur Votre Interprétation Personnelle ; j’ose espérer que ce n’est pas trop demander à Celui qui est persuadé Personnifier la Conscience et l’Honnêteté Journalistique de Notre Pays ?

.

Sur le fond – ou plutôt les fonds – car votre communiqué ratisse large:

.

1) Le véritable fond du problème : les accusations d’antisémitisme

Vous lisez peut-être votre journal, vous (contrairement à Val) ? et les réactions des « chers lecteurs » ?

Vous avez dû remarquer que l’accusation d’antisémitisme dans l’article de Siné est loin d’être partagée. Je dirais même plus, elle fait ricaner tout le monde. Et allez voir sur les autres forums, les torrents de commentaires, quasiment tous dans le même sens, du sarcasme à l’exaspération, Figaro inclus.

A défaut de preuve définitive, çà ne vous conduirait pas à réfléchir un peu, Monsieur le Directeur ? En constatant qu’une fois de plus, il suffit qu’un illuminé se mette à débiter ses fantasmes pour embraser le pays ; que le fait d’hurler à l’antisémitisme pour un oui pour un non est non seulement une insondable bêtise, mais un crime par les retombées terriblement contre-productives que cela engendre.

Et puis je vous invite à lire le message d’un certain Plenel Edwy – un homonyme qui voudrait vous ridiculiser ? – qui dit : » Attention à ce qu'une sorte de retour à l'ordre général en vienne à museler la caricature, l'excès d'humour, le trait forcé, la provocation gratuite – fussent-elles grossières et désagréables. » (« Liberté d’expression » de Pénéloppe - 17/07/2008 23:08) : vous allez censurer le message de ce mal élevé, je suppose, ou alors il faudra nous expliquer ?

.

2) Askolovitch ad hominem

Je n’ai pas fait de latin, je n’ai pas votre Niveau, mais je suppose que ad hominem c’est quand on cite le nom de quelqu’un. Et alors ? Il y a dans cette affaire UN SEUL INDIVIDU qui a semé le bordel, et il ne faudrait pas le citer ? Il a fallu plusieurs jours d’indifférence générale avant que ce zozo révèle à la terre entière qu’il y avait une nouvelle affaire Dreyfus ? Pitoyable. Cet ancien journaliste sportif qui a usé et abusé du principe de Peter pour se hisser au niveau de journaliste politique ne mérite aucun respect.

.

3) « Le journalisme n’est pas la guerre … »

Je ne suis pas concerné par cette remarque, c’est vous le journaliste, pas moi. Mais entre nous, j’avais bien remarqué que les relations entre journalistes conduisaient plutôt aux petites compromissions en famille qu’à la guerre de tranchées. Merci de me le confirmer ici, et je vous souhaite de bonnes vacances avec Askolovitch.

Moi, j’écris des messages sur un site censé – jusqu’à ces derniers jours - laisser la parole libre, je ne vois pas pourquoi je m’abstiendrais de critiquer qui je veux, y compris les journalistes, les vaches sacrées et les ratons laveurs.

.

4) « …, qui est juif, … »

On apprend des informations intéressantes, dans votre communiqué outragé du 15/07 : par exemple que l’abonné Askolovitch est juif. Je ne savais pas ; si vous le dites, je vous crois mais je m’en fiche à un point que vous ne pouvez imaginer et çà ne change absolument rien au problème. De mon côté en essayant de me représenter l’individu que j’avais entendu éructer à la radio, sur la seule base de son patronyme et du niveau intellectuel de ses paroles, je pensais plutôt à un russe blanc sosie de Thierry Rolland et disciple de Raël.

Mais par contre ici je vois pointer un autre problème, sérieux : je souhaiterais – que dis-je, j’exige - que vous me communiquiez le contenu de ma propre fiche d’abonné, comme la Commission Informatique et Liberté m’en donne le droit ; je suis particulièrement intéressé par le contenu de la rubrique « religion » qui, d’après votre remarque, ne devrait pas manquer d’y figurer.

J’attends votre réponse sur ce point ; pour le reste, je n’attends plus rien de vous.

.

PS : si vous daigniez vous exprimer, évitez s’il vous plait les « mon cher machin » gluant et dégoulinant à souhait comme on les pratique dans ce Club huppé, je ne supporte pas.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.