Des nouvelles du 150e anniversaire de la Commune de Paris et des communes de province

L’anniversaire est certes chaotique, mais il promet du coup de se poursuivre bien au-delà des 72 jours de la Commune de Paris. D’ores et déjà de nombreuses initiatives sont, pour certaines, reportées au mois de juin et, pour d’autres, à l’automne. Les 150 ans de la Commune se prolongeront donc au moins jusqu’à la fin de l’année 2021. Nous ne nous en plaindrons pas.

L’anniversaire est certes chaotique, mais il promet du coup de se poursuivre bien au-delà des 72 jours de la Commune de Paris. D’ores et déjà de nombreuses initiatives sont, pour certaines, reportées au mois de juin et, pour d’autres, à l’automne.

Les 150 ans de la Commune se prolongeront donc au moins jusqu’à la fin de l’année 2021. Nous ne nous en plaindrons pas.

En attendant de pouvoir se retrouver dans des salles, de discuter, d’échanger, d’applaudir à des performances de comédiens et de comédiennes, de chanteurs et de chanteuses, d’apprécier collectivement des projections de films ou de déambuler dans des expositions,nous vous proposons des rendez-vous réguliers, préparés par Faisons Vivre la Commune ! et par d’autres, pour continuer d’accompagner de la façon la plus vivante possible ce 150e anniversaire.

SUR LE SITE OU DES SITES PARTENAIRES

• Retrouvez sur la chaîne Youtube de la mairie du 20è arrondissement, notre partenaire, les trois premières conférences enregistrées au Pavillon Carré de Baudoin.

Vibrez aux écrits de Rosa Luxemburg sur la Commune de Paris et à leur lecture par Sabrina Lorre.

Vengez Gervaise et suivez le feuilleton avec les chanteuses du site Rue de la Commune.

Participez à la déambulation des femmes dans le 20e à Paris le 10 avril ou le 11 à Nancyet toujours le 11 à la conférence virtuelle sur l'engagement des femmes pendant la Commune.

• Et toujours notre calendrier des événements de la Saison communarde mis à jour chaque semaine disponible en PDF ou par jour, semaine ou mois à votre convenance.

(pdf, 81.8 kB)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.