La grandiose révolution du sourire en Algérie

N'arrivant pas à vous transmettre des vidéos et des images : voir facebook : fadela hebbadj

Rachida El Azzouzi a produit une synthèse pertinente sur ce combat politique. Informée quotidiennement des événements en Algérie, depuis plusieurs années, elle suit de près, comme des millions d’Algériens dans le monde, la libération de tout un peuple.

 

Ils sont là, bravant les obstacles de la maladie et de la dictature. Ils sont là, contrant les pièges, tours mesquins et les intimidations violentes du pouvoir.

Le comité de soutien des prisonniers politiques font un travail admirable, nous informant aussi à chaque instant, des arrestations arbitraires. Ils sont absolument exceptionnels.

Mais la population est prise en otage. « L’Algérie est une prison à ciel ouvert ». Certains sont emprisonnés, torturés, violés, d’autres sont relaxés. Et la danse infernale des relaxes et des emprisonnements continuent avec la complicité de certains magistrats. La justice des tribunaux obéit à un pouvoir sanguinaire. Un jeune militant politique, sorti de prison a le visage balafré. Un autre jeune algérien a témoigné qu’il avait été violé et torturé. Les crimes sont nombreux. Le pouvoir a affiché son visage hideux. Mais ces intimidations ne fonctionnent pas; ils sont toujours là, s’exposant au pire, dans la rue, pour l’instauration d’un Etat de droit en Algérie.

Le pacifisme (la sylmiya), est devenu le concept politique où laïcs et religieux se tiennent la main pour le meilleur et plus jamais pour le pire.

La révolution du sourire a commencé le 16 février 2019 à Kherrata, puis à Alger, le 22 février 2019.

A Kherrata, Ils sont revenus, plus nombreux encore, pour poursuivre le combat pour le droit et la liberté. La manifestation du 16 février 2021, a été grandiose.

A Paris, la marche du 21 février 2021 a été interdite. Les forces de l’ordre ont encerclé la Place de la République. Les manifestants ont dialoguées avec elles, pour tenter de marcher jusqu’à Bastille et Nation, en vain. Mais la détermination du peuple algérien reste intacte.

alger-22-fe-vrier

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.