Coronavirus: face à la crise sanitaire, la nécessité de la transparence

Parce qu'il ne peut y avoir de confinement pour l’information d’intérêt général, Mediapart a décidé de créer une adresse mail spécifique — covid@mediapart.fr — afin de recueillir toutes les informations qualifiées, y compris documentaires (notes, rapports, échanges, circulaires, etc…), capables d’éclairer le débat public.

Le droit de savoir des citoyens ne peut être prisonnier de nos angoisses, pas plus que l’opacité ne constitue un geste-barrière en temps de crise sanitaire.

Au contraire.

Dès que la confiance dans la chose publique et dans la science s’émousse, c’est l’irrationnel qui prend le dessus. Voilà un virus dangereux, sinon mortel, pour les démocraties.

C’est pourquoi, face à la crise exceptionnelle que nous vivons avec la pandémie du coronavirus qui ne cesse de croître en France, Mediapart a décidé de créer une adresse mail spécifique — covid@mediapart.fr — qui vise à recueillir toutes les informations qualifiées, y compris documentaires (notes, rapports, échanges, circulaires, etc…), capables d’éclairer le débat public. La confidentialité des sources est évidemment assurée.

 © Sandrine Mulas/Hans Lucas © Sandrine Mulas/Hans Lucas

Les questions sont nombreuses. Comment la décision politique est-elle prise ? Qui conseille quoi ? Comment en est-on arrivé là ? Que se passe-t-il dans les hôpitaux ? De quoi manquons-nous ? Qui essaierait de profiter de ce moment terrible ?

Et j’en oublie, des tonnes, évidemment.

Où que vous soyez, dans les administrations ou dans les groupes privés, qui que vous soyez, personnels soignants, scientifiques, responsables sanitaires, politiques ou sécuritaires, personnes infectées, citoyens, vous pouvez nous aider à mieux comprendre et, par conséquent, à mieux transmettre la connaissance dont tout le monde a besoin pour faire face.

Il n’y a pas de confinement possible pour l’information d’intérêt général.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.