The road to somewhere de David Goodhart

Une analyse de la crise politique qui caractérise le Brexit et l'élection de Trump (et la crise des gilets jaunes?) L'auteur a voulu comprendre les motivation des électeurs au travers d'un nouveau modèle, "somewhere / anywhere", remplaçant le modèle droite / gauche qui ne correspond plus à la réalité des classes sociales.

https://www.hurstpublishers.com/book/the-road-to-somewhere/

C'est vrai, à partir du moment où des ouvriers votent extrême droite et les étudiants bourgeois votent extrême gauche, on n'y comprend plus rien. David Goodhart a voulu passer à la moulinette des tonnes de données démographiques et d'études sociologiques en Grand Bretagne et aux Etats Unis, pour construire un modèle qu'on pourrait traduire par "ouvert / fermé" opposant deux groupes d'individus, ce qui sont perdants face à la mondialisation, et ceux qui en ressortent gagnants. 

The Road to somewhere © David Goodhart The Road to somewhere © David Goodhart

Malheureusement la thèse de ce livre a été quelque peu détournée de son contexte par les partis de droite, qui y voient une occasion en or de comprendre et donc d'amadouer l'électorat, s'indignant de la mondialisation auprès des "somewhere" (mouvance souverainiste), tout en prônant l'ouverture économique auprès des "anywhere" (ces partis étant souvent d'origine bourgeoise).

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.