Stand High Patrol et Pupajim au Bubble Rock à Brest, sale soirée ! [Compte Rendu]

Il y a des soirées comme ça que l'on aimerait oublier. C'est le cas du concert d'hier au Bubble Rock autour de la venue du Stand High Patrol de Pupajim et du groupe Stepart dans une salle qui affichait complète.

Il y a des soirées comme ça que l'on aimerait oublier. C'est le cas du concert d'hier au Bubble Rock autour de la venue du Stand High Patrol de Pupajim et du groupe Stepart dans une salle qui affichait complète.

Rappelons un peu ce que sont les membres du Stand High Patrol qui innonde le web et les ondes avec un dub attachant, minimalisme mais toujours juste avec aux avants poste Pupajim, le MC local Brestois qui défend les honneurs du Finistère aux côtés de Rootystep & Mac Gyver.

Auteur des célèbres titres "The Big Tree", "Business of War" ou plus récemment "Another Night" et à la création du "Dubadub Style", les trois compères s'accordent plutôt bien et rendent des copies sonores d'un très bon niveau.

Oui mais voilà, entre la copie rendu sur le disque et celle rendue en live, il y a comme un hic. Un terrible hoquet qui sonne faux, très faux.

affiche du bubble and rock à Brest

Une balance absente pour un son catastrophique à la Carène samedi soir !

Pour une première, c'est plutôt raté. Le collectif Stand High Patrol avait amené sa propre sono samedi 28 avril dans la sale Brestoise des musiques actuelles et espérait envoyer du lourd armé de basses et autres sonorité dubadub très porté sur leur ancienne vie de sound system.

Oui mais voilà, mettre des enceintes à droite, à gauche et derrière avec des basses maximum, cela rend le son complètement inaudible et l'expérience Dubadub fortement déplaisante. Si les membres indiquent clairement ne pas être comme un groupe normal, il n'empêche que rendre ne serait-ce qu'écoutable leurs nombreux mix et chansons aurait pu servir afin d'apprécier le concert.

Mais ce n'est pas encore tout, si le son du Stand High Patrol était assourdissant et crado hier, se n'était rien comparé à la prestation live des acteurs du groupe, totalement absent...

Des mélodies inexistantes et un Pupajim totalement absent

On aime le Stand High pour la classe de ses mélodies et leurs doux accords à l'exemple du titre récent "Rainy City Blues", hier soir à Brest, celles-ci ont été totalement absente du paysage. Des basses et des basses, voici la piètre prestation qu'à rendu Rootystep dans la salle de la Carène. Aucune création, aucune mélodie reconnaissable ne permettait d'asseoir une oreille attentive. Il semblerait que le leitmotiv de la soirée est bien été de saborder toute envie de contenter un public pourtant venu en nombre dans la ville chanté à moulte reprise dans leurs morceaux.

Aux côtés de Rootystep, Pupajim a également largement contribuer au carnage de la soirée. Ne souhaitant pas chanter ou que partiellement, il est plus qu'aidé par un MC Maky Banton qui relevra leniveau de la soirée sans jamais dépasser le niveau de la mer. Armé de "Oh My God !!!!" constant, le rapport avec le public a été des plus faible. 

Pupajim quant à lui se contentera de lire ce qu'il semblait être un écran avec les paroles pendant toute la durée du set (3h de set...). Vidant les bières et fumant les spliff plus vite que son ombre, son absence quasi total du concert sur le plan mental a décu, plus fortement car il ne vient plus très souvent aux côtés des autres membres du Stand High Patrol dans les concerts, peut être est-il frileux à l'idée de rencontrer le public ?

Au delà donc d'un son des plus mauvais et d'une absence de mélodies (le concert à été linéaire du début à la fin), c'est bien l'attitude du groupe qui est regrettable et pas digne d'un concert et des 17,60€ mis dans la place du soir.

Les quatre longues heures du retour de Brest vers Angers ne nous ont toujours pas permis de bien comprendre la différence que l'on a pu avoir entre les titres présentées par exemple sur Nova et le rendu live innexistant. Si l'on ne s'invente pas musicien, on ne s'invente pas non plus showman, lors du Bubble Rock (1ère édition) d'hier, il n'y aura eu ni l'un, ni l'autre lors du concert du Stand High Patrol et de Stepart. Une déception complète, à ne pas refaire.

stand high patrol

Article rédigé par Nicolas Robineau.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.