Esra*Rengiz
Poète, nouvelliste, essayiste (littérature & cinéma), citoyenne du monde
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 nov. 2021

L'Avent de l'après (Joyeuses fêtes vaccinales)

* Couronne de l'Avent dédiée à ceux et celles qui pensent que tout vaut mieux que de gâcher les fêtes *

Esra*Rengiz
Poète, nouvelliste, essayiste (littérature & cinéma), citoyenne du monde
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le joli temps de l'Avent © Esra*Rengiz

Si, comme les 1,2 millions de Français qui ont pris rendez-vous sur Doctolib au soir des annonces d'Olivier Véran, vous avez su vous montrer prévoyants, sages, altruistes et dociles

*

Si, vous disant qu'après tout, ce n'est qu'un bout de papier, ou qu'un QR code comme un autre,

et qu'après tout, ce n'est pas compliqué de se saisir de son portable une fois de plus sur les 221 fois en moyenne où vous le consultez chaque jour

pour montrer votre état de santé à des policiers, des restaurateurs, des commerçants, des gardiens, des secrétaires, partout, tout le temps, à chaque pas que vous faites

*

Si vous acceptez que le Conseil de défense, le lobby pharmaceutique et les scientifiques, politiques, médias qui ont tout à gagner à lui faire les yeux doux

vous dictent votre manière de vivre, de penser, de prendre soin de vous, de faire société

et vous dépossèdent jour après jour de votre liberté d'être, d'aller et venir, de vous tenir debout ou face à un miroir

*

Si vous vous dites que tout ça est après tout le prix à payer pour que rien ne change en surface,

alors que tout a irrémédiablement changé en profondeur,

mais vous ne voulez pas le savoir

*

Si vous voulez faire semblant de pouvoir continuer d'aller au musée, au cinéma, au théâtre, au restaurant, au marché de Noël, en voyage, en vacances au loin comme si tout était comme avant,

et parce que quand même ça ne se fait pas de rater cette expo, ce film, ce repas entre amis au resto, ce séjour au soleil à cause d'un petit machin sans importance

*

Si vous vous dites que tout ça n'aura qu'un temps et qu'il suffit de serrer les dents

et de prendre une première, deuxième, troisième, énième dose sans broncher,

parce que vous, vous n'êtes pas égoïste et irresponsable comme ces antivax et antipass de malheur qui ont la fâcheuse manie de trop chercher midi à quatorze heures,

et le profit là où il se cache,

au lieu de le laisser tranquille, et de laisser tout le monde tranquille. Et même que ça va être à cause d'eux si tout doit encore fermer.

Et qu'en fait on ferait mieux de les enfermer, comme en Autriche, et d'enfermer en même temps et une fois pour toutes nos libertés à double tour, et qu'on jette la clé, et hop ! qu'on n'en parle plus.

Parce que bien sûr, vous, vous ne remettrez jamais en cause La Science, qui comme chacun le sait ne s'est jamais trompée.

La Science qui est celle qui devrait avoir les yeux bandés, plutôt que la Justice

*

Si pour vous, quoi qu'il arrive, qu'il vente, qu'il pleuve, qu'il neige, que la démocratie soit encore digne de ce nom ou batte de l'aile,

que l'égalité, la liberté et la fraternité aient encore un sens ou soient mis en pièces,

les fêtes et leurs jouets par milliers, leurs hécatombes de dindes, leurs tombereaux de foie gras,

leurs grands repas de famille où comme chaque année on s'invectivera

- a fortiori si on parle de vaccins et de pass dits sanitaires -

aussi copieusement que les tables seront garnies,

tout ça est et reste sacré, et qu'on doit tout leur sacrifier, comme à un dieu insatiable, plutôt que de les sacrifier

*

Si vous préférez le confort tranquille des habitudes au risque sacrilège de l'invention d'une autre manière d'être au monde,

et la sécurité (illusoire) à la liberté (perdue pour de bon)

*

Si vous préférez croire à oser savoir,

parce qu'à votre âge vous croyez encore au Père Noël

et que vous tenez à vos jouets, à vos doudous apaisants, à vos fausses certitudes,

pourvu que vous soyez rassuré par la parole venue d'en haut, par la gouvernance verticale, l'immanente transcendance

*

Si vous considérez que par mauvais temps la démocratie n'est qu'une option et un luxe,

pas un droit chèrement acquis, ni un trésor sur lequel veiller jalousement

*

Si vous prenez ce qu'on vous donne pour argent comptant, sans chercher plus loin, sans chercher à savoir,

sans regarder derrière les apparences

*

Si vous avez abandonné votre vie et celle de vos enfants à tout ce qui vous échappe

mais n'échappe pas à ceux qui tiennent le gouvernail du Titanic

*

Si vous préférez danser sur le pont et déboucher le champagne au-dessus du volcan en tournant le dos à l'iceberg...

...Alors Joyeux Avent sous le scintillement des Quatre Étoiles Royales... et que la Lumière de Big Pharma soit !

****

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Le naufrage d’un ministre désinvolte
Le voyage de Jean-Michel Blanquer aux Baléares, à la veille d’une rentrée scolaire à haut risque, résume deux années de gestion de la pandémie de Covid-19 : par désintérêt manifeste, il n’a jamais répondu aux craintes et à l’épuisement des enseignants comme des familles. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal — Industrie
Industrie française : l’attractivité de la rente
Accusé d’être le fossoyeur de l’industrie, Emmanuel Macron entend contre-attaquer : grâce à sa politique, la France aurait retrouvé son attrait pour les investisseurs étrangers. Mais il confond compétitivité-prix et attractivité, qui repose sur des écosystèmes détruits systématiquement par le gouvernement au profit d’un capitalisme de rente.
par Martine Orange
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire