Fabien Franco
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 janv. 2017

Fabien Franco
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Sherlock et Watson en Érythrée

Six ans après La Huitième vibration, l’écriture de Carlo Lucarelli n’a rien perdu de sa force et de sa saveur, inspirée par l’Afrique et ses contrastes, et par ce temps historique d’un colonialisme avide et orgueilleux.

Fabien Franco
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

De nouveau, l’histoire se déroule en Érythrée sous domination italienne. De nouveau, le sexe, l’amour et la mort, et aussi, la corruption et la cupidité résident au cœur de l’intrigue. En revanche, le texte s’achève en moins de cent quarante pages. Plus court et concis, moins enflammant que l’épique Vibration parue précédemment, et malgré des contours très classiques, ce polar historique cultive néanmoins sa singularité. Colaprico le carabinier et son adjoint Ogba, forment un couple d’enquêteurs aussi efficaces que complémentaires. À travers eux, deux cultures se côtoient, la latine et l’abyssinienne. Un meurtre s’est déroulé dans une chambre d’hôtel. Comme dans un policier du siècle dernier d’Agatha Christie ou inspirée par le Sherlock Holmes de Conan Doyle auquel il est fait référence ici, l’investigation se concentre sur les clients de l’hôtel présents au moment des faits. L’occasion de brosser une galerie de portraits, art dans lequel excelle l’écrivain transalpin. Au milieu de ses personnages, dans une atmosphère brûlante et sous une clarté vive, Lucarelli sait divertir sans abêtir. Rehaussé par ses atours historiques et ses accents exotiques, ce polar s’apprécie telle une friandise littéraire à croquer. En attendant la sortie d’un prochain roman plus nourrissant. « Ses cheveux, en fait, étaient roux, elle se trouvait encore bien loin de l’âge mûr et elle était résolument belle. D’une carnation très claire, le soleil d’Asmara lui avait fait surgir sur la peau du visage une floraison d’éphélides qui descendaient dans le chemisier ouvert sur le cou. Elle portait une pèlerine sombre sur les épaules et, quoique le capitaine fût assis, on voyait bien que, quand il se lèverait, et il le fit tout de suite, elle s’avèrerait plus grande que lui. » 

Albergo Italia de Carlo Lucarelli. Traduit de l'italien par Serge Quadruppani.

Édition Métailié, bibliothèque italienne, 2016, 17€

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Face à la colère du peuple, le régime iranien choisit la fuite en avant répressive
Les unités organisant la répression sont multiples et impitoyables mais n’arrivent toujours pas à mater des manifestants qui n’exigent plus seulement la fin du voile obligatoire, mais celle du régime.
par Jean-Pierre Perrin
Journal
Énergies renouvelables : un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal
Amnesty International dénonce le rôle de Facebook dans les exactions contre les Rohingyas du Myanmar
L’ONG publie un rapport documentant comment, en 2017, le réseau social a été incapable de modérer les messages appelant à la discrimination ou au meurtre des membres de cette minorité ethnique de confession musulmane, et les a même promus via ses algorithmes. Elle demande à sa société mère, Meta, de les indemniser.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias