La SNCF et Alstom - Cris d'orfraies en France suite à l'achat par Eurostar de rames Siemens - photos.

En écho aux cris d'orfraies d'Alstom, de la SNCF et de JL Borloo sur la commande par Eurostar de rames Siemens, je lis ce matin dans la presse française: "Paris condamne l'achat par Eurostar de rames Siemens" et "Eurostar accusé d'avoir choisi des trains non conformes à la sécurité" Je relis ce qu'écrivaient certains avant cette décision:"Quelles sont les raisons qui pousseraient la filiale de la SNCF et des chemins de fer britanniques à se séparer de son fournisseur historique de rame ?  "Avoir des rames Siemens réputées plus luxueuses que les rames Alstom va permettre à Eurostar de redéfinir la segmentation de son offre... " Cela me rappelle les cris de Delanoë quand Paris a perdu les jeux olympiques, voici une photo qui en dit long, retrouvée sur le net

En écho aux cris d'orfraies d'Alstom, de la SNCF et de JL Borloo sur la commande par Eurostar de rames Siemens, je lis ce matin dans la presse française:

 

"Paris condamne l'achat par Eurostar de rames Siemens"

 

et

 

"Eurostar accusé d'avoir choisi des trains non conformes à la sécurité"

 

Je relis ce qu'écrivaient certains avant cette décision:

"Quelles sont les raisons qui pousseraient la filiale de la SNCF et des chemins de fer britanniques à se séparer de son fournisseur historique de rame ?

 

"Avoir des rames Siemens réputées plus luxueuses que les rames Alstom va permettre à Eurostar de redéfinir la segmentation de son offre... "

 

Cela me rappelle les cris de Delanoë quand Paris a perdu les jeux olympiques, voici une photo qui en dit long, retrouvée sur le net

 

20071218PHOWWW00120.jpg

 

2005, Paris rate les JO. Le visage marqué par la déception, aux côtés de Tony Parker, il tente d’expliquer l’échec de la candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques de 2012, qui auront finalement lieu à Londres. Il accuse même Tony Blair de ne pas avoir respecté les règles éthiques du Comité international olympique (CIO)... (Photo AFP / Bertrand Guay)

 

Après avoir entendu toutes ces critiques sur Siemens depuis hier et les louanges de la SNCF et du TGV, je ne peux que rappeler ce que j'écrivais il y a peu et qui - malgré des cris effarouchés de certains qui se hâtaient de défendre la SNCF sans avoir vraiment LU ce que j'écrivais, était tout à fait exact... comme l'ont écrit les plus honnêtes:

La SNCF ! ... mijote dans son jus... sans voir que le monde évolue... Bonjour l'ouverture à la concurrence !

 

Je ne résiste pas à l'envie de partager avec vous ce que je vois à la frontière franco-allemande depuis au moins 10 ans...

 

Voici le TER français, tel qu'il est "vendu" sur le site du www.ter-sncf.com concernant la Lorraine. J'imagine qu'il en est de même dans les régions de France où les représentants élus sont chargés de "promouvoir" leurs territoires.

 

Voici donc le TER tel qu'il est représenté sur le site officiel:

 

TER Lorraine officiel TER Lorraine officiel

 

Et voici le TER tel que les Lorrains le vivent tous les jours, photo prise le 22 septembre 2010 à Sarreguemines:

 

 

TER Lorraine 22 septembre 2010 à Sarreguemines TER Lorraine 22 septembre 2010 à Sarreguemines

 

 

C'est ce train - les sièges sont encore parfois en bois - que j'ai été obligée de prendre lors d'un trajet Sarrebruck-Paris l'année dernière... Heureusement, l'ICE et le TGV font maintenant ce trajet en 1h50 min sans escale.

 

Les Allemands ayant refusé que cette ruine polluante et poussive ne pénètre le territoire allemand, la SNCF met un TER comme sur la première photo au départ de Sarrebruck.

 

"Chouette, je vais avoir un train neuf pour aller à Metz prendre le train pour Paris...". Pas comme ceux qui circulent d'habitude, pas comme ceux que j'ai pris près de Chateauroux :-(( Mais malheur, il ne faut jamais faire confiance à la SNCF...

 

Juste derrière la frontière, tout le monde doit descendre à Forbach et prendre cet infâme train inconfortable, sans clim bien sûr, datant du début du siècle dernier. Devant ma colère devant cette arnaque, une voyageuse âgée me dit: "Madame, c'est à Monsieur Gérard Longuet que vous pouvez dire merci".

 

La SNCF oblige donc tous les voyageurs venant d'Allemagne à prendre cet horrible train du début du siècle dernier, qui circule encore de nos jours, comme on peut le voir sur cette photo prise ce 22 septembre 2010 à Sarreguemines.

 

Il en circule d'autres, je me suis aussi fait le plaisir de photographier pour vous l'autre TER plus "moderne" qui est ensuite arrivé pendant que nous attendions le tram venant d'Allemagne.

 

Il est arrivé sur la voie juste devant l'autre que l'on voit encore en arrière-plan.

 

Il est en tôle ondulée, sans clim bien entendu.

SNCF 2010 SNCF 2010

 

Le tram en provenance d'Allemagne qui a pour terminus Sarreguemines est enfin arrivé, il circule toutes les 30 minutes et mène les voyageurs de Sarreguemines au Nord de Sarrebruck.

 

Le voici sur le quai de la gare de Sarreguemines, on dirait qu'on a traversé un siècle:

 

Tram de Sarrebruck septembre 2010 Tram de Sarrebruck septembre 2010

 

 

C'est pourquoi je répète ce que j'écrivais dans l'article sur la SNCF, malgré tous les cris d'orfraie de ceux qui ne voyagent pas tous les jours sur les deux réseaux, que la SNCF a du souci à se faire lors de l'ouverture à la concurrence...

 

Voyageant à travers les deux pays - sur réseau TGV et hors réseaux TGV - je vois les énormes différences quotidiennement.

 

La SNCF aura de graves problèmes lors de l'ouverture à la concurrence, c'est d'ailleurs pourquoi elle freine des quatre fers...

 

Cependant le monde évolue et les possibilités de comparaison se multiplient.

 

Je lis en outre ce matin dans la presse allemande que ce n'est pas un designer français ni Christian Lacroix qui redonnera un coup de jeune aux vieux TGV français, mais le designer italien Pininfarina.

 

Il sera chargé de remettre à neuf les 28 vieux TGV après 16 ans d'ancienneté. Il redonnera un air plus moderne à tout l'intérieur et à l'extérieur de ces 28 trains avancés en âge. Eurostar investit donc plus que dans les 10 rames Siemens, le marché aura un volume de 800 millions d'Euro.

 

Cela me rappelle l'excellent article de Ujamaa : "L'Allemagne du savoir faire, la France du faire savoir" sur le design industriel qui semble pratiquement inconnu en France...

 

Je voyage depuis plus de 26 ans sur la ligne Paris-Bordeaux et y ai vu les mêmes TGV sans aucune adaptation au temps qui passe, ni en design, ni en technologie.


Un jour où l'autre, la position de monopole ne tient plus. Le monde avance... et la SNCF reste avec la conviction qu'elle est la meilleure du monde. Plus personne n'est dupe hors des frontières.

 

Il faut d'ailleurs voir comment se comportent les Français, les Italiens et les Allemands sur les Salons internationaux...

 

Ceux qui ont observé ont tout compris, notamment ce que j'écrivais sur cet article de blog en février 2009.

 

La situation n'a pas changé, elle a au contraire empiré.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.